La marche quotidienne par la plénitude de l’Esprit : partie 5

Auteur: AgapeFrance

VIVEZ PAR LA FOI

Pour marcher dans la plénitude du Saint-Esprit, nous devons vivre par la foi. Il est si triste de voir des chrétiens sincères et consacrés déçus parce qu’ils ont accordé trop d’importance à leurs expériences émotionnelles. Rien d’autre ne peut faire aussi souvent chuter les chrétiens que de baser la vie chrétienne sur des expériences émotionnelles!

Nous devons vivre par la foi : « Personne ne peut plaire à Dieu sans la foi. » (Hébreux 11.6)

« Celui qui est juste aux yeux de Dieu par la foi vivra. » (Galates 3. 11)

Les sentiments sont valables s’ils découlent de la foi de de l’obéissance. Il n’y a aucun mal à avoir des sentiments. Remercions Dieu d’en éprouver! N’ayez pas honte de vos émotions, mais ne leur accorderez jamais une importance excessive. S’efforcer de passer par une expérience émotionnelle équivaut à désobéir à l’ordre de Dieu de vivre par la foi. En fait, c’est insulter Dieu. Laissez vos émotions occuper la place qui leur revient dans votre relation avec Jésus-Christ. Dans le passage qui suit, Jésus nous montre la manière la plus valable d’avoir une expérience émotionnelle :

« Celui qui retient mes commandements et leur obéit, voilà celui qui m’aime. Mon Père aimera celui qui m’aime; je l’aimerai aussi et lui apparaîtrai. » (Jean 14.21)

LES TROMPERIES DES ÉMOTIONS

L’une des meilleures façons de manifester son obéissance à Dieu, c’est de communiquer sa foi en Jésus-Christ dans la puissance du Saint-Esprit. Rien ne peut davantage plaire à notre Sauveur, car lui-même est venu chercher et sauver ceux qui étaient perdus et il nous a donné l’ordre d’être ses témoins.

Si vous désirez prendre conscience d’une façon passionnante et vraie de la présence du Christ dans votre vie, commencez à faire part de votre foi en Jésus-Christ dans le cadre de votre vie quotidienne, en comptant sur la puissance du Saint-Esprit.

Fuyez l’atmosphère émotionnelle factice qui résulte de la manipulation psychologique des individus. Parmi ces expériences émotionnelles, beaucoup sont des contrefaçons de l’expérience authentique qui peut être la vôtre si vous obéissez à Jésus-Christ.

La foi doit avoir un objet; l’objet de notre foi, c’est Dieu et sa Parole (qui nous le fait connaître). Dieu a prouvé qu’il était digne de confiance. Il y a des milliers de promesses qui nous concernent dans la Bible, et toutes sont vraies. Quand Dieu dit quelque chose, vous pouvez être absolument certains que cela se réalisera aussi pour vous.

REMERCIER DIEU, C’EST MANIFESTER NOTRE FOI

Voici l’une des promesses de Dieu qui nous concerne : « Nous savons que Dieu travaille en tout pour le bien de ceux qui l’aiment, de ceux qu’il a appelés selon son plan. » (Romains 8.28)

Sommes-nous prêts à croire en cette promesse de Dieu? Dans ce cas, reconnaissons aussi le bien-fondé du commandement de Dieu mentionné dans I Thessaloniciens 5.18 : « Remerciez Dieu en toute circonstance. Voilà ce que Dieu demande de vous, dans votre vie avec Jésus-Christ. »

Sommes-nous reconnaissants à Dieu en toute circonstance, même quand tout va mal? Sommes-nous remplis de confiance en lui quand notre cœur est brisé (lors de la perte d’un être cher, ou lorsque notre corps est meurtri par la souffrance)? Le jour où nous échouons à un examen ou que nous avons des problèmes financiers, sommes-nous pleins d’assurance que Dieu travaille en tout pour notre bien?

Peut-être pensez-vous que seul un fou serait capable de remercier Dieu en pareilles circonstances! Et pourtant non! Pas si « Dieu travaille en tout pour le bien de ceux qui l’aiment ». Si Dieu nous a demandé de le remercier, il y a sûrement une raison à cela.

IL A UN MEILLEUR PLAN POUR NOUS

Combien souvent nous perdons patience lorsque tout ne se passe pas comme nous le souhaitons! Nous tentons fréquemment d’ouvrir les portes restées closes devant nous et de les briser si elles résistent. Nous sommes tendus et manifestons notre impatience aux autres. Nous blessons nos frères et sœurs par nos excès de colère, nos critiques et nos actes irréfléchis. Et toute l’Église, tout le Corps du Christ en souffre…

Mais si Dieu a un meilleur plan pour nous, nous pouvons alors nous détendre et dire merci à Dieu avec confiance, même si nous voyons tout s’écrouler autour de nous. Car Dieu est souverain et tout puissant : il tient le monde dans ses mains, et nous pouvons lui faire confiance quoi qu’il arrive, car il nous aime. Il a promis de combattre à notre place. Il nous demande de nous décharger sur lui de tous nos soucis, car il prend soin de nous (I Pierre 5.7). Il est venu sur la terre en personne et a pris sur lui nos péchés; il veut nous bénir et nous utiliser; mais il ne pourra pas le faire si nous nous plaignons sans cesse, si nous critiquons ses voies et les lui reprochons!

Une jeune chrétienne vint, un jour, trouver un serviteur de Dieu pour lui demander conseil. Son ami était mort dans un accident de voiture et c’est elle qui conduisait le véhicule lorsqu’il fut tué. Ils rentraient de leur soirée de fiançailles et une voiture qui roulait en sens inverse l’obligea à quitter la route et à s’écraser contre un poteau télégraphique. Comme c’est elle qui conduisait, elle se sentait particulièrement coupable de cet accident. Le cœur brisé, elle demanda à ce responsable chrétien : « Que dois-je faire? »

MANIFESTONS NOTRE CONFIANCE EN DIEU

Il y avait déjà plusieurs mois que l’accident s’était produit. Dans l’intervalle, elle avait vu des psychiatres, des psychologues et beaucoup d’autres personnes pour rechercher leur aide, mais en vain. Elle se sentait peu à peu devenir folle. La situation était très pénible et le serviteur de Dieu ne savait que lui dire. Puis il se rappela Romains 8.28 et le lu avec elle.

« Croyez-vous que Dieu travaille en tout pour le bien de ceux qui l’aiment? » « Oui, je le crois », dit-elle. Ils lurent encore I Thessaloniciens 5.18 : « Remerciez Dieu en toute circonstance. Voilà ce que Dieu demande de vous, dans votre vie avec Jésus-Christ. »

La lecture de ce verset fit un choc à la jeune femme. Comment pourrait-elle remercier Dieu pour une perte aussi tragique? Elle était toute bouleversée, mais avec confiance, elle décida de croire en Dieu et en sa Parole; en larmes, elle pria avec le serviteur de Dieu : « Mon Dieu, je ne comprends pas, mais je sais que je peux te faire confiance. Tu me promets dans ta Parole que tu travailles en toute circonstance pour notre bien. Merci Seigneur. »

Prononcer ce mot « merci » revenait à dire à Dieu « je me confie en toi »; c’était une expression de sa foi. Le lendemain matin, elle revint dans le bureau de ce serviteur de Dieu en rayonnant de joie et lui dit : « Cette nuit, j’ai dormi sans médicament pour la première fois depuis l’accident, et quand je me suis réveillée aujourd’hui, mon cœur débordait de louange et de reconnaissance. Je ne comprends absolument pas ce qui m’est arrivé, mais je sais que cela vient de ce que j’ai changé d’attitude et que j’ai manifesté ma confiance en Dieu dans cette circonstance tragique. »

SOYONS RECONNAISSANTS EN TOUTES CIRCONSTANCES

« J’ai en effet appris à me contenter de ce que j’ai », écrit l’apôtre Paul de sa prison. «Je sais vivre dans la pauvreté et je sais vivre dans l’abondance. J’ai appris à être satisfait partout et dans toutes les circonstances, que j’aie à manger ou que j’aie faim, que j’aie trop ou que je n’aie pas assez. Je peux faire face à toutes ces situations grâce au Christ qui me fortifie. » (Philippiens 4.11-13)

Attention, Dieu ne nous demande pas d’être fataliste, mais, au contraire, de reconnaître sa souveraineté bienveillante sur tout ce qui nous arrive. En toutes circonstances, souvenons-nous qu’il nous aime et désire le meilleur pour nous. Nous pouvons nous confier en lui sans crainte. Être reconnaissant en toutes circonstances manifeste notre foi en lui; d’après la Bible nous ne pouvons plaire à Dieu sans la foi (Hébreux 11.6).

La perte d’un héritage, de notre argent, de notre travail, d’un être cher ou de notre santé est une circonstance difficile; trop souvent nous en rejetons consciemment ou inconsciemment la responsabilité sur Dieu et nous lui en voulons : « Pourquoi Dieu a-t-il permis cela? »  Pourtant, Dieu nous commande de le remercier et de le louer en toutes circonstances. En fait, quelle libération et quelle joie de savoir qu’il est le maître et le souverain de toutes les situations de nos vies, et qu’il se sert de chacune pour nous enseigner et nous conduire dans sa volonté.

CONFIONS-NOUS TOUJOURS PLUS EN DIEU

Apprenons à marcher par la foi, pour les petites choses comme pour les grandes choses.  Quel privilège nous avons de pouvoir vivre avec le Roi des rois tous les instants de notre vie, depuis le moment où nous nous levons jusqu’à celui où nous nous couchons! Lisons la Bible; méditons particulièrement sur les attributs de la fidélité de Dieu.

Commençons la journée en regardant vers lui. Soyons dans l’allégresse de le connaître. Remercions-le de nous avoir pardonné nos péchés. Soyons prêts à reconnaître l’action de Dieu dans vos vies, et à nous attendre à ce qu’il nous utilise pour parler de lui dans toutes les rencontres que nous ferons pendant la journée.

Vous pouvez être assurés que Dieu vous utilisera dans son œuvre si vous avez une telle attitude.

MARCHONS SANS CESSE DANS LA PLÉNITUDE DU SAINT-ESPRIT

En résumé, laissez-moi donc vous rappeler ce que vous devez faire pour marcher quotidiennement, à chaque instant, dans la plénitude et la puissance du Saint-Esprit :

*Premièrement, assurez-vous que vous êtes remplis du Saint-Esprit par la foi; Dieu nous a commandé d’être remplis du Saint-Esprit et il promet de nous entendre et de nous exaucer quand nous lui demandons quelque chose de conforme à sa volonté.

*Deuxièmement, soyez prêt pour le combat spirituel. L’ennemi existe réellement et vous devez en tenir compte. Le monde, votre nature humaine et le diable vous livreront bataille.

*Troisièmement, connaissez vos privilèges et vos responsabilités en tant qu’enfant de Dieu. C’est du Seigneur que doit venir votre force, c’est en lui que vous devez demeurer.

*Quatrièmement, vivez par la foi : puisez sans cesse dans la force, la sagesse, la puissance et l’amour de Dieu et remerciez-le en toute circonstance.

Si le Saint-Esprit est venu exalter et glorifier Jésus-Christ, notre désir constant en marchant dans la plénitude du Saint-Esprit sera de faire la volonté de Dieu et d’honorer notre Sauveur de Seigneur Jésus-Christ.

Qu’est venu faire Jésus dans ce monde? Il est venu « chercher et sauver ce qui était perdu ». (Luc 19.10)

Qu’est-ce qui plaît le plus aujourd’hui encore à notre Seigneur? Que nous contribuions à l’accomplissement de son ordre missionnaire, que nous soyons prêts à annoncer l’Évangile, à faire des disciples de toutes les personnes qui nous entourent et qui sont perdues sans lui!

Comment cela peut-il se faire? Par la puissance du Saint-Esprit. Quel privilège d’être utilisé par notre Sauveur dans ce monde pour l’atteindre avec la « Bonne Nouvelle » de l’amour et du pardon de Dieu! comment oserions-nous pécher contre Dieu et contre ceux qui attendent ce message en hésitant à nous confier en Dieu, c’est-à-dire en refusant de marcher dans la plénitude du Saint-Esprit?

UN DERNIER MOT

N’oubliez pas de « respirer spirituellement »! Aussitôt que le Saint-Esprit vous convainc d’un péché dans votre vie, ne résistez pas, mais confessez-le à Dieu. Il n’y a aucun autre moyen de demeurer, jour après jour, minute après minute, sous le contrôle et dans la direction du Saint-Esprit.

NOTRE PRIÈRE

Que Dieu fasse de la marche dans la plénitude du Saint-Esprit une réalité dans son peuple! Alors, des barrières tomberont, des guérisons morales et spirituelles s’accompliront, la puissance de Dieu pourra se déverser au milieu de nous et accomplir des prodiges dans notre pays!

« Que Dieu, qui donne l’espérance, vous remplisse d’une joie et d’une paix parfaites par la foi que vous avez en lui, afin que vous soyez riche en espérance par la puissance du Saint-Esprit ». (Romains 15.13).

<<retour à l’index

Extrait du livre:

La marche quotidienne dans la plénitude du Saint-Esprit,

Série Vie nouvelle en Jésus-Christ, Livret 4

d’après le livre : How to Walk in the Spirit

de Bill Bright © 1972, 1981 Campus Crusade for Christ

© Équipe de Campus pour Christ, France 1984

Adaptation: Dominique Frèrebeau et Annie Husson

Utilisé avec permission

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires