Du Nouvel Âge à l’éternité, mon retour au christianisme

Auteur: Eveline Maedel

Le Nouvel Âge est un mouvement qui croît rapidement et qui a de plus en plus d’influence dans notre société moderne. Dans son livre « Sujets brûlants », Nicky Gumble cite une étude qui dit que 25 % des Américains participent à des activités du Nouvel Âge. La plupart de ceux qui sont intéressés par le Nouvel Âge recherchent des expériences spirituelles intenses et veulent donner un sens à leur vie. Des chrétiens à la foi vacillante pourraient même en devenir victimes et chercher à remplir leur vide spirituel ailleurs.

Comprendre le Nouvel Âge

Le Nouvel Âge existe depuis longtemps. C’est un mélange éclectique de pratiques comprenant le mysticisme oriental, l’occultisme, la méditation, l’humanisme,  les religions de la nature et diverses techniques de développement personnel. Dans ma recherche, j’ai lu les cartes du tarot, collectionné les cristaux et étudié le bouddhisme, la méditation, la visualisation et la magie divinatoire appelée wicca.

Pourquoi se faire du souci? Dieu est là!

Besoin de prière? Nous pouvons aider

Le Nouvel Âge est attirant parce qu’il met l’emphase sur l’importance de l’expérience et de la spiritualité. Superficiellement, qui pourrait remettre en question les valeurs apparentes d’amour, de compassion et d’unité? Il nous promet l’utopie. Le Nouvel Âge séduit aussi par la louange de soi-même (Dieu est à l’intérieur de vous) et par l’apparente libération de la culpabilité (rien à faire avec le péché).

Je ne m’en suis pas rendu compte tout de suite, mais plus je m’impliquais dans le Nouvel Âge, plus je m’éloignais de Dieu, Dieu que je cherchais désespérément. Je passais continuellement d’une pratique à une autre, je lisais les derniers livres parus sur le sujet et je recherchais la dernière « expérience ».

Nous vivons dans l’instant présent. Nous voulons des réponses maintenant. Les adeptes du Nouvel Âge vont souvent d’une technique à une autre, d’un gourou au suivant, à la recherche de la dernière meilleure expérience spirituelle. Bien que le pouvoir existant dans ces expériences soit réel, on en sort souvent rapidement et insatisfait.

Épanouissement spirituel

Puis vint le jour où je n’ai tout simplement plus pu lire un livre de plus sur le Nouvel Âge. Ils disaient tous la même chose et je me rendais lentement compte que cela ne me satisfaisait pas. Je restais vide spirituellement.

Cela n’a pas été facile de retourner à l’église. Lors de ma première tentative, j’ai pleuré pendant tout le culte et je me suis sentie très seule. Cela aurait été bien plus facile de prendre la porte de sortie une fois encore. J’avais un sérieux problème avec ce en quoi je pensais croire. Le christianisme pouvait-il être vrai?

Je me suis aussi battue longtemps et beaucoup avec l’orgueil. Il m’a fallu une très longue période avant d’admettre que je m’étais fourvoyée dans le mauvais chemin. J’avais l’impression d’être inconstante et je me demandais si le christianisme ne serait pas simplement une nouvelle phase.

Je me rends maintenant compte que j’aurais dû en parler à quelqu’un, mais j’avais l’impression que si les autres chrétiens savaient que j’étais impliqué dans le Nouvel Âge, je serais repoussée, ou pire sermonnée. Je voulais en savoir davantage sur Christ, mais je ne voulais pas savoir ce que j’avais fait de mal.

Heureusement, j’ai persévéré, d’abord occasionnellement, puis tous les dimanches. J’ai assisté à des groupes d’études, j’ai lu des livres chrétiens et pris le temps de prendre conscience de ma foi. J’ai peu à peu laissé le Saint-Esprit venir en moi me remplir.

Représenter Christ

Qu’en est-il des autres personnes impliquées dans le Nouvel Âge? Comment présentons-nous le christianisme à ceux qui recherchent sincèrement un épanouissement spirituel?

Dans le livre des Actes des apôtres, nous lisons comment Paul s’est adressé aux Athéniens en leur parlant de leur autel au « dieu inconnu ». Paul leur a dit que le dieu inconnu qu’ils adoraient était le « Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve » et qui « donne à tous la vie, la respiration et toutes choses » (Actes 17:23-25).

Dieu n’est pas une sorte d’énergie impersonnelle qui flotte quelque part et se meut ici et là. Dieu est réel. Il est le créateur de l’univers et il veut établir une relation avec nous. Dans Actes 17:28, nous lisons : « car en lui nous avons la vie, le mouvement et l’être ». Les chrétiens doivent montrer au monde davantage de cette expérience de Dieu et de cette relation. C’est notre vie qui doit démontrer le surnaturel et les pouvoirs durables du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Au lieu de condamnation, nous devions montrer de la compassion. Recherchons les ressemblances avec les croyances du Nouvel Âge – la recherche de la vérité, l’épanouissement et les expériences spirituelles – et utilisons-les comme une voie d’accès vers une discussion sur Jésus-Christ.

Jésus a dit à la femme près du puits : « Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : Donne-moi à boire! Tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t’aurait donné de l’eau vive. » (Jean 4:10) Nous devons montrer comment cette eau vive œuvre dans nos vies et combien elle est profondément satisfaisante.

Le défi des chrétiens consiste à vivre avec Christ, le puits d’eau vive qui ne tarit jamais, au centre de nos vies. Nous devons montrer aux autres que Christ est pertinent aujourd’hui et que notre recherche d’une vie transformée n’aboutira que quand nous aurons rencontré le pouvoir fantastique du Saint-Esprit.

C’est en Christ que la personne qui est en recherche se retrouve à la maison. C’est en se laissant diriger par son Esprit qu’elle découvre la vie abondante qu’il nous offre.

Peut-être n’avez-vous jamais invité Jésus à diriger votre vie par son Esprit. Pour vous, la vie chrétienne se résume à des rites et des formules vides. Vous aimeriez vivre une relation profonde et vivante avec Dieu sans trop savoir comment. Tout est question de confiance, de foi.

Vous pouvez dès aujourd’hui inviter Dieu à vous remplir de son Esprit afin que vous puissiez jouir pleinement de la vie qu’il vous offre.

Voici une prière qui exprime les attitudes qui nous préparent à recevoir cette plénitude :

Seigneur Jésus, merci pour ton amour infini pour moi. Merci que grâce à ta mort sur la croix, mes péchés sont pardonnés. Merci pour ton Esprit, qui me rend capable de te suivre et de t’obéir. Je ne veux plus vivre contrairement à ta volonté pour moi. Je renonce à tout péché et je m’en détourne pour t’inviter à prendre la direction de ma vie entière et à me remplir de ton Saint-Esprit afin que je puisse devenir la personne que tu veux que je sois. Comme expression de ma foi, je te remercie de m’avoir rempli de ton Esprit. Amen.

Si cette prière exprime l’attitude sincère de votre cœur, exprimez-la à Dieu et il vous remplira de son Esprit, tel que promis.

Si vous avez confié votre vie à Dieu en priant cette prière, veuillez cliquer sur le bouton Oui pour nous faire part de votre décision.

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires