Le témoin dirigé par le Saint-Esprit : Introduction

Auteur: AgapeFrance

PROLOGUE

Où est votre bien le plus précieux, votre trésor, votre héritage, qui ne pourra jamais, ni vous être arraché, ni disparaître?

« Louons Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ! Dans sa grande bonté, il nous a accordé une vie nouvelle en ramenant Jésus-Christ de la mort à la vie. Nous avons ainsi une espérance vivante et pouvons nous réjouir des biens que Dieu réserve aux siens. Ce sont des biens qui ne peuvent ni se gâter, ni se salir, ni perdre leur éclat. Dieu les réserve dans les cieux pour vous, que sa puissance garde par la foi jusqu’à ce que vienne le salut, prêt à être révélé à la fin des temps. » (I Pierre 1.3-5)

N’avons-nous pas beaucoup de chance d’être au bénéfice d’un tel privilège? En fait, en mesurons-nous vraiment toute la portée? Tout ce que nous possédons et vivons ici-bas disparaîtra un jour. Il nous faudra tout abandonner au jour du grand passage. Mais cette espérance, cette relation éternelle avec Dieu, ne cessera jamais. N’est-ce pas notre plus grand titre de noblesse en tant qu’être humain, notre gloire, notre plus bel héritage?

En retour, avons-nous quelque chose de plus précieux à offrir à nos proches : nos parents, nos enfants, nos amis, nos voisins, nos contemporains? Nous qui avons le privilège d’avoir découvert la perle de grand prix, ne la gardons pas pour nous-mêmes! À notre tour, aidons les autres à connaître Jésus-Christ de façon personnelle, offrons-leur par notre témoignage la grâce d’être réconciliés avec Dieu dans une relation éternelle d’amour et de pardon.

« Car, comme le déclare l’Écriture : “Tout homme qui fera appel au Seigneur sera sauvé.”Mais comment feront-ils appel à lui sans avoir cru en lui? Et comment croiront-ils en lui sans en avoir entendu parler? Et comment en entendront-ils parler si personne ne l’annonce? » (Romains 10.13-14)

UNE NOBLE VOCATION

Savez-vous comment Dieu voit tous les êtres vivants qui nous entourent, mais qui ne le connaissent pas? Il les voit morts! Non seulement condamnés à mort, mais réellement morts à la vie, car la vie éternelle c’est connaître Dieu personnellement (Jean 17.3). Voilà pourquoi Dieu a fait de nous des ambassadeurs pour réconcilier cette humanité en perdition avec lui-même. Quelle noble vocation!

« Car, par le Christ, Dieu agissait pour réconcilier tous les hommes avec lui, sans tenir compte de leurs fautes. Et il nous a chargés d’annoncer cette œuvre de réconciliation. C’est donc de la part du Christ que nous prenons la parole, comme si Dieu lui-même vous adressait un appel par nous : nous vous en supplions, au nom du Christ, acceptez d’être réconciliés avec Dieu. Le Christ était sans péché, mais Dieu l’a chargé de notre péché, afin que, par lui, nous puissions bénéficier de l’œuvre par laquelle Dieu nous rend justes à ses yeux. » (II Corinthiens 5.19-21)

Les apôtres eux-mêmes ont fait l’apprentissage de cette vocation de témoins (Luc 5.1-11).

Ce jour-là, au tout début de son ministère, Jésus parlait à une grande foule rassemblée au bord du lac de Galilée. Comme cette foule le pressait vers le lac, Jésus, voyant deux barques vides au bord de l’eau, demanda à l’un des propriétaires, Simon Pierre, la permission de monter dedans et de le pousser un peu au large afin de prendre un recul par rapport à tous ces gens qui l’écoutaient.

Lorsqu’il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance la barque à un endroit où l’eau est profonde. Puis toi et tes compagnons, jetez vos filets pour pêcher. » Simon lui répondit : « Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre!… Mais puisque tu me dis de le faire, je jetterai les filets. » Obéissant à la parole du Seigneur, ils jetèrent les filets… Et cette fois, ils prirent une si grande quantité de poissons que les filets menaçaient de se rompre! Appelant leurs compagnons de l’autre barque à leurs secours, ils remplirent les deux barques d’une telle quantité de poissons que maintenant toutes deux menaçaient d’enfoncer. Quelle pêche merveilleuse! C’est alors que Pierre, se rendant soudain compte de ce qui venait de se passer et voyant qui était l’auteur de ce miracle, tomba aux genoux de Jésus en disant : « Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur! » Mais Jésus répondit à Simon Pierre : « N’aie pas peur, dès maintenant tu seras pêcheur d’hommes! » Revenus à terre, ils laissèrent tout et le suivirent.

UNE DÉMARCHE BIBLIQUE

Cet appel s’adresse encore à nous aujourd’hui. Dieu veut aussi faire de nous des pêcheurs d’hommes, car il y a tant d’hommes et de femmes qui se perdent autour de nous faute de quelqu’un qui leur parle. Que faisons-nous de cette responsabilité?

Parmi nous tous, chrétiens, se trouvent à ce sujet plusieurs tendances :

  • Il y a ceux qui, n’ayant jamais pris conscience de cette responsabilité de témoins, vivent sans cette préoccupation.
  • Et puis ceux qui, conscients de leur devoir, voudraient bien le faire, peut-être même s’y emploient avec acharnement et persévérance… mais sans succès.

Peut-être êtes-vous dans cette situation, essayant en vain, depuis des années, d’amener au moins une personne à Jésus-Christ. Il y a de quoi être découragé! Mais souvenez-vous : Pierre lui aussi avait péché toute la nuit sans rien prendre… et il a dû être bien sceptique lorsqu’au matin, Jésus lui dit de recommencer… Pourtant, obéissant à sa parole, il s’exécuta. Le résultat? Tant de poissons pris que les deux barques faillirent faire naufrage sous le poids de la pêche!

Que cette expérience vécût par les apôtres vous soit un encouragement! Être un témoin efficace du Seigneur auprès de nos contemporains, c’est non seulement possible, mais c’est un ordre, un commandement essentiel de la Parole de Dieu. Pourtant, pour être effectif, ce témoignage ne doit pas se faire n’importe comment, mais suivre une démarche biblique conforme à la Parole de Dieu. C’est cette démarche en huit points que nous allons développer dans ce livre. Si vous acceptez de les suivre avec foi et dans un esprit de prière, toute votre vie spirituelle peut en être transformée.

  1. Ayez la certitude d’avoir confié votre vie à Jésus-Christ.
  2. Assurez-vous qu’il n’existe plus de péchés conscients non confessés dans votre vie.
  3. Assurez-vous d’être rempli du Saint-Esprit.
  4. Soyez prêt à communiquer votre foi.
  5. Priez.
  6. Prenez l’initiative : allez vers les autres.
  7. Parlez de Jésus-Christ.
  8. Attendez-vous à des résultats.

Le témoin est quelqu’un qui rend compte de ce qu’il a vu ou vécu. Impossible dans ces circonstances d’être un témoin authentique du Seigneur sans commencer par avoir une relation vraie avec lui. C’est pourquoi notre démarche commencera avec le point 1 pour nous assurer d’avoir réellement confié notre vie à Jésus-Christ. Puis, avant de jeter nos filets, il nous faudra prendre le temps de nous préparer, pratiquement et spirituellement, à ce nouveau ministère…

Maintenant, regardons notre avenir de témoins pour le Seigneur avec confiance : alors que nous mettrons en pratique cette démarche proposée pour le témoignage, prenons conscience, comme Pierre, de notre incapacité à pêcher des hommes par nos propres forces. Soyons prêts à suivre Jésus et c’est lui qui fera de nous des pêcheurs d’hommes dans la puissance du Saint-Esprit. Sincèrement, avons-nous une expérience plus enthousiasmante et plus utile à vivre, ici-bas, que de voir nos filets se remplir d’hommes et de femmes qui confient leur vie à Jésus-Christ?

<index> suivant>

D’après le livre :

How to Witness in the Spirit

de Bill Bright©1972, 1981, Campus Crusade for Christ

© Texte : équipe de Campus pour Christ — France, 1984

75, rue Étienne Richerand 69003 LYON

Adaptation : Dominique Frèrebeau et Annie Husson

Print


Une réponse à “Le témoin dirigé par le Saint-Esprit : Introduction”

Afficher vos commentaires