Mon petit héros

Auteur: Marie-Josée Fortin

89945444Vous savez ces hommes et ces femmes extraordinaires que Dieu a utilisés pour accomplir de grandes choses? Ils sont tous différents et uniques, mais ils ont une chose en commun : ils ont laissé Dieu les utiliser pour accomplir sa volonté à leur égard. Hé bien, mon petit frère a été l’un d’entre eux. Il a vécu trois jours, mais ces trois jours ont eu un impact éternel.

Ma petite sœur et moi étions encore très jeunes lorsque ma mère a vécu un accouchement très difficile alors que sa grossesse n’était pas à terme. Mon petit frère est né prématurément et ses poumons n’avaient pas terminé leur développement. De nos jours, il aurait survécu sans grands problèmes; même à cette époque, la plupart des enfants de sa condition survivaient. Toutefois, il a vécu trois jours sur la terre avant de s’éteindre doucement.

L’évènement a été traumatique pour mes parents. Ma mère est devenue stérile puisqu’elle n’a pu garder son utérus, trop endommagé. Mes parents ont perdu à la fois leur fils et tous les futurs enfants qu’ils rêvaient d’avoir. Ma mère s’est mise à se poser beaucoup de questions dans son deuil. Ces interrogations ont permis que son cœur s’ouvre à l’Évangile et elle a remis sa vie entre les mains de Dieu. Ma mère, devenue chrétienne, nous a exposés à un milieu où la Bible était prêchée. Graduellement, par divers contacts avec des croyants, mon père, ma sœur et moi avons choisi de suivre les voies de Dieu. Dieu a utilisé mon frère, qui n’a vécu qu’à peine trois jours, pour déclencher un processus qui a amené ma mère, mon père, ma sœur et moi au pied de la croix.

Alors que j’étais adolescente, sa vie a de nouveau influencé mon développement personnel. Lorsque je pensais à sa vie et à sa mort, j’étais troublée. Je trouvais injuste qu’il ait vécu si peu de temps et qu’il n’ait pas pu venir à connaître Jésus comme son Sauveur personnel de son vivant. Comment serait-ce possible qu’un bébé naissant puisse reconnaître qu’il était pécheur et qu’il avait besoin du pardon divin? Ces questions me dérangeaient, car elles ne correspondaient pas à l’image que j’avais d’un Dieu juste et plein d’amour.

Dans sa sagesse, mon Père éternel m’a permis de discuter franchement avec lui. Il m’a laissé lui exprimer mes doutes et ma frustration. Il a accepté mes prières et mes questionnements… et cela a changé ma vie. J’ai appris à aller vers Dieu dans mes peines comme dans mes joies. J’ai appris que je pouvais lui poser des questions. J’ai aussi appris que parfois, il tarde à répondre à mes questions, mais qu’en chemin, il m’enseigne beaucoup.

Peut-être aimeriez-vous savoir ce que Dieu m’a dit à ce moment, alors que mes doutes me tourmentaient? Il m’a dit qu’il connaît mon frère et que c’était tout ce que j’avais besoin de savoir. Et savez-vous quoi? C’était suffisant. Dieu connaît ce petit enfant qui a vécu trois jours, mon petit frère. Et il a fait de lui mon petit héros de la foi, qui a eu un si grand impact dans ma vie. Ma requête est que je puisse être à mon tour une petite héroïne de la foi un jour pour quelqu’un.

« Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient; et sur ton livre étaient tous inscrits les jours qui étaient fixés, avant qu’aucun d’eux n’existe » (Psaume 139.16).

À lire aussi:

Comment garder la foi après la perte de mon fils

Comment parler aux coeurs brisés

Mon  fils qui est au ciel

Tout ce que je pouvais faire, c’était pleurer

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires