Dieu, que fais-tu?

Auteur: Gail Rodgers

concernedgirlAprès avoir traversé une période difficile, Sarah a confessé que sa foi avait de temps en temps vacillé et qu’elle avait douté de l’amour de Dieu. Mais pendant ces longues journées et ces nuits blanches, elle n’aurait jamais imaginé autant changer! Son cheminement avec Dieu avait changé et elle avait une compréhension plus profonde de sa grâce étonnante. Elle n’avait pas souhaité ces jours difficiles, mais elle était maintenant reconnaissante des leçons qui l’avaient enrichie. Elle réalisait que la main aimante de Dieu l’avait déjà touchée, alors même qu’elle avait un problème.

Dieu est à l’œuvre en nous

Quand nous, chrétiens, nous retrouvons dans une situation difficile, nous nous demandons souvent ce que Dieu est en train de faire.

Nous nous demandons aussi parfois s’il ne nous a pas oublié. Nous ne voyons pas toujours sa main, parce que nous sommes en plein dans la douleur et la déception.

Dieu désire se servir de nous pour accomplir sa volonté sur terre. Il nous a créé chacun unique afin d’accomplir ce qu’il a prévu pour nous (Ephésiens 2:10). Il désire œuvrer en nous et nous équiper pour que nous puissions exécuter sa volonté (Hébreux 13:20,21).

Le vrai chemin qui conduit à trouver l’accomplissement de nos âmes consiste à chercher à accomplir ce qu’il a prévu pour nous, en tant que partie de son Royaume. Chaque individu et chaque personnalité a un but dans le plan divin de Dieu.

Quand nous acceptons le pardon de Dieu et son cadeau de vie éternelle, nous devenons ses enfants. Partager son amour dans notre vie quotidienne est la première chose que Dieu veut pour chacun de nous (Matthieu 28:19). Il veut que nous soyons impliqués dans l’œuvre de son royaume, l’entreprise familiale de notre Père Eternel.

Quand, en tant que chrétiens, nos vies sont infructueuses pour le Royaume, Dieu répond avec amour. Il répond de manière à attirer notre attention et à nous faire focaliser sur Lui et les affaires de son Royaume.

Dieu œuvre en nous afin de dissiper des choses qui détournent souvent les chrétiens de leur cheminement à devenir davantage comme Jésus. Considérez ces deux possibilités de comment Dieu peut être à l’œuvre en vous:

  1. Dieu nous discipline avec amour pour enlever le péché de nos vies (Hébreux 12:5-11).
    Le péché, c’est tout ce que nous insistons de faire en désobéissant à Dieu. Cela crée une cassure dans notre relation avec Dieu. Dieu n’a pas envoyé son fils à l’agonie porter sur la croix nos transgressions sur le péché sans nous donner aussi le pouvoir de surmonter le péché. Quand il voit le pouvoir du péché nous surmonter dans nos choix, son Esprit se met au travail.

    Il nous convainc de ce que nous devons faire et nous montre les choses exactes qui ont brisé notre connexion avec notre Père Eternel. Si cela nous ennuie et que l’on choisit de continuer, nous allons nous retrouver en plein conflit spirituel. A ce moment-là, nous choisissons de tourner le dos à Dieu ou de nous détourner avec angoisse et colère. Laisser cette rupture  dans notre relation avec Dieu va souvent nous conduire à une situation critique.

    Dieu attend à chaque étape de nous aider avec amour à choisir de nous tourner vers lui et à restaurer la relation brisée. Quand nous acceptons la discipline de Dieu, notre relation avec lui est restaurée et les affaires du Royaumes sont de nouveau en perspectives. Nous nous retrouverons alors à porter du fruit spirituel, nous qui n’en avions pas ou peu.

  2. Il nous taille, avec amour, pour nous rendre plus fructueux pour son Royaume (Jean 15:2).
    Quand nous voyons la taille de Dieu faire une embardée dans nos vie, c’est parce qu’il voit que nous allons porter des fruits et qu’il désire que nous soyons plus fructueux pour son Royaume. Et oui, les questions de “moi” ont besoin d’être élaguées dans des domaines où nous nous engageons nous-mêmes de notre propre chef, sans attendre Dieu.

    La taille va souvent toucher nos valeurs, nos talents, nos relations, notre temps et notre argent. Cela peut même impliquer les sources de ce qui nous donne de l’importance. Quand nous avons mis nos propres priorités avant Dieu, Dieu va tailler pour former notre caractère.

Du fruit en abondance

Quand nous acceptons l’oeuvre de l’Esprit de Dieu, les fruits en deviennent évidents. Amour, joie, paix, patience, bonté, foi, humilité et maîtrise de soi se développent et grandissent en nous (Galatiens 5:22).

Plus les fruits de l’Esprit grandissent en nous, plus notre implication dans les affaires du Royaume grandissent, c’est-à-dire le travail de former des disciples. Nos vies vont refléter un désir plus profond pour sa Parole et cela mettra en évidence une vie de prière plus efficace (Jean 15:7).

Vérités éternelles auxquelles s’accrocher quand les temps sont durs

La parole de Dieu est toujours un guide fiable qui nous accompagne toute la vie. Nous ne comprenons pas toujours ce qui nous arrive ou les circonstances, mais nous pouvons nous reposer sur les vérités éternelles de la Bible qui vont nous aider à traverser ces périodes difficiles. Dieu est notre force quand nous passons à travers les places difficiles.

  1. Dieu veut être impliqué dans nos vies. Son Esprit nous y incline. Il déclare l’amour qu’il a pour nous. (Ephésiens 3:17-18).
  2. Il étend son invitation pour que nous venions à Lui et que nous trouvions grâce et miséricorde pour nous aider quand nous en avons besoin. (Hébreux 4:16).
  3. Il offre le repos à nos âmes chargées (Matthieu 11:28,29).
  4. Il nous invite à recevoir sa purification et nous assure la vie éternelle. (Jean 3:16).
  5. Nous pouvons dépendre de son amour.

“Je prie pour que Christ habite dans vos cœurs par la foi, étant enracinés et fondés dans l’amour, que vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l’amour de Christ, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu.” (Ephésiens 3:17-19).

Nous pouvons croire en l’amour de Dieu dès aujourd’hui!

Image credit: aye_shamus, utilisé avec permission, Creative Commons 2.0 License.

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires