La prière, un dialogue permanent avec Dieu : partie 4

Auteur: AgapeFrance

ÉPILOGUE

UN APPEL DE DIEU, LA RÉPONSE DES HOMMES

« Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, je l’exaucerai des cieux, j’effacerai son péché et je guérirai son pays. » (II Chroniques 7.14)

Un jour, tous les secrets de Dieu nous seront révélés. Bon nombre de chrétiens regretteront alors d’avoir négligé les puissantes ressources spirituelles contenues dans la Bible.

Aucun privilège n’est plus grand pour un homme que cette communication possible avec Dieu par la prière. Le manque de prière est souvent à l’origine du manque de forces spirituelles des chrétiens. Ils sont alors sans joie et ne portent aucun fruit tangible dans leur vie.

Tout comme c’était vrai hier pour le peuple d’Israël, des nations entières sont aujourd’hui encore séparées de Dieu. Voilà pourquoi notre monde a besoin de chrétiens qui utilisent largement toute la puissance de la prière.

Aimer comme Jésus : Est-ce possible?

Vous voulez changer? Parlez-nous-en!

Si nous prenions au sérieux les promesses de Dieu et si nous commencions à demander dans la prière tout ce qu’il nous a promis, nous verrions se réaliser des miracles, des multitudes confieraient leur vie à Jésus-Christ et nous verrions l’ordre missionnaire s’accomplir en France et dans le monde entier durant notre vie.

Dans le passage biblique cité précédemment (II Chroniques 7.14), Dieu adresse un triple appel :

  • à nous humilier
  • à prier et chercher sa face
  • à nous détourner de nos mauvaises voies

Que veulent dire ces mots?

Nous humilier, c’est reconnaître et confesser notre orgueil, notre suffisance et bien souvent notre indifférence à l’égard des problèmes du monde. C’est reconnaître que tout ce que nous avons vient de la grâce de Dieu et qu’en conséquence nous lui appartenons avec tous nos biens.

Cherchez sa face, c’est désirer le connaître de mieux en mieux, nous appliquant à lui obéir et à rechercher sa volonté.

Quelle a été notre première pensée ce matin en nous levant, pou qui a-t-elle été? Pour Dieu? Dans la paix ou l’épreuve, cherchons-nous la face de Dieu? Lui demandons-nous conseil avant de prendre une décision?

Les mauvaises voies sont tous les chemins où nous nous engageons et où Dieu est absent. Pas forcément condamnable à première vue, mais surtout sans Dieu. Bien entendu, la recherche des biens matériels, le manque d’amour et de compassion pour autrui, l’indifférence à l’égard de leurs problèmes, le refus de demander pardon, l’orgueil spirituel nous éloignent aussi de Dieu.

Lorsque nous prions, seul devant Dieu, le Saint-Esprit nous montre exactement où nous en sommes. Sommes-nous prêts à vivre selon le plan de Dieu, même s’il nous faut revenir de nos mauvaises voies?

« Je place devant vous la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction », nous dit le Seigneur notre Dieu. « Choisissez donc la vie, afin que vous puissiez vivre, vous et vos descendants. Aimez le Seigneur votre Dieu, obéissez-lui, restez-lui fidèlement attaché. » (Deutéronome 30.19-20)

Alors, la promesse de Dieu s’accomplira : « Je l’exaucerai des cieux, j’effacerai son péché et je guérirai son pays. » (II Chroniques 7.14)

Joignez-vous à moi dans la prière :

« Père, nous nous souvenons de ta parole d’avertissement, “Vous n’avez pas parce que vous ne demandez pas.” Nous te demandons dans la prière les grandes victoires que tu as promises pour ta gloire à tous ceux qui croient en Jésus-Christ notre Seigneur. Nous prions dans son nom puissant. Amen. »

Dans son étude sur le réveil, Luc Benoît écrit : « Avant de proclamer la nécessité d’un réveil pour les autres, le réveil doit commencer par moi. »

Notre équipe de Campus pour Christ demande à Dieu des partenaires de prière voulant bien se joindre à nous pour réclamer l’accomplissement de l’ordre missionnaire dans notre pays et durant cette génération. Voudriez-vous être de ceux-là, demandant au Seigneur de former beaucoup de disciples dans les églises locales de toutes confessions afin que s’unissent les efforts de tous les mouvements et organismes chrétiens travaillant aussi dans ce sens?

Demandez particulièrement au Seigneur de vous utiliser, pour l’accomplissement de l’ordre missionnaire dans cette génération, demandez-lui d’être, entre ses mains, un instrument de bénédiction auprès des autres, les amenant irrésistiblement auprès de Jésus-Christ. Ce n’est que dans la prière que Dieu vous donnera la force et la direction pour choisir la vie (Deutéronome 30.20)

Ce livret se termine, il a voulu être une aide… mais c’est à vous maintenant d’être au point de départ! C’est à vous de découvrir par vous-même, dans la prière, comment prier et pour quoi prier. Car c’est en priant que l’on apprend à prier.

<précédent

Canevas d’études>

<<retour à l’index

D’après le livre How to Pray

de Bill Bright © 1972, 1981, Campus Crusade for Christ

© Texte : équipe de Campus pour Christ — France, 1984

75, rue Étienne Richerand 69003 LYON

Adaptation : Dominique Frèrebeau et Annie Husson

Print


Une réponse à “La prière, un dialogue permanent avec Dieu : partie 4”

  • SOME Antoine says:

    Recevez la paix du Seigneur Jésus Christ . Je suis émerveillez.Soyez rempli du Saint Esprit dans votre mission

Afficher vos commentaires