Jésus et les médias

Auteur: Anne-Marie Montgomery

Rejeté des hommes

Sur cette terre, nous pouvons subir différentes formes de rejet :

  • L’indifférence à notre présence
  • Le refus de nous écouter
  • Une écoute partielle, filtrée par des préjugés ou des idées reçues
  • La distorsion de nos paroles ou de nos actes
  • La propagation de mensonges à notre sujet
  • La violence, et même le meurtre.

Combien cela nous blesse lorsque nous sommes rejetés des autres

Je me rappelle une époque de ma vie où je me remettais d’un rejet assez profond. J’en avais le cœur bouleversé. Un jour, je lisais un livre qui parlait du fait qu’il ne fallait pas être surpris par le rejet des autres : après tout, les êtres humains ne peuvent bien juger les autres car ils sont limités dans leur connaissance, et prompt à se tromper. Le livre donnait comme exemple de cette tendance à mal juger le fait que Jésus lui-même avait été rejeté de plusieurs. Cette pensée m’a consolée. Je constatais que ce n’était pas sage de ma part de fonder ma vision de soi sur l’opinion des autres

. Après tout, nous ne pouvons même pas reconnaître l’être parfait, Dieu, lorsqu’il se présente à nous ! Considérons brièvement les façons que les gens rejettent Jésus, même aujourd’hui. Parfois, la forme de rejet est subtil, voire même inconsciente…

L’indifférence

Des personnes peuvent passer leur vie entière dans l’indifférence la plus complète face à Jésus. Il est invisible à leurs yeux et absent de leurs pensées. Pour eux, Jésus n’aurait jamais existé et cela ne changerait rien à leur quotidien.

Le refus d’écouter

D’autres reconnaissent le fait de son existence mais sans se préoccuper d’apprendre ce qu’il a fait et dit.

Le filtrage de ses paroles

D’autres encore n’entendent que quelques-unes de ses paroles, en négligeant de les comprendre dans leur contexte global. Ils le citent à tord et à travers, sans jamais vérifier le bien-fondé de leurs interprétations.

La distorsion de son vécu

Encore d’autres cherchent à donner à son vécu et à ses paroles des sens qu’il ne leur a jamais accordés.

La propagation de mensonges à son sujet

D’autres vont plus loin encore, en disant de lui des choses qui n’ont aucun soutien historique. Prenons par exemple les représentations de Jésus que nous retrouvons dans les médias d’aujourd’hui. Dans les films, les magazines et les livres populaires, Jésus est rarement présenté tel que la Parole de Dieu le décrit. En effet, les médias semblent s’acharner à n’offrir que des visions de sa personne qui contredisent cette Parole. Ainsi, nous trouvons le Jésus gnostique (tel qu’imaginé par Dan Brown), le Jésus Nouvel Âge, le Jésus simple enseignant, le Jésus prophète, le Jésus mythe : toutes et chacune des distorsions graves de Jésus tel qu’il s’est présenté à nous dans le temps et dans l’Histoire. Se créer un faux Jésus, fruit de notre imagination, c’est rejeter le vrai.

La violence et la mort

Lorsque Jésus est venu parmi nous, il a éveillé chez les uns un amour et une dévotion profonde, et chez les autres une haine violente. L’histoire de sa passion est l’histoire du rejet le plus flagrant de Dieu, devenu homme pour se révéler pleinement à nous. Il y a encore aujourd’hui ceux qui cherchent à faire taire son message en torturant et en condamnant à la mort ceux et celles qui le suivent.

Du rejet à l’amour

Lorsque Jésus est venu parmi nous, il a été rejeté des hommes. Il l’est encore aujourd’hui. Mais ce rejet de Dieu par les hommes n’a pas empêché Dieu de nous accueillir. Considérez quelques moments la crucifixion de Jésus : Jésus a accepté de mourir sur la croix pour payer la dette de tous nos actes de rejet contre Dieu. Quel paradoxe : Dieu a pris notre pire acte de rejet envers lui pour en faire la voie unique et parfaite de la réconciliation, du pardon et de la vie éternelle ! Comment venir à saisir toute la grâce, l’amour et la miséricorde que Dieu manifeste de cette façon ?

Le choix est à nous

Tout comme les gens à l’époque de Jésus, nous nous trouvons devant un choix. Nous pouvons rejeter Jésus : en demeurant indifférent à son égard, en refusant de l’écouter, en tordant ses mots, en acceptant de croire des mensonges à son sujet, en devenant colérique et violent devant toute mention de son nom…

Mais il est aussi possible de l’accueillir, comme ce verset dans l’Évangile de Jean le dit :

«Jésus est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas accueilli.  Certains pourtant l’ont accueilli ; ils ont cru en lui. A tous ceux-là, il a accordé le privilège de devenir enfants de Dieu.»

Aucune décision n’est plus importante que notre décision à son égard, car elle influence non seulement nos quelques années sur terre, mais notre éternité entière.  N’acceptons donc pas à la légère les idées variées et confuses sur Jésus qui circulent dans les médias aujourd’hui. Prenons le temps de lire les écrits qu’il a validés. Prenons le temps de venir à lui et de lui demander de se révéler à nous par son Esprit et sa Parole. Considérons ses paroles, ses actes, et sa mission selon les sources premières : les Écritures juives et chrétiennes. Choisissons d’accueillir le vrai Jésus et assurons-nous que nous ne le rejetons pas, même de façon subtile ou inconsciente !
Notre éternité en dépend !

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires