Pardonner l’impardonnable

Auteur: Nancy Anderson

impardonnableTtraduit de l’anglais par Alix Rouvinez

“Les péchés ne peuvent pas être effacés, seulement pardonnés”   ~Compositeur Igor Stravinsky
« Pour l’amour de ton nom, ô Eternel, pardonne mon péché qui est si grand » (Psaume 25 :11, Traduction du Semeur).

Mon père poussa un soupir et nous posa la question: « Quelles sont vos intentions? » Mon mari, Ron, se pencha et demanda « Nos intentions?  Nos intentions pour quoi? »

« Vous allez devoir chercher à comprendre pourquoi votre mariage s’est désintégré…  comment le réparer…  comment vous assurer que cela ne se reproduira plus. »

Ron répliqua, « Euh…  je ne sais pas si on a vraiment besoin de faire tout cela.  Je ne veux même pas parler de ce qu’elle a fait.  C’est trop douloureux.  Nancy est de retour à la maison – on va se contenter d’aller de l’avant maintenant. »

Mon père continua, « J’aimerais que cela soit aussi simple. Mais ce n’est pas le cas.  Votre mariage a été brisé.  Si vous tentez de reconstruire une maison sur une fondation instable, peut-être que ça ira pendant un certain temps, mais lorsque les orages viendront, l’instabilité de la fondation sera la ruine de votre maison.  Ron, si tu ne répares pas la fondation de ton mariage, il ne survivra pas. Tu ne peux pas faire semblant d’ignorer le fait que ta femme t’a été infidèle.  Le souvenir de sa trahison et la culpabilité qu’elle portera sur ses épaules deviendront insupportables.  Je ne crois pas que vous pourrez aller de l’avant jusqu’à ce que toi, Ron, tu prennes une des décisions les plus importantes que tu n’auras jamais à prendre. »

« De quelle décision s’agit-il ? »

« Nancy t’a-t-elle dit qu’elle regrettait ce qu’elle a fait ? »

« Oui, elle s’est excusée plusieurs fois. »

« T’a-t-elle déjà demandé de lui pardonner ? »

« Non. »

Mon père se tourna vers moi et continua, « Nancy, lorsque tu dis à quelqu’un que tu es désolée ou que tu regrettes ce que tu as fait, ce n’est pas du tout la même chose que de leur demander de te pardonner.  Le fait que tu sois désolée dépend de toi, c’est ta décision.  Mais lorsque tu demandes à quelqu’un d’autre de te pardonner – cela devient la décision de l’autre.  Et c’est très difficile, parce que cela donne tout le pouvoir à l’autre personne. »

Alors il s’adressa à Ron, lequel avait l’air confus et appréhensif.  « Ron, lorsque tu pardonnes à quelqu’un, tu fais le choix de bannir à jamais son offense de ton cœur.  Jésus a dit que quand Il nous pardonne, nos péchés sont aussi loin de Lui que l’Est l’est de l’Ouest.  C’est-à-dire qu’ils sont pardonnés.  Pas parce que nous ne sommes pas coupables, mais parce que nous le sommes effectivement.  Si tu décides de pardonner son infidélité à Nancy, tu ne pourras jamais plus utiliser sa faute contre elle, et Dieu te donnera la force de recommencer une nouvelle vie ensemble. Mais si tu choisis de ne pas la lui pardonner, si tu préfères ne pas laisser la douleur que tu ressens s’évanouir, ou si tu préfères punir Nancy et garder sa blessure saignante – je ne pense pas que vous pourrez sauver votre mariage.  Tu as toutes les justifications de divorcer du point de vue biblique, mais j’aimerais que vous priiez tous les deux à propos de ce que je viens de dire, et ensuite, prenez chacun votre décision.  Nous continuerons cette conversation demain matin. »

Après une longue nuit sans repos, ma voix tremblait lorsque je demandai, « Papa, je veux demander à Ron de me pardonner ce que j’ai fait, mais qu’est-ce que je dois dire ? »

« Dis-lui ce que tu aimerais qu’il te pardonne, et ensuite demande-le lui tout simplement.  C’est Ron qui décidera de te pardonner… ou pas.  Tu demandes, il répond.  C’est la chose la plus simple que les deux d’entre vous auront jamais l’occasion de faire – et aussi la plus difficile. »

Je regardai dans la direction de mon mari, plein de douceur et de douleur, et je vis le visage effrayé d’un garçon de douze ans.  Les mots sortirent rapidement de ma bouche, car je ne voulus pas perdre la sécurité du moment.  « Ron, je t’ai trahi mentalement, spirituellement, et physiquement.  Je t’ai menti et je t’ai trompé.  Je n’ai aucune défense, aucune excuse.  J’ai péché contre Dieu et contre toi.  Est-ce que tu peux – est-ce que tu veux bien me pardonner ? »

Il se pencha en avant et plongea son regard dans le mien.  Le jeune garçon n’était plus là, et mon mari était à nouveau lui-même, fort et plein de confiance, lorsqu’il prit mes mains dans les siennes et me dit,  « Nancy, nous nous sommes tous les deux fait et dit des choses terribles.  Notre mariage était en piteux état – et une bonne partie de cela était de ma faute.  Tu m’as trahi, mais je choisis de te pardonner. »

Nous nous sommes tous les deux mis à pleurer et nos larmes se sont mêlées à la rivière d’amour divin qui vint couler dans la pièce où nous nous trouvions. Nos cœurs se sont réconciliés et rattachés l’un à l’autre alors que nous recommencions à zéro – avec une fondation solide à notre mariage.

Cependant, ma fondation individuelle était toujours instable.  Mes mensonges avaient été si bien enduits de vérité que je n’étais plus sûre de ce qui était vrai et de ce qui était faux. Doucement, je commençai à défaire les nœuds de ma vie.  J’éprouvai un certain soulagement d’en avoir fini avec la déception, mais parce que ses teintes, ses exagérations et ses demi-vérités avaient été mes compagnons pendant des mois, la lumière de la vérité me semblait aveuglante, comme si je me retrouvais en plein soleil après avoir passé la matinée dans un endroit sombre et lugubre.

J’étais remplie de doute et j’avais du mal à croire avec quelle facilité j’avais été emportée par mes émotions.  Je n’avais pas plongé dans le péché – je m’y étais laissée glisser, comme si je m’étais laissée aller à la dérive, endormie sur un radeau, pour me retrouver un kilomètre plus bas sur la plage.  J’ai dû nager de toutes mes forces pour ramener mon cœur sur la rive.

Ron m’avait pardonnée – miraculeusement.  Il s’était détourné de la douleur et avait regagné la liberté.  Moi, par contre, j’étais encore coincée dans la peine des regrets amers.  Recevoir et croire en ce pardon que j’avais reçu s’avéra être une tâche laborieuse et épineuse. Un pas en avant, deux pas en arrière.  Les souvenirs ne me donnaient pas de relâche, en me prenant par surprise – provoqués par l’odeur de l’eau de Cologne d’un étranger ou la mélodie d’une chanson.  La honte des plaisirs passés me poursuivait.

Cependant, éventuellement, j’ai fini par me rendre compte que je devais m’abandonner au pardon obtenu pour me libérer de ma prison. Dieu et mon mari m’en avaient déjà donné les clefs, mais j’avais jusqu’alors refusé de les utiliser.  Finalement, un jour, je l’ai fait.

J’ai trouvé la victoire à travers l’abandon lorsque j’ai prié, “Seigneur, je laisse tomber.  Je ne peux plus porter ce fardeau. Je sais que Tu m’as pardonnée ainsi que Ron, et aujourd’hui je choisis de prendre ce pardon qui m’a été offert.  Je Te demande maintenant de me donner la force de me détourner de la culpabilité, de la honte, et des regrets, et je choisis de m’approcher de Ta lumière.  C’est Toi qui m’as libérée, alors je suis véritablement libre. »

J’ai dès lors refusé de m’attarder sur les pensées et les souvenirs qui m’emprisonnaient.  Je les ai remplacés par des images de la nouvelle vie que Ron et moi bâtissions ensemble. J’ai également découvert que d’encourager d’autres individus avec notre histoire de réconciliation et de restauration donnait un sens à notre douleur.  Cet été, nous célébrerons notre 28ème anniversaire de mariage – un mariage fort, plein d’amour, et qui a trouvé la guérison.

Lire aussi l’histoire de son mari, Ron

 

 

devo-interact-icon-42x42Si vous aimeriez poser une question, ou si vous désirez simplement parler avec quelqu’un de ce que vous vivez, n’hésitez pas à communiquer avec l’un de nos mentors en ligne. Vous pouvez faire appel à ce service à tout moment. À la réception de votre message, un mentor vous répondra, et vous pourrez continuer le dialogue aussi longtemps que vous voudrez. Ce service est gratuit, confidentiel et libre de jugement. Tous les mentors sont des bénévoles formés qui offrent une certaine expérience de la vie. La communication se limitera à ce dialogue avec un mentor; nous ne vendrons pas vos coordonnées à une tierce personne. Vous n’avez qu’à cliquer pour commencer le dialogue.

Print


5 réponses à “Pardonner l’impardonnable”

  • Hope says:

    j ai été trompé par mon mari mais je n arrive pas a pardonner completement. Aidez moi

  • Christina says:

    J’ai lu les histoires de chacun, la femme et le mari. Ça m’émeut, tellement elle ressemble à la mienne. Hormis le fait que j’ai quitté mon conjoint il y a plus d’un an, qu’on ne vit plus dans le même pays, mais je sais qu’il m’aime toujours et qu’il attend, même si je lui ai juré ne jamais revenir, et qu’il devait m’oublier. Je n’ai jamais eu le courage de lui avouer mon infidélité. Je l’ai quitté en disant la même chose: que je ne l’aimais plus, que je ne l’aimerais plus. J’ai toujours voulu me convaincre que je ne le méritais pas et qu’il trouverait mieux que moi. Je suis en couple, avec un autre qui m’aime. Mais ces derniers mois ma culpabilité a ressurgi et je pense terriblement à lui. Je n’ose pas quitter mon actuel conjoint, qui semble ne pouvoir s’en remettre, je n’ose pas avouer ma terrible faute à mon ex, comment lui dire: Je t’ai trompé, et je t’ai menti pendant plus d’un an par mon silence. Et j’en ai eu un autre. Pardonne moi. Il me semble que cela est impardonnable, et aussi je me souviens de ces discours très extrémistes concernant l’infidélité. J’ai tellement besoin d’aide, et garde tous ces sentiments au fond de moi…

  • laurent says:

    Bonjour,

    je comprends très bien le sens du pardon mais je pense que cela est possible lorsque la faute pardonnée ne devient pas une habitude. dans ce cas comment pardonner???

  • Amine says:

    J’ai dévoilé un secret qui a un rapport avec un sujet qui touche ma copine au fond de son corps ! J’ai tout fait pour qu’elle me pardonne.. mais elle refuse.. j’ai besoin d’elle.. et j’ai regretté beaucoup !
    Il n’y aura pas de solution?

  • bouet says:

    Ma femme m’a quitté début janvier après bientôt 20 ans de vis commune un petit garçon de 11 ans pour partir avec un ancien copain et témoin de mariage. J’avais une activité professionnelle intense. Aujourd’hui j’ai réduis cette activité je vis mal cette rupture et espère la reconquérir pour retrouver notre union et le bonheur de mon fils et moi-même malheureux.

Afficher vos commentaires