La prière, un dialogue permanent avec Dieu : partie 3

Auteur: AgapeFrance

PRIER AVEC FOI

« Prier? Oui, je veux bien, mais comment être sûr de recevoir une réponse favorable à mes prières? »

Importante et grave question, car comment prier avec foi et audace si nous n’avons aucune assurance d’être exaucé? Nous nous contentons alors de voir s’accomplir au nom du Seigneur des choses que l’homme lui-même peut produire par sa propre intelligence, son éloquence ou sa capacité d’organisation, au lieu d’oser demander à Dieu des réalisations que seule sa toute-puissance peut accomplir.

Pourquoi le Seigneur n’accomplirait-il que peu de choses aujourd’hui à travers nos vies, comparativement à ce qu’il a accompli par le passé, avec les chrétiens du premier siècle? Notre Dieu possède, pour les hommes et les femmes de notre génération qui se perdent, autant d’amour et de compassion qu’il en possédait pour les hommes t les femmes du passé. D’où vient alors notre peu de succès? De notre incrédulité, c’est-à-dire de notre manque de foi.

« Jésus n’accomplit là que peu de miracles à cause de leur manque de foi.» (Matthieu 13.58)

Ne manquons-nous pas de foi lorsque nous négligeons de demander l’aider de Dieu? Lorsque nous ne lui demandons pas sa volonté pour les choses que nous entreprenons? Lorsque nous bâclons nos réunions de prière, n’y partageant que des sujets superficiels et sans importance face à l’urgence de le faire connaître à nos contemporains?

Prier? Oui, mais avec foi! La foi plaît à Dieu; elle l’honore, elle le glorifie. Jésus a promis d’accomplir tout ce que nous lui demanderions si nos requêtes sont animées par la foi.

« Je vous le déclare, c’est la vérité : celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je vais auprès du Père. Et je ferai tout ce que vous demanderez en mon nom, afin que le Fils manifeste la gloire du Père. Si vous me demandez quelque chose en mon nom, je le ferai. » (Jean 14.12-14)

Voici donc quelques étapes nécessaires pour nous aider à prier avec foi même pour les requêtes les plus audacieuses :

1.       Demeurer en Jésus-Christ

2.       Demander

3.       Croire

4.       Recevoir

DEMEURER EN JÉSUS-CHRIST

« Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voulez et vous l’aurez. » (Jean 15.7)

Demeurer en Jésus-Christ, c’est lui soumettre notre vie. C’est connaître sa Parole au point de discerner aisément sa volonté et de prier en toutes circonstances dans ce sens.

Demeurer en Jésus-Christ, c’est vivre selon la Parole de Dieu, rempli du Saint-Esprit, sans aucun péché non confessé et avec un esprit de totale disponibilité. Dieu pourra aisément imprimer ses pensées dans un cœur comme celui-là et il est certain qu’il le fera!

DEMANDER

Aussi élémentaire que cela puisse paraître, si nous voulons recevoir, il nous faut demander! Jacques nous dit : « Vous n’avez pas ce que vous voulez, parce que vous ne le demandez pas à Dieu. Et si vous demandez, vous ne recevez pas, parce que vos intentions sont mauvaises : ce que vous demandez, vous voulez l’utiliser pour vos propres plaisirs. » (Jacques 4.2-3)

Il y a une autorité infinie derrière le nom de Jésus. Il nous dit : « Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai. » (Jean 14.14) « Jusqu’à maintenant, vous n’avez rien demandé en mon nom. Demandez et vous recevrez, et ainsi votre joie sera complète. » (Jean 16.24)

« Demandez et vous recevrez, cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira la porte. Car tout homme qui demande reçoit, celui qui cherche trouve et l’on ouvre la porte à celui qui frappe. » (Matthieu 7.7-8)

Il y a tant de problèmes dans le monde : des personnes pauvres ou malades, des gens qui ne connaissent pas encore Jésus, et beaucoup d’injustices qui se perpétuent! Prions-nous pour une résolution à cela?

CROIRE

Jésus nous a promis : « Si vous croyez, vous recevrez tout ce que vous demanderez dans la prière. » (Matthieu 21.22)

Voilà le cœur de la prière exaucée. Mais, que signifie « croire »? Rassurez-vous, Dieu ne vous demande pas d’avoir une grande foi, mais tout simplement d’avoir foi en un grand Dieu!

Jésus dit : « Si vous aviez de la foi comme un grain de moutarde, vous diriez à cette colline : “Déplace-toi d’ici à là-bas”, et elle se déplacerait. Rien ne vous serait impossible. » (Matthieu 17.20)

Nous sommes exhortés à demander avec foi, sans douter (Jacques 1.6), car » celui qui doute ne doit pas s’imaginer qu’il recevra quelque chose du Seigneur » (Jacques 1.7).

Ainsi donc, ce n’est pas la quantité, mais plutôt la qualité de notre foi qui est importante aux yeux du Seigneur.

La foi vient de Dieu (Éphésiens 2.8-9). Elle ne s’obtient pas à force d’efforts, mais par pure grâce, versée en nous par le Saint-Esprit alors que nous persévérons à vivre dans l’obéissance. Si nous ne laissons pas à Jésus la toute première place dans notre vie, il est impossible de prier avec foi. Seuls ceux qui marchent dans l’obéissance à la Parole de Dieu peuvent expérimenter une vie de foi. Voilà pourquoi il est si important d’être rempli du Saint-Esprit lorsque nous prions. Le Saint-Esprit utilise trois moyens essentiels pour produire la foi chez celui qui prie :

La Parole de Dieu

Plus notre vie s’enracine dans la Parole de Dieu, plus nous découvrons son amour, sa sagesse, sa puissance, ses œuvres, sa souveraineté, plus notre foi s’amarre avec confiance au Seigneur. « La foi vient de ce qu’on écoute le message, et le message vient de la Parole du Christ. » (Romains 10.17)

La communion fraternelle

Le Saint-Esprit utilise largement nos relations avec les autres croyants pour encourager notre foi. La narration d’expériences vécues par eux, l’exemple des exaucements reçus, la démonstration de la bonté de Dieu dans leur vie sont, pour tous, une profonde motivation à oser croire en Dieu pour des sujets de plus en plus importants. Par exemple, je suis toujours encouragé à partager ma foi avec plus d’enthousiasme lorsque j’apprends comment le Seigneur bénit le témoignage de mes frères et sœurs. Alors, je crois que Dieu peut et veut m’utiliser, moi aussi, de la même manière pour atteindre ceux qui, autour de moi, ne le connaissent pas encore.

Le don de convictions profondes

Des idées, des rêves, qui n’en a pas? Mais lorsque ces idées germent dans un cœur rempli du Saint-Esprit et qu’elles ont pour principal objet de chercher des âmes perdues, alors dites-vous qu’elles peuvent bien venir du Saint-Esprit.

En effet, « Dieu agit constamment parmi nous pour nous rendre capables de vouloir et d’accomplir ce qui est conforme à son propre plan » (Philippiens 2.13).

Dieu cherche des ouvriers pour sa moisson, il veut des cœurs qui s’ouvrent, des bouches qui parlent, des cerveaux qui réfléchissent, des mains qui travaillent et organisent… pour atteindre le monde perdu. Alors, si un projet vous vient à l’esprit, si cette conviction continue de grandir alors que vous priez à ce sujet et le remettez à Dieu, il est probable qu’elle vienne du Saint-Esprit. Soumettez-la alors à l’épreuve des trois critères suivants pour en être définitivement assuré :

1.       vous êtes rempli du Saint-Esprit;

2.       vous n’êtes pas animé de motifs charnels ou égoïstes pour développer ce projet;

3.       votre objectif principal est de glorifier Dieu en amenant d’autres personnes à connaître Jésus-Christ.

Si vous pouvez répondre oui à ces trois questions, alors engagez-vous! Cette idée vient de Dieu et vous pouvez avoir l’assurance qu’il accomplira la vision qu’il vous a donnée.

Un exemple

Lisant l’ordre missionnaire de Matthieu 28.18-20, cinq jeunes lycéens commencèrent à avoir chacun la conviction de faire une liste de trois amis chacun à qui ils désiraient annoncer l’Évangile.

La première semaine, ils se réunirent chaque jour pour prier afin que ces amis ressentent leur besoin de Dieu. La deuxième semaine, ils prièrent pour être des instruments de Dieu. La troisième semaine, ils prièrent pour avoir des occasions de leur parler de Jésus-Christ. Cette semaine-là, les quinze amis concernés confièrent leur vie à Jésus-Christ!

Ne nous limitons pas aux méthodes traditionnelles de communication de l’Évangile. Osons être créatifs, audacieux, même si cela apparaît comme fou! Ne soyons pas satisfaits de l’impuissance, du manque de fruit et de la médiocrité.

Croyez que « vous recevrez tout ce que vous demanderez avec foi dans la prière » (Matthieu 21.22).

RECEVOIR PAR LA FOI LA RÉPONSE À NOTRE PRIÈRE

Vous demeurez en Jésus-Christ. Vous êtes rempli du Saint-Esprit. Vous avez prié selon la Parole de Dieu et selon sa volonté.

Attendez-vous donc maintenant avec assurance à sa réponse. Soyez mentalement prêt à la recevoir. Nous sommes si souvent ébahis lorsque Dieu nous accorde ce que nous lui avons demandé! Parfois même, cela nous dérange… Est-ce là la foi? Ainsi, lorsque nous prions, recevons déjà la réponse : vivons comme ci elle était déjà parvenue et remercions Dieu de nous avoir exaucés.

L’AUTORITÉ DE LA PAROLE DE DIEU

Si nous avons une vision pour la réalisation d’un projet précis et que nous le désirons ardemment, si nous croyons sincèrement et agissons avec enthousiasme pour qu’il aboutisse, soyons sûrs que Dieu l’accomplira (pour autant, bien sûr, qu’il ait une autorité biblique pour le soutenir).

Prenons, par exemple, le cas de l’ordre missionnaire de Matthieu 28.18-20. Avant de recevoir de Dieu la vision du ministère de Campus pour Christ, le fondateur de ce mouvement eut la ferme conviction que le Saint-Esprit désirait accomplir l’ordre missionnaire dans notre génération.

Il y a une trentaine d’années, cette idée paraissait bien déraisonnable! Imaginez tout ce que cette vision allait signifier : annoncer l’Évangile à plus de 4 milliards de personnes, former des millions de disciples, utiliser tous les moyens de communication possibles (radio, télévision, films, livres, satellites, etc.) pour communiquer l’amour de Dieu au monde entier.

Pourtant, sa foi fut ferme : il savait que l’accomplissement de cet ordre missionnaire se réaliserait puisque Dieu l’avait commandé et qu’il l’avait imprimé dans son cœur. En effet, n’est-il pas inconcevable que le Seigneur nous donne un tel commandement sans que nous cherchions à l’accomplir et sans nous donner les ressources nécessaires pour le faire?

Aujourd’hui, plus de 30 ans après cette vision initiale, nous pouvons voir que le Seigneur a progressivement honoré sa foi :

  • Grâce au ministère de Campus pour Christ, des millions d’hommes et de femmes sur chaque continent ont rencontré le Seigneur. Plusieurs millions de disciples ont été formés partout dans le monde.
  • Chaque soir, plus de 350 000 personnes essentiellement du Tiers Monde rencontrent Jésus pour la première fois grâce au film Jésus, tiré de l’Évangile de Luc.
  • De deux équipiers au départ, ce ministère compte maintenant plus de 16 000 personnes annonçant l’Évangile dans plus de 150 pays du monde.
  • Quant à la première diffusion de l’Évangile par satellite, elle est pour demain!

Pour ce ministère, Campus pour Christ a reçu de Dieu une vision ferme désirant saturer chaque nation de la terre par l’Évangile afin que tout homme connaisse ce que Jésus a enseigné. Impossible? Naïf? Audacieux? Présomptueux? Certes pas! Mais une conviction profonde du Saint-Esprit, l’enseignement clair de la Bible et la confirmation croissante des circonstances nous amènent à proclamer par la foi qu’elle s’accomplira.

UNE ACTION PERSONNELLE

À l’issue de ces pages, il est temps de prendre une décision personnelle concernant votre propre vie de prière. Osez laisser Dieu vous inspirer et imprimer dans votre cœur des idées nouvelles et créatives pour le faire connaître autour de vous. Serait-ce une liste de prière pour tous les membres de votre famille, le démarrage d’un petit groupe avec vos voisins ou collègues de travail, la prière régulière pour les responsables chrétiens et politiques de notre pays, un travail parmi les enfants, les prisonniers, les malades, la prière pour le personnel de la radio et de la télévision, l’organisation d’une troupe de théâtre ou d’un groupe musical? Alors vous aussi, à votre mesure et selon l’appel de Dieu, vous participerez à l’accomplissement de l’ordre missionnaire.

LES MINUTES QUI CHANGENT LE MONDE

C’est ainsi que les responsables d’une organisation chrétienne spécialisée dans la distribution de traités d’évangélisation intitulent leurs agendas de prière mensuels. Quelle magnifique motivation!

Par ces minutes passées à prier, nous pouvons effectivement modifier le cours de l’Histoire.

La puissance de Dieu, son amour, sa sagesse et sa grâce sont là, n’attendant que votre foi et notre prière pour intervenir. Jésus a promis que nous ferions les mêmes miracles que lui, et même de plus grands (Jean 14.12). Maintenant Jésus est auprès du Père, il intercède pour nous, soutenant nos requêtes. Oui! La prière est le plus grand privilège du chrétien!

suivant>

<précédent

<<retour à l’index

D’après le livre How to Pray

de Bill Bright © 1972, 1981, Campus Crusade for Christ

© Texte : équipe de Campus pour Christ — France, 1984

75, rue Étienne Richerand 69003 LYON

Adaptation : Dominique Frèrebeau et Annie Husson

Print


Une réponse à “La prière, un dialogue permanent avec Dieu : partie 3”

  • Annette says:

    Merci pour cet éclaircissement,je suis à la recherche du Saint-Esprit, j’ai pris mon baptême le 20 septembre et suis encore en proie aux pensées négatives…

Afficher vos commentaires