La vraie maturité

Auteur: Jacques Tanguay et Genevieve Paradis

À quoi ressemble une personne mature en Christ? Nous avons tous une idée sur le sujet. J’entends parfois un croyant dire d’un autre : « Cette personne est réellement mature!  Elle est un exemple pour nous. » Dans ces moments-là, je suis poussé à poser des questions sur les critères utilisés par cette personne pour définir la maturité. Et il y a diverses réponses…

Trois modèles inadéquats de maturité

Une vie en règle. Pour certains, la maturité est d’avoir une vie bien disciplinée et des  convictions personnelles bien définies. Voilà l’approche qu’avaient les pharisiens au temps de Jésus. Si ceux-ci avaient réellement été un modèle de maturité de par leur vie en règle, Jésus les aurait-il si souvent confrontés? J’en doute fort.

La stabilité émotionnelle. D’autres voient une personne bien contrôlée et sans émotions fortes comme étant un modèle de maturité. Ce croyant est cérébral et stable. Par contre, en lisant les évangiles, nous voyons bien que Jésus lui-même a vécu des émotions intenses et visibles pour les autres. Selon ce modèle de maturité, Dieu le Fils aurait lui-même échoué le test! Nous devons donc conclure qu’il ne s’agit pas de Sa définition de la maturité.

Un serviteur fidèle et persévérant. Quoiqu’il soit difficile de concevoir la maturité chrétienne sans les éléments de fidélité et persévérance, cela na pas empêché le Seigneur de reprendre l’église d’Éphèse dans Apocalypse 2:2-3.

Les traits de caractère que nous venons de voir sont des éléments qui se retrouvent dans toutes les religions. Je ne peux imaginer une communauté religieuse qui ne valorise pas la fidélité ou l’adhérence aux demandes du groupe. Par contre, à la lumière de la Bible, nous sommes forcés d’admettre qu’il n’y a pas que ces aspects qui soient nécessaires à la maturité d’un chrétien. L’élément relationnel est ce qui manque à chacune des approches précédentes. C’est pourquoi Jésus nous propose un « nouveau commandement ».

Vers un modèle de maturité biblique

En tant que chrétiens, nous disons souvent que ce qui nous distingue des autres religions, c’est l’élément relationnel. Nous avons une relation personnelle avec Jésus-Christ. Par conséquent, si l’essence de ce qui nous définit comme croyants est l’aspect relationnel, notre définition de la maturité chrétienne devrait aussi refléter cette essence. L’essentiel de la maturité, je crois, se trouve dans le fait d’avoir un cœur pour Dieu et pour son prochain (Matthieu 22:37-40).

Un amour passionné pour Dieu…

Là se trouve l’échec de l’église d’Éphèse. Tout y était en règle sauf ce « détail » : elle avait oublié son premier amour! Et pourtant, je me demande si cette église se voyait comme fautive. Je vois une église où tout semblait bien fonctionner, une église modèle. Mais tout de même une église menacée par le Seigneur de perdre sa place… parce qu’elle n’avait plus de passion pour Lui, son Dieu.

David, par contre, est un exemple de personnage qui serait difficilement approuvé par l’église d’aujourd’hui à cause de sa conduite. Mais il vivait un amour passionné pour Dieu.  Sa repentance était profonde, son cœur était enflammé pour l’Éternel, comme nous l’indique le Psaume 63, au verset 2 : « Mon âme a soif de toi, mon corps soupire après toi… ».

Dans notre vie personnelle et notre service, désirons-nous avoir un amour passionné pour Dieu? Ou nous contentons-nous avec les buts secondaires de discipline, de stabilité ou de persévérance? Désirons-nous augmenter notre propre soif pour Dieu, L’aimer passionnément? En tant qu’enfants de Dieu, voilà des questions que nous devrions nous poser et auxquelles nous devrions répondre le plus franchement possible.

Un amour profond pour mon prochain…

Jean nous dit qu’en l’absence du deuxième commandement (aimer son prochain), le premier (aimer son Dieu) n’a aucune place dans le cœur du croyant (I Jean 4:7-12, 20-21). Encore plus surprenant, Jésus déclare que l’amour d’autrui est le témoignage ultime que nous sommes ses disciples (Jean 13:34-35).

Ceci dit, il est impossible d’évaluer la maturité d’une personne sans prendre en compte ses relations humaines. Lorsque nous évaluons notre propre maturité, nous devons nous poser la question suivante : Est-ce que l’amour profond pour mon prochain prend une place majeure dans ma vie quotidienne?

Comme enfant de Dieu, quel est le but de votre vie? À quoi ressemblent les gens qui vous entourent et en qui vous investissez? Quel but dirige vos relations et votre service? Quoiqu’il y ait peut-être plusieurs aspects importants pouvant être inclus dans votre réponse,  je crois qu’il n’y a qu’une définition centrale possible : « Cette personne est mature! Elle aime Dieu et son prochain comme Jésus le faisait! » Vous désirez expérimenter un amour passionné pour Dieu et un amour profond pour votre prochain, mais vous vous en sentez incapable? Le Saint-Esprit, en vous depuis le moment où vous avez accepté Christ comme votre Sauveur et Seigneur, est la personne qui peut vous aider. Soumettez-lui votre vie, marchez dans sa puissance à chaque instant de votre vie, et vous expérimenterez l’amour que seul Dieu peut vous donner pour Lui et pour votre prochain.

Dieu désire être la force de changement de notre vie. Il veut nous aider à nous sentir mieux à propos de nous-même, plus assurés face au futur, plus reconnaissants pour nos êtres chers et plus enthousiastes dans notre foi.

Si vous recherchez une solution au chaos de la vie, demandez à Dieu d’être la force dont vous avez besoin pour être plus confiant  en vous-même, en meilleure harmonie avec ceux qui vous sont chers et plus efficace dans votre travail. Pourquoi ne pas faire cette simple prière et, par la foi, inviter Dieu à vous remplir de Son Esprit?

Cher Père, j’ai besoin de toi. Je reconnais que j’ai péché contre toi en dirigeant ma vie comme je l’entends. Je te remercie d’avoir pardonné mes péchés par la mort de Christ sur la croix. J’invite maintenant Christ à reprendre sa place sur le trône de ma vie. Par la foi, je te demande de me remplir de ton Esprit Saint selon ton commandement et ta promesse qui se trouvent dans ta Parole. Je prie ceci dans le nom de Jésus. Comme expression de ma confiance, je te remercie d’avoir repris la direction de ma vie et de me remplir du Saint-Esprit. Amen.

Si vous avez fait cette prière, nous aimerions être informés de votre décision! Cliquez sur le bouton suivant, et nous vous enverrons de l’information par courriel pour vous aider à croître dans votre vie spirituelle. Il nous fera plaisir de répondre à toute question que vous pourriez avoir.

L’équipe de chretiennes.com attend vos commentaires avec impatience!

Print


5 réponses à “La vraie maturité”

  • Yvan & Sylvette Tremblay says:

    Bonjour à vous. Félicitation pour votre cite, il est très bien fait.
    Quelle coincidence! Ce que je viens de lire sur cette page viens du cours que nous offrons «Vers la maturité relationnelle» de Jacques Tanguay, pasteur de l’Église de Chauveau, c’est un cours que nous offrons depuis 7 ans.
    Mme Geneviève Paradis est celle qui a corrigée le document. Elle a aussi corrigée le livre «Âme à vide».
    Pour ce qui nous concerne,nous offrons ce cours au travers de notre ministère «Le Sentier du coeur».
    Nous aimerions savoir qui vous êtes?
    Au plaisir de vous lire de de mettre un nom et un visage, de savoir quelle église représentez-vous, quelle mission faites-vous partie? Nous aimerions vous rencontrer. Est-ce possible?
    Yvan et Sylvette Tremblay

    • Anne-Marie Montgomery says:

      Bonjour Yvan et Sylvette,
      Merci pour vos gentils commentaires. Vous visitez le site de Pouvoir de Changer, l’organisme qui a traduit le livre Âme avide (voir le site http://www.ameavide.com). Vous pouvez visitez notre page Qui sommes-nous pour en connaître plus à notre sujet. Au Québec, nous sommes surtout connu sous le nom de Campus pour le Christ, et en Europe, sous le nom Agapé.

  • Bonjour, très chers,

    Je sais que vous avez donné le cours « Maturité relationnelle » à Julie G. et Martin P. il y a quelques années. Ils sont mes amis. Je suis en attente de leur réponse à savoir s’ils ont de la disponibilité à nous donner le cours (à moi et à Martin L., mon futur). S’ils ne peuvent pas, est-il possible de recevoir (d’acheter ?) la documentation afin qu’un autre couple nous donne la formation ? Martin et moi sommes chrétiens. Nous ne sommes pas protestants. Nous aimerions nous marier dans une église catholique romaine. Je connais un couple marié depuis plus de 40 ans et j’ai le sentiment qu’ils seraient intéressés à nous donner le cours. Je considère la femme du couple comme ma marraine spirituelle et Martin considère l’homme du couple comme son mentor. Enfin, j’aimerais connaître votre opinion à ce sujet. Je vous remercie pour nous.
    Que le Seigneur soit toujours en vos coeurs !
    Merci,
    Sandra T.

  • Christine Loyer says:

    Bonjour,

    J’ai entendu parler de votre cours étalé sur 8 fins de semaine. J’ai une amie qui le suit présentement à Gatineau et j’aimerais savoir si le cours se donne dans les environs de Montréal.
    Merci

    CHristine L

  • Raynalde Arseneault says:

    Vous dites dans votre texte et je cite:
    “Si vous recherchez une solution au chaos de la vie, demandez à Dieu d’être la force dont vous avez besoin pour être plus confiant en vous-même”

    Comment reconciliez vous cet énoncé avec Proverbes 3:5 et Proverbes 28:26?
    Celui qui a confiance dans son propre coeur est un insensé, Mais celui qui marche dans la sagesse sera sauvé.
    Confie-toi en l’Eternel de tout ton coeur, Et ne t’appuie pas sur ta sagesse;
    Ne devons nous pas se confier en l’Esprit de Dieu qui nous guide? et surtout ne mettre aucune confiance en la chair.

Afficher vos commentaires