Etude biblique inductive

Auteur: Brenda Klemke

Si vous lisez ce texte, c’est que vous êtes en quête de quelque chose.

Est-il possible que votre expérience ressemble à la mienne? Vous désirez une relation plus profonde avec Dieu, mais vous ne savez que faire de la Bible.  Vous lisez un passage par-ci, par-là, pour tout oublier au bout de cinq minutes. Cela ne vous aide pas d’entendre de multiples opinions sur ce que la Bible enseigne sur un sujet quelconque. Vous vous demandez s’il faut être théologienne diplômée pour comprendre les Écritures.

C’était mon vécu en tant que jeune chrétienne.

La méthode d’étude biblique dont je désire vous parler a transformé ma vie. Il y a cinq ans, j’ai rencontré Kay Arthur, fondatrice des Ministères Précepte. Pendant un atelier de trois heures, elle a enseigné le livre d’Aggée et la Parole est devenue vivante pour moi. J’ai adopté la méthode d’étude biblique qu’elle nous a enseignée et ce que j’ai appris a transformé ma vie. J’ai depuis suivi plusieurs cours bibliques donnés par Ministères Précepte et je suis une adepte enthousiaste de cette méthode.

Ce qu’est l’etude biblique inductive

La méthode inductive d’étude biblique utilise la Bible comme source d’information principale au sujet de la Bible. J’ai entendu une bonne illustration qui sert à expliquer ce principe.

Disons que je désire en apprendre plus au sujet des grenouilles. Je pourrais choisir entre deux méthodes d’étude. Je pourrais me rendre à la bibliothèque et emprunter tous les livres qui contiennent des renseignements sur les grenouilles. Je pourrais les lire pour découvrir ce que chaque auteur dit à leur sujet. En cas de contradiction, ce serait à moi de décider qui a raison. Cette méthode demande le minimum d’efforts. Je n’ai même pas besoin de toucher une grenouille.

L’autre méthode consiste à faire mes propres recherches. Je pourrais descendre à l’étang et trouver une grenouille. Je pourrais observer son habitat, découvrir quels insectes elle mange et lesquels elle ne touche pas. Je pourrais voir quand elle dort, quand elle s’accouple, quand et comment elle pond ses œufs, etc. Après avoir terminé mes observations in situ, je pourrais ramener la grenouille au laboratoire et la disséquer pour noter son fonctionnement interne. J’aurais ainsi une connaissance de première main de la grenouille et je saurais que mon information est exacte. Cela demanderait plus de temps et d’effort, mais je n’oublierais pas de si tôt ce que j’aurais découvert par moi-même.

Vous comprenez sûrement l’argument. Si nous étudions nous-mêmes la Bible en demandant à l’Esprit de nous éclairer, nous la comprendrons parce que nous la connaîtrons à fond et non pas seulement parce que quelqu’un nous l’a expliquée.

Les composants de l’étude biblique inductive

Il existe trois composants de l’étude biblique inductive:

  • L’observation: le contenu du texte
  • L’interpretation: la signification du texte
  • La mise en pratique: sa signification pour moi

Une fois que nous comprenons un passage biblique, nous sommes tenues de le mettre en pratique. C’est le but de l’étude biblique: laisser la Parole de Dieu nous transformer tout en venant à connaître de mieux en mieux notre Seigneur.

Il est capital de bien faire l’observation, car l’interprétation et la mise en pratique dépendent d’elle. Souvent, Dieu nous éclaire sur ces trois composants simultanément. Si quelque chose que nous étudions nous impressionne, faisons une pause et donnons à Dieu le temps de nous parler.

L’observation

  1. Priez et demandez à Dieu de vous enseigner (Jean 16, 13-15).
  2. Découvrez le contexte: c’est une étape essentielle à une bonne interprétation.
    exemple: le mot frais a plusieurs définitions:

    • légèrement froid
    • arrivé nouvellement
    • nouvellement produit
    • consommé sans préparation
    • qui n’est pas sec
    • qui respire la santé et la vie
    • en bon état
    • dépenses occasionnées pour une opération quelconque

    Le contexte du mot aide à le définir.

  3. Découvrez les faits évidents concernant les gens, les endroits, les événements. Ces faits se trouvent souvent répétés et sont donc faciles à trouver. Ils forment le cadre de référence pour le texte.
  4. Demeurez objectif. N’imposez pas au texte une signification désirée ou connue. Demandez à Dieu de rendre claire sa vérité et de changer ce qu’il faut dans votre vie.
  5. Posez-vous les questions suivantes pendant la lecture du texte:
    • Qui a écrit le texte?
    • A qui écrit-il?
    • Qui sont les personnages principaux?
    • Quels sont les événements principaux?
    • Que signifie ce passage?
    • Comment sont les gens?
    • Pourquoi dit-il ceci?
    • Quand l’a-t-il écrit?
    • Quand cela a-t-il eu lieu?
    • Quand cela aura-t-il lieu?
    • Quand a-t-il dit ou fait cela?
    • Où cela se passe-t-il?
    • Où l’a-t-il écrit?
    • Où cela se passera-t-il?
    • Pourquoi cela est-il écrit? Pourquoi Dieu veut-il que je le sache?
    • Pourquoi l’auteur a tant parlé ou si peu parlé de ceci?
    • Pourquoi devraient-ils agir de telle ou telle manière?
    • Comment cela s’est-il passé?
    • Comment l’ont-ils fait?
    • Comment le faire?

Notez vos réponses dans un cahier. Cela vous surprendra de constater tout ce que vous avez appris que vous n’aviez pas découvert auparavant.

Utilisez une bible que vous pouvez annoter.

Mots clé

En soulignant les mots clé du texte, vous pourrez identifier facilement les thèmes communs. Vous pouvez utiliser différentes couleurs d’encre ou différents symboles qui ont un lien avec le mot en question. Par exemple, lorsque je vois le nom «Jésus» ou un pronom qui remplace ce nom, je l’indique avec une croix rouge. Les mots clé répondent toujours à une question clé: qui, quoi, quand, où, pourquoi ou comment. La plupart du temps se sont des mots qui se répètent dans le texte. Les noms des personnages principaux (et les pronoms qui les remplacent) sont toujours des mots clé. Tout nom qui parle de Dieu est un mot clé, puisque nous cherchons à mieux le connaître.

Par exemple, étudions ce texte ensemble:
Luc 7,36-41 LS
36 Un pharisien pria Jésus de manger avec lui. Jésus entra dans la maison du pharisien, et se mit à table.
37 Et voici, une femme pécheresse qui se trouvait dans la ville, ayant su qu’il était à table dans la maison du pharisien, apporta un vase d’albâtre plein de parfum,
38 et se tint derrière, aux pieds de Jésus. Elle pleurait; et bientôt elle lui mouilla les pieds de ses larmes, puis les essuya avec ses cheveux, les baisa, et les oignit de parfum.
39 Le pharisien qui l’avait invité, voyant cela, dit en lui-même: Si cet homme était prophète, il connaîtrait qui et de quelle espèce est la femme qui le touche, il connaîtrait que c’est une pécheresse.
40 Jésus prit la parole, et lui dit: Simon, j’ai quelque chose à te dire. -Maître, parle, répondit-il.
41 -Un créancier avait deux débiteurs: l’un devait cinq cents deniers, et l’autre cinquante.

Print


3 réponses à “Etude biblique inductive”

  • Soyez bénits concepteurs de cet page !!!!!
    Au fait j’oubliais vous êtes déja bénits pas des bénédictions Spirituelles dans les hauts lieux clestes!!!!!
    Car actuellement je fais une école de Leadership au Cameroun et Cette méthode d’après mon Leader est la méthode par excellence !!! Je suis donc ravi que quelqu’un qui est un témoignage vivant et qui maitrise par la connaissance de DIEU la méthode l’as mis à la disposition ds autres!!!!
    Car ceci facilite la consommation du lait pur et Spirituel!!! 2Pierre 3:18 !!!
    Paix , Grâce ; Faveur , Longanimité , Force vous soit multipliés par la Grâce de mon ROi JÉSUS CHRIST selon l’Immensité de sa richesse!!!!!

  • Joanna says:

    Bonjour. Je veut demander ou est le reste de cette article? Il parle precisement de l’observation mais pas de interpretation et application.

    Merci

  • Luc says:

    J’éprouve d’énormes difficultés avec cette méthode… Existe-t’il une méthode similaire qui soit plus simple?
    Mon cerveau est plutôt branché sur les mots. Quelle méthode me conseillez-vous?
    Merci!

Afficher vos commentaires