Être un témoin dans sa vie quotidienne : partie 5

Auteur: AgapeFrance

CONNAÎTRE DIEU PERSONNELLEMENT

Beaucoup de nos contemporains se bouchent les oreilles lorsqu’on leur tient un langage religieux, car ils redoutent, le plus souvent, de subir un discours de morale ou une séance d’endoctrinement. Or, nombreux sont les chrétiens qui sans le vouloir ou même sans s’en rendre compte, tombent dans ce travers. Pas étonnant dans ces conditions qu’ils n’obtiennent pas le succès escompté lors de leurs tentatives de témoignage ou même, pire encore, qu’ils ne voient se refroidir ceux-là mêmes à qui ils ont essayé de parler. Ces fâcheuses expériences ont toutefois ceci de bon qu’elles nous amènent à nous poser des questions fondamentales : Qu’est-ce que témoigner? De quoi est-il important de parler lorsque nous voulons rendre compte de notre foi et en quels termes devrions-nous le faire?

Fatigué? Stressé? Abandonnez-vous entre les mains de Dieu

Besoin d'en parler? Écrire à un mentor

À LA CUEILLETTE D’INFORMATION

Toutes les fois où nous animons des séminaires de formation à ce sujet, nous demandons aux participants de se mettre par petits groupes de deux ou trois et de réfléchir à ces questions. Nous leur demandons, en particulier, de noter de façon précise les informations qu’ils jugent indispensables à communiquer à leurs interlocuteurs afin que ceux-ci aient une compréhension complète et suffisante du message de l’Évangile.

Généralement, nous obtenons une vingtaine de suggestions différentes et au fur et à mesure, nous les écrivons sur un tableau, essayant de les organiser et de les structurer.

Une liste type donnera par exemple :

— Dieu nous aime

— L’homme est pécheur

— Le salaire du péché c’est la mort spirituelle

— L’homme est perdu, condamné à vivre éternellement loin de Dieu

— Dieu nous a tant aimés qu’il a donné Jésus pur nous

— Jésus est le Fils de Dieu

— Jésus est mort pour nos péchés (la condamnation qu’il a soufferte, c’est la nôtre, qu’il a payée à notre place)

— Il veut venir dans chacune de nos vies

— L’homme doit se tourner de son péché

— L’homme doit se tourner vers Jésus-Christ et lui confier sa vie

— À tous ceux qui reçoivent Jésus, Dieu donne :

— la vie éternelle

— le pardon de leurs péchés

— le droit d’être enfants de Dieu

En outre, il est nécessaire, lorsque l’on présente l’Évangile, de placer la personne devant un choix responsable envers Jésus-Christ; sinon l’annonce n’est pas complète.

Si nous essayons d’organiser ces éléments en un discours cohérent et intéressant pour l’interlocuteur, nous voyons qu’il n’est souvent pas facile de le réaliser. Nous ne savons pas quel fil conducteur prendre et il n’est pas rare que nous nous embrouillions dans nos explications! C’est justement pour nous aider à expliquer ce message que la brochure Connaître Dieu personnellement a été conçue avec le souci de permettre à chacun d’organiser sa présentation en la gardant courte, claire et attrayante pour son interlocuteur.

Ouvrez donc la brochure Connaître Dieu personnellement et voyons ensemble comment celle-ci est organisée :

QUATRE POINTS… POUR UN SEUL MESSAGE!

Quatre points, quatre grands thèmes développés chacun sur une double page. Chaque point traite l’un des sujets fondamentaux du message de la Bonne Nouvelle à savoir :

Point 1 : l’amour de Dieu et la vie de qualité qu’il veut nous offrir

Point 2 : le péché de l’homme — sa conséquence pour lui et pour Dieu

Point 3 : la solution de Dieu au péché de l’homme : Jésus-Christ

Point 4 : la nécessité d’une décision personnelle face à ce message

Si nous y regardons d’un peu plus près, nous verrons que les éléments cités précédemment et jugés indispensables pour présenter en totalité l’Évangile sont tous contenus dans la brochure.

1. DIEU? PENSEZ-VOUS QU’IL NOUS AIME?

Le mot clef de ce premier point est… « Dieu ».

La Bible aussi commence par Dieu (sans justifier son existence, mais en l’associant à la création). Ce premier point apporte une note positive : l’Évangile est une Bonne Nouvelle! Il est espérance d’une vie en plénitude sous le regard d’amour de Dieu. Dieu nous a créés pour cela, pour une vie abondante! Révélation souvent inédite et très porteuse d’espoir pour nos interlocuteurs qui vont, tout d’un coup, se trouver très intéressés pour la suite.

2. QU’EST-CE QUI NE TOURNE PAS ROND?

Le mot clef de ce deuxième point est « péché ».

Nous entrons ici dans un domaine moins réjouissant puisqu’il concerne l’attitude fondamentale de l’homme face à Dieu. Bien sûr, l’attitude dont il est question ici est le péché, mais celui-ci se présente dans son sens biblique et étymologique. Le péché, contrairement à ce que beaucoup de nos contemporains pensent, n’est pas une succession de transgressions conscientes ou inconscientes à un code moral chrétien, mais une attitude morale de refus ou d’indifférence à l’égard de Dieu. Être pécheur c’est, en fait, vivre sans relation personnelle avec Dieu. Les conséquences de ce choix sont lourdes pour l’homme, puisque le péché le condamne à la mort spirituelle, mort qu’il peut expérimenter tous les jours en lui-même par son insatisfaction perpétuelle, son mal de vivre, et son besoin inassouvi d’amour et de transcendance.

Le problème du péché et donc bien le problème fondamental de l’homme : c’est le péché qui empêche l’homme de connaître Dieu et de vivre la vie pour laquelle il a été crée.

3. SOMMES-NOUS CONDAMNÉS?

Le mot clef de ce troisième point est… « Jésus-Christ ».

Jésus est présenté comme la réponse de Dieu lui-même au problème insoluble du péché de l’homme! Qui est ce Jésus? Pourquoi est-il lui, le seul chemin, la seule voie par laquelle nous puissions être sauvés? Qu’a-t-il fait concrètement pour résoudre le problème du péché de l’homme? Quelles sont les conséquences pour nous aujourd’hui de son sacrifice à la croix et de sa résurrection? Telles sont les questions fondamentales qui sont abordées brièvement sur les doubles pages du point III.

Arrivée à ce stade, la personne aura l’impression d’avoir découvert la totalité du message, mais, comme le dit très justement la brochure :

« Vivant aujourd’hui, Jésus permet, à tous ceux qui croient en lui, d’être en relation avec Dieu. »

Mais que signifie croire en lui? Le point quatre répond à cette question.

4. POUR NOUS PERSONNELLEMENT

Le mot clef de ce quatrième point nous concerne de plus en plus directement puisqu’il est… « Nous ».

Ce quatrième point exprime quelle doit être notre réponse individuelle à ce message. Il engage notre responsabilité face à Dieu et à son œuvre. Il définit ce qu’est la foi, comment celle-ci se manifeste d’abord par notre repentance puis par notre soumission joyeuse à Dieu. Les cercles aident les personnes à faire le bilan de leur état spirituel, les conduisant logiquement à une décision. Ce quatrième point est fondamental, car il conduit à un engagement, le définissant avec précision et le présentant comme indispensable. En fait, nous ne présentons pas l’Évangile dans sa totalité si nous n’affirmons pas la nécessité de cet engagement.

Dans les pages suivantes, la brochure explique comment matérialiser cet engagement par la prière et donne de précieuses suggestions à propos de la croissance chrétienne.

UN BESOIN ESSENTIEL DE SAVOIR-FAIRE

Nous ne prétendons pas que cette brochure soit le seul moyen de présenter l’Évangile, ni même le meilleur. Mais, ce que nous savons, c’est que près de 50 millions de brochures comme celles-ci ont été distribuées dans le monde entier, qu’elles sont disponibles en plus d’une centaine de langues, et que grâce à elles, des centaines de milliers de personnes ont prié pour recevoir Jésus-Christ dans leur vie.

Nous rencontrons souvent, autour de nous, lors de nos séminaires de formation, des chrétiens motivés et désireux de s’engager dans un ministère personnel d’évangélisation. La seule chose qui leur fasse défaut est le savoir-faire, une « approche » qui soit aisée et directe. Plus nous acquérons d’expérience dans le domaine de la formation, plus nous devenons convaincus que ceci est vrai dans tous les domaines, aussi bien pratiques que spirituels; ce qui manque le plus ce n’est pas la motivation des chrétiens, mais des connaissances pratiques qui soient simples et transmissibles. Par exemple, nombreux sont les chrétiens convaincus de l’importance d’être remplis du Saint-Esprit et de marcher dans sa plénitude, mais qui ne savent pas comment le faire. Comment  être rempli du Saint-Esprit par la foi? Comment marcher jour après jour dans sa plénitude par la confession spontanée de nos fautes, la respiration spirituelle? Et il en est de même dans le domaine du témoignage. J’ai un ami médecin dont la vie est transformée depuis qu’il connaît cet outil de témoignage. Auparavant, il essayait de présenter l’Évangile à ses amis et à ses patients, mais sans parvenir à le faire de façon naturelle et directe. Depuis qu’il utilise la brochure Connaître Dieu personnellement, les occasions de parler de sa foi se sont multipliées et il a vu plusieurs fois des personnes recevoir Jésus-Christ par la prière à la suite de ses présentations. « Regarde », m’a-t-il dit avec une pointe de fierté en exhibant une brochure de la poche de son veston, « j’ai toujours un exemplaire de la brochure Connaître Dieu personnellement sur moi; comme ça, je suis toujours prête à expliquer l’Évangile et je n’ai plus peur d’orienter la discussion vers ce sujet, car je sais comment m’y prendre ». Et pourtant, la première fois où je lui ai suggéré l’utilisation, je vous assure qu’il était sceptique!

<précédent <index> suivant>

D’après le livre :

How to Tell Others about Christ

de Bill Bright©1972, 1981, Campus Crusade for Christ

© Texte : équipe de Campus pour Christ — France, 1985

Adaptation : Annie Husson, 1985

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires