La marche quotidienne dans la plénitude de l’Esprit : partie 3

Auteur: AgapeFrance

PRÊT POUR LE COMBAT SPIRITUEL

La vie chrétienne est une vie surnaturelle : le seul qui peut la vivre est Jésus-Christ. Nous devons nous préparer pour le combat spirituel, mais nous devons aussi nous rappeler que ce combat n’est pas le nôtre, mais celui du Seigneur. Il nous promet de combattre à notre place (Exode 14.14).

La Bible nous montre qu’il y a trois forces qui livrent sans cesse bataille à celui qui place sa confiance en Dieu : le monde, la nature humaine, et le diable.

LE MONDE

Qu’est-ce le monde?

« N’aimez pas le monde, ni rien de ce qui appartient au monde. Si quelqu’un aime le monde, il ne possède pas en lui d’amour pour le Père. Tout ce qui appartient au monde (les mauvais désirs de la nature humaine, le désir de posséder ce que l’on voit et l’orgueil suscité par des biens terrestres, tout cela vient non pas du Père, mais du monde. Le monde est en train de passer, ainsi que tout ce que les hommes trouvent à y désirer; mais celui qui fait ce que Dieu veut vit pour toujours. » (I Jean 2.15-17)

Je ne connais personne qui, aimant le monde (dont parle ce passage), ait jamais été vraiment utilisé par Dieu dans son œuvre. L’argent n’a rien de mauvais en lui-même, la réussite matérielle non plus. Cependant, ne nous laissons pas entraîner dans le matérialisme, qui est l’un des pièges les plus dangereux du monde actuel. C’est à Jésus-Christ et à son royaume que nous devons nous attacher, et non aux choses matérielles de ce monde (Matthieu 6.31-34).

Jésus nous dit : « Je vous ai dit tout cela pour que vous ayez la paix dans l’union avec moi. Vous aurez à souffrir dans le monde. Mais soyez courageux! J’ai vaincu le monde! » (Jean 16.33)

« Tout enfant de Dieu peut vaincre le monde. Voici comment nous remportons la victoire sur le monde : par notre foi. » (I Jean 5.4)

LA NATURE HUMAINE

Le second ennemi du chrétien qui livre sans cesse bataille est notre propre nature humaine!

« Laissez le Saint-Esprit diriger votre vie et n’obéissez pas aux désirs de votre propre nature. Car notre propre nature a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit a des désirs contraires à ceux de notre propre nature : ils sont complètement opposés l’un à l’autre, de sorte que vous ne pouvez pas faire ce que voudriez. » (Galates 5.16-17)

Ce conflit dans notre vie va continuer jusqu’à notre mort. Nous ne serons jamais délivrés de la tentation dans cette vie présente. Quelle que soit notre maturité spirituelle, nous sommes tous tentés et nous avons tous tendance à pécher.

Il y a une différence cependant entre la tentation et le péché. La tentation est  l’impression première que nous avons de vouloir faire quelque chose de contraire à la volonté de Dieu. Cela se manifeste chez tous les hommes. Le Seigneur Jésus lui-même connut la tentation, qui n’est pas, en elle même, le péché :

« Un homme est tenté quand il est attiré et pris au piège par son propre mauvais désir; ensuite, le mauvais désir conçoit et donne naissance au péché; et quand le péché est pleinement développé, il donne naissance à la mort. » (Jacques 1.14-15)

La tentation devient péché quand nous nous attardons à méditer sur elle; elle se transforme bientôt en souhait, puis en désir ardent souvent suivi d’un véritable acte de désobéissance. Néanmoins, nous pouvons avoir la victoire dans cet important conflit quand, par un acte de volonté, nous acceptons de nous soumettre au contrôle du Saint-Esprit et faisons face à la tentation en étant remplis de sa puissance. « Les tentations que vous avez connues ont toutes été celles qui se présentent normalement aux hommes. Dieu est fidèle à ses promesses et il ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de votre capacité de résistance; mais au moment où surviendra la tentation, il vous donnera la force de la supporter et ainsi, le moyen d’en sortir. » (I Corinthiens 10.13)

« Laissez le Saint-Esprit diriger votre vie et n’obéissez pas aux désirs de votre nature humaine. » (Galates 5.16)

Dans notre vie quotidienne, soyons prêts à reconnaître notre faiblesse chaque fois que nous sommes tentés et demandons à Dieu de prendre soin de ce problème à notre place.

LE DIABLE

« Déchargez-vous sur Dieu de tous vos soucis, car il prend soin de vous. Ayez l’esprit éveillé, prenez garde! Car votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant quelqu’un à dévorer. Soyez fermes dans la foi et résistez-lui. » (I Pierre5.7-9)

Satan est un adversaire véritable, n’ayons aucun doute à ce sujet. Nous devons nous méfier tout autant de ses méthodes pleines de ruse et d’habilité que des efforts qu’il fait pour nous vaincre et nous détruire.

Si nous continuons à diriger nous-mêmes notre vie, nous avons alors toutes les raisons de craindre Satan; mais si nous acceptons de laisser le Christ la conduire, n’ayons aucune crainte de lui, car la Bible dit :

« Celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde. » (I Jean 4.4)

Le Christ a triomphé de Satan il y a deux mille ans quand, pour accomplir les prophéties le concernant, il est mort sur la croix pour nos péchés. En dépit de la puissance immense dont il dispose pour agir sur l’homme, Satan n’a que le pouvoir que Dieu lui accorde.

N’ENTREZ PAS DANS LA CAGE

Satan, lui, comme un lion, vit en cage. Il n’a aucun pouvoir en dehors de celui que Dieu, dans sa parfaite sagesse, lui permet d’exercer. Tant que nous resterons hors de la cage, c’est-à-dire tant que nous compterons sur le Seigneur (et non sur nos propres forces) pour résister au diable, nous n’aurons rien à craindre : le lion ne pourra pas nous atteindre. Mais gare à nous si nous cessons de nous appuyer sur Jésus-Christ et si nous commençons à compter sur nos propres forces pour lui faire face!

L’apôtre Paul nous avertit ainsi :

« Prenez sur vous toutes les armes que Dieu vous donne, afin de pouvoir tenir bon contre les ruses du diable. Car nous n’avons pas à lutter contre des êtres humains, mais contre les puissances spirituelles mauvaises du monde obscur. C’est pourquoi, saisissez maintenant toutes les armes de Dieu! Ainsi, quand viendra le jour mauvais, vous pourrez résister aux attaques de l’adversaire. » (Éphésiens 6.11-13)

Satan et les puissances des ténèbres sont de réels ennemis. Nous devons prendre garde de la manière dont Satan agit, mais n’ayons pas peur de lui. Nous n’avons pas à le redouter si nous acceptons de nous confier en Dieu, même s’il est un spécialiste de tout ce qui peut inciter les chrétiens à désobéir à Dieu.

Mais si nous persistons à vivre en tant que chrétiens charnels, alors préparons-nous à voir surgir de réelles difficultés dans nos vies personnelles et dans celles de nos églises! Le chrétien rempli du Saint-Esprit doit être conscient du combat spirituel qui l’attend, capable de reconnaître ses ennemis et les identifier le moment venu. Mais qu’il ne s’infiltre aucune crainte dans notre esprit : notre seule défense, c’est Jésus-Christ. En lui, nous pouvons être assurés en toute occasion de la victoire, quel que soit l’ennemi. N’est-ce pas une merveilleuse certitude?

suite>

<<retour à l’index

Extrait du livre:

La marche quotidienne dans la plénitude du Saint-Esprit,

Série Vie nouvelle en Jésus-Christ, Livret 4

d’après le livre : How to Walk in the Spirit

de Bill Bright © 1972, 1981 Campus Crusade for Christ

© Équipe de Campus pour Christ, France 1984

Adaptation: Dominique Frèrebeau et Annie Husson

Utilisé avec permission

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires