La puissance de tenir ferme

Auteur: Charles Stanley

Nous connaissons tous des moments de faiblesse. Bien qu’aucun de nous n’aime vivre de tels moments, cette impuissance et cette vulnérabilité ne sont pas nécessairement négatives. La faiblesse peut provoquer le désespoir, l’apitoiement de soi, ou le péché.  Mais il peut aussi encourager une plus grande dépendance sur Dieu.  Avez-vous déjà vécu une situation si pénible que vous ne saviez pas si vous pourriez l’endurer?

Une situation pénible qui est cause de crainte et de découragement est l’attaque satanique – une attaque délibérée et déterminée de la part du diable, qui cherche à nuire à notre esprit, notre âme ou notre corps.

Un adversaire puissant

Satan n’est pas omnipotent, mais il est tout de même un adversaire puissant : cependant, Dieu ne nous demande pas de le combattre par nos propres forces.  Il veut que nous comprenions qu’il nous donne ses ressources surnaturelles et illimitées pour nous aider. C’est pour cela qu’en Éphésiens 6. 10, Paul nous exhorte à puisez notre force dans le Seigneur et dans sa grande puissance.

Fatigué? Stressé? Abandonnez-vous entre les mains de Dieu

Besoin d'en parler? Écrire à un mentor

Lorsque nous avons confié votre vie à Jésus-Christ, le Saint-Esprit est venu habiter en nous. Cela signifie que Dieu lui-même habite en nous, dans toute sa puissance – une puissance de beaucoup supérieure à celle de Satan – une puissance qui nous permet de tenir ferme. La puissance divine qui a créé les cieux et la terre, qui a calmé les eaux et ressuscité les morts est offerte à tout croyant, grâce à Jésus. Il est essentiel de s’appuyer sur cette puissance lorsque nous subissons une attaque spirituelle.

Tenir ferme

La Bible nous exhorte à tenir ferme et à résister au diable (Éphésiens 6.10; Jacques 4.7). Elle ne dit pas « Arme-toi et va le combattre », pour la simple raison que Jésus a déjà gagné la bataille sur la croix. Une fois que nous appartenons à Dieu, nous sommes en sécurité pour l’éternité – Satan n’a plus d’emprise sur notre esprit, notre âme ou notre vie éternelle (Jean 10.28-30).

Mais son but est d’entraver les plans de Dieu pour nous et il peut causer beaucoup de dégâts. Il veut nous voler notre paix et notre joie, causer la confusion et la colère, et encourager des relations malsaines. Il fera tout son possible pour nous arracher les bénédictions promises par Dieu. Plus nous chercherons à vivre une vie sainte pour Dieu, plus ces attaques seront féroces. Satan désire nuire à notre témoignage et nous rendre aussi inefficaces que possible.

Marchez-vous en obéissance à Dieu? Sinon, il se peut que vous ayez cédé à une attaque de Satan. Avez-vous cru à l’un de ses mensonges et choisi sa volonté plutôt que la volonté de Dieu? Ce qui ne semblait être qu’une tentation innocente peut tranquillement exercer toute une emprise sur vous.

Dieu veut que les chrétiens vivent sous sa direction; son ennemi désire plutôt les soumettre à son influence nocive dans le but de détruire tout ce qui est bon et agréable. Ses objectifs sont clairs. Il désire éloigner les croyants du Seigneur et empêcher Dieu de recevoir la gloire qui lui est due.  Aussi longtemps que le diable existe, les chrétiens souffriront ses assauts. Donc, il ne faut pas chercher à éviter ces attaques, mais plutôt à les surmonter.

Surmonter les attaques de Satan

Paul décrit le plan de bataille en Éphésiens 6 :

* Premièrement, identifions l’ennemi.

* Deuxièmement, revêtons-nous de toute l’armure que Dieu donne, afin de tenir ferme.

La clé pour tenir ferme malgré toutes les attaques de l’ennemi est de nous approprier la puissance du Dieu vivant. Comment vivre selon sa puissance, en toute circonstance? Par la foi, exprimée par la prière.

Dans la prière, nous demandons à Dieu de nous fortifier et de nous protéger afin que nous puissions vivre une vie sainte en toute circonstance. Ce n’est que par la prière que notre esprit et notre intelligence peuvent discerner ce que la personne sans Dieu ne peut comprendre. Ce n’est que dans la prière que nous devenons conscients des attaques que Satan prépare contre nous, attaques qui peuvent nuire à tout : nos finances, notre famille, nos autres relations ou notre santé.

Ce que Satan hait par-dessus tout, c’est le croyant qui persévère dans la prière et s’approprie les promesses de Dieu. L’ennemi ne peut se défendre contre la prière persévérante qui réduit sa puissance à néant et le fait fuir.

Mais, si nous ne prions pas, nous risquons la défaite entre ses mains.

La puissance de la prière

Toute la puissance de Dieu réside en nous, et cependant, si souvent, nous ne tenons pas ferme sous les attaques de Satan. Notre ennemi connaît la puissance de la prière, et il cherchera à nous en distraire pour attirer notre attention partout ailleurs. Il fera tout son possible pour nous empêcher de prendre le temps de rencontrer notre Père céleste. Il veut nous tenir si occupés que nous n’avons plus le temps de parler à Celui qui nous aime constamment, connaît tout à notre sujet et désire nous protéger en tout temps.

Notre Père céleste voit toute la zone de combat dans laquelle nous vivons chaque jour. Il connaît l’état de la bataille et toutes nos faiblesses. Il sait ce que Satan cherche à accomplir – toutes ses ruses, tous ses plans et tous les moyens de défaite qu’il use contre nous.

Si vous ne priez pas, si vous ne demandez pas à Dieu de vous diriger, si vous ne vous revêtez pas par la foi de l’armure qu’il pourvoit, l’ennemi trouvera cela facile de vous influencer.  Paul savait qu’il est essentiel de prier pour se protéger des ruses du diable – nous ne pouvons pas trop insister sur ce point.  Notre compréhension des Écritures est étroitement liée à notre vie de prière. De même, la sainteté de notre vie et notre aptitude à servir le Dieu tout-puissant dépendent de notre communion avec lui.

Il faut comprendre que prier, ce n’est pas simplement dire : « Seigneur, bénis-moi, bénis-la, bénis-les. Donne-moi ci, donne-moi ça. » La vraie prière est un dialogue profond avec notre Père céleste, qui nous écoute et désire nous exaucer. La prière, c’est nous humilier devant Dieu en reconnaissant non seulement notre besoin, mais aussi sa présence, sa sainteté, sa justice. Dieu est la source de notre force, et ce n’est qu’en demeurant en lui, en lui parlant et en l’écoutant, que nous voyons sa puissance manifestée.

Paul, qui comprenait exactement ce qu’il fallait pour que la puissance extraordinaire de Dieu se manifeste, écrit ceci : « En toutes circonstances, faites toutes sortes de prières et de requêtes sous la conduite de l’Esprit… » (Éphésiens 6.18).  En parlant de toutes sortes de prières, il parle de requêtes, d’actions de grâce, de louange, d’intercession, et d’adoration, qui sont toutes importantes.

Le mot requête signifie une demande particulière, précise. Dieu manifeste sa puissance lorsque nous lui demandons quelque chose de précis et qu’il répond à cette requête de façon manifeste. Si nos prières se résument à « Bénis-moi, bénis ceci », comment savoir si Dieu a répondu?

Prier sans cesse

Paul parle aussi de prier sans cesse. Nous sommes vulnérables aux attaques de Satan lorsque nous ne prions pas. Satan cherche constamment notre défaite en influençant les circonstances de notre vie. Il veut que nous devenions trop occupés, trop distraits ou trop négligents pour prier. Il sait qu’une fois que nous cessons de prier, nous deviendrons bientôt inquiets – nos fardeaux pèseront plus sur nos épaules, et nous deviendrons découragés et fatigués. Tôt ou tard, nous deviendrons faibles émotionnellement, spirituellement et physiquement. Lorsque nous ne sommes plus sur nos gardes, il attaque. Il ne faut pas vivre sans prier!

En 1 Thessaloniciens 5.17, Paul nous offre d’autres instructions à ce sujet en nous exhortant à prier sans cesse.  Mais, comment faire? En parlant ainsi, Paul nous invite à demeurer conscients de la présence de Dieu en tout moment.

Pensez un moment au téléphone. Lorsque vous raccrochez, l’appel est terminé. Prier sans cesse, c’est ne jamais raccrocher – c’est rester constamment en ligne avec Dieu. C’est ainsi qu’il veut que nous passions notre vie. Si je rencontre quelqu’un pour lequel je prie et qu’il partage avec moi un bienfait dans sa vie, je vais dire : « Merci, Seigneur, pour ce que tu as fait pour lui. » Si je vois le mal autour de moi, je vais dire : « Seigneur, je me fie à toi pour corriger la situation. » En fait, nous devrions pouvoir parler au Père de façon précise tout le temps. Prier sans cesse, c’est vivre en communion avec Dieu, constamment conscient de sa présence.

À genoux

Il n’y a qu’une façon de tenir ferme contre les ruses du diable : nous devons vivre en communion constante avec Dieu, de telle façon qu’il parle constamment à notre cœur et que nous lui parlons constamment en retour.

Nous ne pouvons faire preuve du discernement qu’il nous faut si nous ne prions pas comme il faut. Satan veut nous faire croire que nous n’avons pas continuellement besoin de Dieu – il hait nous voir en train de prier, à genoux, mais pas seulement à genoux. Dieu est toujours présent et toujours disponible. Lorsque vous voyagez sur l’autoroute, à quoi pensez-vous? Pourquoi ne pas parler avec Dieu? Lorsque vous vous assoyez à votre bureau, à quoi réfléchissez-vous? Vous pouvez parler de tout et de rien avec votre Père.

Votre vie de prière est-elle puissante ou pitoyable? Personne ne peut vous revêtir de l’armure de Dieu. Vous devez le faire vous-même. Si vous désirez le meilleur que Dieu a à vous offrir, faites de la prière une habitude constante. Sa puissance divine et surnaturelle est là, si seulement vous la réclamez par la foi en vous tournant vers Dieu. En priant ainsi, vous pourrez vous approprier la puissance de Dieu et tenir ferme contre toutes les attaques du diable.

Pour en savoir plus, nous vous proposons deux études en ligne sur la prière:

La prière, son rôle dans la croissance du chrétien

La prière efficace

Print


2 réponses à “La puissance de tenir ferme”

  • anonyme says:

    Prier aussi Marie qui est proche de son Fils.!Elle n’est pas une femme ordinaire,elle est au Ciel et est apparue à plusieurs reprises…Elle apparaît à Medjugorge actuellement, créant de nombreuses conversions…Elle est apparue à Lourdes…à Fatima…

    Prier les saints …Ils intercèdent …

    La prière devient ainsi plus riche,plus ouverte,plus complète nous faisant vivre comme dans une famille nombreuse…Quand vous êtes heureux vous avez de partager ?Dans la prière c’est identique,si grâce à une Neuvaine à un Saint on est exaucé ,on remercie et ce dernier et Dieu qui a bien voulu l’écouter…Et Marie si on a Fait appel à elle;;c’est la communion des saints,l’amour qui nous unit,c’est beau et vivifiant à vivre!

  • anonyme says:

    Une erreur matérielle s’est glissée dans mon texte:il faut lire:”Quand vous êtes heureux vous avez envie de partager”.

Afficher vos commentaires