Au-delà de la peur

Auteur: Ev Baerg

Une fois encore, j’entendais la question : «Combien d’entre vous ont récemment eu l’occasion de parler de votre foi en Jésus-Christ?»

Autant que je le sache, je n’avais tenté de le faire qu’une ou deux fois au cours de ma vie. Et j’entendais rarement parler de chrétiens qui le faisaient – du moins parmi les chrétiens que je côtoyais.

J’étais une jeune mère et j’avais d’autres préoccupations. Moi qui avais tendance à éviter les conflits, voici que je me retrouvais avec de jeunes enfants qui arrivaient à me pousser à me mettre en colère à un tel point que je me mettais à crier. Toutes ces émotions négatives qui m’assaillaient de temps à autre ne m’étaient pas familières, bien que je savais que je n’étais pas si différente des autres.

La science et le Dieu personnel : La conciliation est-elle possible?

Tu veux en parler? Écrire à un mentor

J’ai appris que cette tendance à me comparer aux autres était une des barrières qui m’empêchaient de surmonter mes craintes : craintes de partager ma foi, craintes à cause de mon incapacité à être la mère que je désirais être. J’étais comme un navire qui coule doucement en plein océan, entouré de navires qui coulent. Je savais que je prenais l’eau, mais je comparais mon niveau à celui des autres et je me disais que tout allait bien.

J’ai toujours aimé apprendre. Donc, lorsque l’occasion s’est présentée, mon mari et moi avons pris un cours offert par des membres de Campus pour le Christ. Ce cours enseignait comment changer par la puissance de Dieu plutôt que par notre propre volonté.

On nous a dit qu’avant d’apprendre à partager notre foi, nous devions nous assurer que nous étions chrétiens et que nous n’avions aucun péché non confessé dans notre vie.

J’étais certaine que j’avais une relation avec Dieu. J’avais accepté Jésus comme Sauveur des années auparavant et je savais qu’il vivait en moi. Mais je n’avais pas compris que je devais me fier à sa puissance plutôt qu’à mes propres moyens pour marcher avec lui.

On nous a expliqué que nous avions besoin de laisser le Saint-Esprit nous diriger et nous remplir continuellement. Mais puisqu’il ne pouvait pas nous remplir si nous retenions un péché quelconque, nous devions lui confesser tout péché qu’il nous révélerait. Nous pourrions alors lui demander, avec foi, la plénitude de son Esprit.

Mais il y avait un obstacle. Je savais en mon for intérieur que je tomberais de nouveau. Comment cela pourrait-il fonctionner?

Deux choses ont éliminé cet obstacle. J’ai appris que la plénitude de l’Esprit, ce n’est pas une transaction qui se fait une fois pour toutes, mais une décision sans cesse renouvelée. Ensuite, j’ai appris que dans sa Parole, Dieu promet qu’une fois que nous avons confessé un péché, il ne s’en souvient plus. Cela m’a donné beaucoup d’espoir car j’ai constaté que lorsque je viendrais à lui pour confesser un péché, il ne retiendrait pas mes actions passées contre moi et il ne me rappellerait pas combien de fois je l’avais déjà confessé. Chaque fois que j’étais prête à avouer mes fautes, il était prêt à me pardonner. Et de plus, il était prêt à me remplir de son Esprit. Il m’a donné le pouvoir de faire sa volonté plus souvent et de tomber moins souvent.

Cette nouvelle liberté en lui m’a permis de venir à lui souvent pour confesser mes échecs et recevoir sa plénitude. Et puisque j’avais aussi appris à partager ma foi pendant ce cours, j’ai commencé à voir des personnes se confier au Seigneur lorsque je leur parlais de lui.

Quelques mois après ce cours, je terminais un projet qui m’avait demandé beaucoup de temps. Ma fillette de deux ans et demi a décidé de m’aider. Son aide a détruit mon projet. Des émotions négatives ont tout de suite fait surface, mais je savais que Dieu dirigeait ma vie car, au lieu de crier, j’ai quitté la pièce. C’est alors que j’ai constaté que je luttais contre les larmes plus que contre la colère. Ma petite fille m’a suivie, s’est assise tout près de moi pour me consoler et me présenter ses excuses. Quel temps précieux nous avons passé ensemble!

Je suis maintenant grand-mère, et j’ai connu des succès comme des échecs. Je suis toujours en train d’apprendre. La vie change constamment et demande des adaptations. Mais je sais maintenant dépendre du Saint-Esprit, qui ne change jamais. Il est toujours là. Dieu est toujours prêt à nous pardonner et nous remplir.

Ce qui fait la différence dans mon vécu quotidien, c’est si je me suis relevée la dernière fois que je suis tombée. Se relever devient une habitude – se mettre d’accord avec Dieu que j’ai mal fait, accepter son pardon, lui demander de diriger ma vie et lui faire confiance de nouveau.

Dieu désire être la force de changement de notre vie. Il veut nous aider à nous sentir mieux à propos de nous-même, plus optimiste face au futur, plus reconnaissante pour nos êtres chers et plus enthousiaste dans notre foi.

Si vous recherchez une solution au chaos de la vie, demandez à Dieu d’être la force dont vous avez besoin pour être plus confiante en vous-même, en meilleure harmonie avec ceux qui vous sont chers et plus efficace dans votre travail. Pourquoi ne pas faire cette simple prière et, par la foi, inviter Dieu à vous remplir de Son Esprit?

Cher Père, j’ai besoin de toi. Je reconnais que j’ai péché contre toi en dirigeant ma vie comme je l’entends. Je te remercie d’avoir pardonné mes péchés par la mort de Christ sur la croix. J’invite maintenant Christ à reprendre sa place sur le trône de ma vie. Par la foi, je te demande de me remplir de ton Esprit Saint selon ton commandement et ta promesse qui se trouvent dans ta Parole. Je prie ceci dans le nom de Jésus. Comme expression de ma confiance, je te remercie d’avoir repris la direction de ma vie et de me remplir du Saint-Esprit. Amen.

Si vous avez fait cette prière, nous aimerions être informés de votre décision! Cliquez sur le bouton suivant, et nous vous enverrons de l’information par courriel pour vous aider à croître dans votre vie spirituelle. Il nous fera plaisir de répondre à toute question que vous pourriez avoir.

A lire aussi:

Oxygène spirituel, êtes-vous prêt?

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires