Reconnaître la voix de Dieu

Auteur: Guy Saffold

Traduit de l’anglais par Isa Martinetto

Quand le Saint-Esprit est à l’œuvre dans nos vies, il nous parle. Mais cela signifie-t-il que chaque pensée qui nous traverse vient de Dieu? Parfois, Dieu nous demande des choses assez inhabituelles et nous devons obéir, mais d’autres fois nous pouvons entendre la voix de l’ennemi de Dieu qui veut nous éloigner de la voie de Dieu. Comment savoir quand cela vient de Dieu et quand c’est Satan qui nous murmure des mensonges?

Il est très important de reconnaître que Satan vient en chuchotant. Nous avons tous un monde intérieur et l’Écriture dit clairement que Satan peut influencer notre conversation intérieure : Matthieu 4.1-10, Actes 5.3 et 1Thessaloniciens 2.18 le montrent bien. Nous voyons aussi dans Matthieu 16.23 que Satan nous incite à accomplir sa volonté. Ces « murmures » de l’ennemi peuvent venir à nous de façons très subtiles. Il peut même se présenter comme une présence divine et déguiser ses mensonges en la voix de la vérité.

Qui est Jésus? Le connaissez-vous?

Des questions? Parlez-nous-en!

Alors, parmi les diverses pensées qui traversent notre esprit est-il possible de distinguer la voix de l’ennemi de celle du Saint-Esprit? Quelles sont les caractéristiques de ces deux voix très différentes? Apprendre à discerner la voix de l’ennemi de la voix de l’Esprit est crucial au bien-être spirituel de chaque croyant.

Lorsque Satan influence nos pensées, il n’a qu’un seul but : nous nuire. Son but est toujours de nous séparer de Dieu, de paralyser notre vitalité spirituelle, et de nous empêcher d’obéir et de servir Dieu, que ce soit par le découragement, la tentation, la frustration, la dépression ou le désespoir.

Notre ennemi nous communique des messages comme ceux-ci :

  • Cette situation est désespérée.
  •  Tu as échoué la dernière fois et tu es sûr de rater ton coup à nouveau.
  • Tu n’es pas bon : trop timide, trop bête, trop laid, trop…
  • Personne ne se soucie de toi.
  • Tu es complètement seul.
  • Abandonne.
  •  Fuis.
  • Tu es une erreur.
  •  Il est trop tard pour y remédier.
  •  Rien de ce que tu pourras faire ne sera utile.
  •  Dieu ne se soucie pas de toi.
  • Dieu est en colère contre toi.
  • Dieu n’aidera jamais quelqu’un comme toi.
  • Tout le monde obtient de bonnes choses, mais pas toi.

Et ainsi de suite. Satan est le destructeur, et il utilise tout ce qu’il peut comme messages pour nous décourager et nous désorienter. Lorsque vous vous sentez désespéré ou battu, c’est un bon signe que Satan influence vos pensées. Quand cela vous paraît juste de soigner vos blessures et de rester en colère, vous pouvez être sûr qu’on vous ment.

La voix de l’Esprit de Dieu est très différente. Alors que l’objectif de l’ennemi est la destruction, l’objectif de l’Esprit est toujours l’édification. Ses messages sont destinés à vous relever, vous encourager, vous fortifier, vous communiquer la foi, la joie et la paix.

Les messages de l’Esprit sont comme ceux-ci :

  •  Tu n’es jamais seul. Je suis avec toi.
  •  Tu es mon enfant bien-aimé. Je suis mort pour toi.
  •  Tu n’as pas besoin de faire quelque chose pour me plaire. Je t’aime déjà.
  •  Fais-moi confiance. Je vais te donner la force.
  •  Crois en moi, je veux te conduire.
  •  Tu es à moi pour toujours.
  •  Il n’y a pas de péché si grave que je ne peux pas le pardonner.
  •  Sois joyeux, reconnaissant, et ais la foi.
  •  Toutes choses concourent au bien.
  •  Mes plans pour toi sont bienveillants.

 

Cela signifie-t-il que la voix de l’Esprit-Saint nous fait toujours nous sentir bien? Non! Pas toujours.

Parfois, comme croyants, nous péchons. À ces occasions, Dieu nous corrige et nous discipline. Cette discipline nécessaire peut s’avérer douloureuse parce que Dieu veut que nous entendions et répondions à la vérité. Alors, comment faire la différence entre la discipline corrective de Dieu et le découragement de l’ennemi?

Voici la clé : Satan apporte le jugement et la condamnation; Dieu nous convainc de notre péché et nous montre la voie à suivre.

Satan dit :

  • Tu as péché trop de fois pour que Dieu te pardonne encore.
  • Tu es faible et sans espoir.
  •  C’était la dernière chance. Dieu est contre toi aujourd’hui.
  • Ça ne servira à rien de t’excuser.
  •  Pourquoi devrais-tu faire des excuses?

Il nous tente avec la rationalisation, les excuses, et les mensonges qui nous empêchent de nous sortir du péché. Nous chutons si facilement parce que nous ne voulons pas traiter le péché en premier lieu. Il nous emprisonne dans des sentiments de blessure, de honte, d’embarras, de fierté, de colère et d’autojustification. Il soutient nos peines et nous murmure que nous devrions nous éloigner de Dieu.

Dieu fait exactement le contraire. Il ne minimise pas ou ne néglige pas notre péché, mais Il nous rappelle que notre péché est couvert, pardonné grâce à la mort de Christ. Si nous le confessons et nous en détournons pour retourner de plein cœur à Dieu, nous pouvons être libres. Dieu nous montre la voie à suivre et nous donne la force de faire ce qui est difficile et de nous en amender.

L’Esprit nous dit :

  • Ce que tu as fait était mal.
  • Tu es pardonné.
  • Voici ce que tu dois faire pour réparer la situation.
  • Je vais te rendre capable de faire le prochain pas dans la bonne direction.
  • Ne nie pas ton péché. Confesse-le et reçois le pardon.

Soyez sûr de noter que la marque distinctive n’est pas que la voix de l’ennemi sonne différemment de la voix de l’Esprit. Rappelez-vous qu’il peut apparaître lui-même comme un ange de lumière.

Non, ce n’est pas la façon dont la voix retentit, mais plutôt ce qu’elle dit. La voix de l’Esprit viendra toujours avec la conviction, l’encouragement à remédier la situation, le pardon et la confiance renouvelée. L’Esprit donne le courage de rester plutôt que de fuir, de s’amender plutôt que de nier que l’on a fait quelque chose de mal, de revenir à la gratitude et à la joie dans le Seigneur plutôt que de rester dans le découragement et le désespoir.

On peut s’exercer à reconnaître la voix de Dieu. Le test décisif est très simple. La prochaine fois que vous entendrez un murmure demandez-vous : « Est-ce  que cela me garde prisonnier et loin de Dieu ou est-ce que cela m’aide à avancer vers Dieu et à lui obéir? »

Répondez à cette question, et vous saurez qui parle!

Faire notre étude en ligne: À l’écoute de Dieu

Print


3 réponses à “Reconnaître la voix de Dieu”

  • quand Dieu nous parle de “reconversion ou conversion” des pêcheurs celà veut dire avoir la foi, croire mais est-ce que Dieu ne veut pas dire aussi se changer, changer nos façons de penser, savoir reconnaître les voix de Dieu ou les voix de Satan. Peut-on demander à Dieu de penser toujours positif, les pensées négatives étant pour ma part “contagieuses” malsaines pour le monde entier. Savoir interroger Dieu lors d’épreuves, d’interrogations serait une bonne chose à tous pour reconnaître le bien du mal. Qu’en pensez-vous ?
    Merci de me répondre par mail. Mme MIGNONE

  • merci pour votre message cela va beaucoup m’aider que le Seigneur vous bénisse!!!

  • Stef974 says:

    Bonsoir !
    le point numéro 3 n’est-il pas en contradiction avec les points n°4 (Fais-moi…) 5 (Crois…) et 8 (Sois…). Et le point n°7 est-il en concordance avec ceci => Marc chapitre 3 verset 29 : “mais quiconque blasphémera contre le Saint-Esprit n’obtiendra jamais de pardon : il est coupable d’un péché éternel”

    Les messages de l’Esprit sont comme ceux-ci :

    Tu n’es jamais seul. Je suis avec toi.
    Tu es mon enfant bien-aimé. Je suis mort pour toi.
    Tu n’as pas besoin de faire quelque chose pour me plaire. Je t’aime déjà.
    Fais-moi confiance. Je vais te donner la force.
    Crois en moi, je veux te conduire.
    Tu es à moi pour toujours.
    Il n’y a pas de péché si grave que je ne peux pas le pardonner.
    Sois joyeux, reconnaissant, et ais la foi.
    Toutes choses concourent au bien.
    Mes plans pour toi sont bienveillants.

Afficher vos commentaires