Se libérer de sa culpabilité

Auteur: Lynette Hoy

Est-ce possible qu’un chrétien se sente coupable de son péché? Oui. Nous pouvons tous trouver cela difficile de surmonter la culpabilité liée au péché. Nous avons peut-être pensé qu’en devenant chrétiens, nous serions à jamais libérés de la lutte contre le péché. Nous avons peut-être espéré que grâce à la présence de Jésus en nous, nous aurions désormais la capacité de surmonter toute tentation. Mais nous découvrons que la lutte continue, comme Paul l’avoue lui-même en Romains 7.18-19 : « Car je sais que le bien n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ce que je suis par nature. Vouloir le bien est à ma portée, mais non l’accomplir. Je ne fais pas le bien que je veux, mais le mal que je ne veux pas, je le commets. »

Lorsque nous avons confié notre vie à Jésus-Christ, lorsque nous avons reconnu en lui notre Délivreur et notre Maître, nous avons goûté à son pardon parfait, ce don gratuit qu’il nous offre grâce à sa mort sur la croix à notre place. Oui, lorsque nous avons décidé de nous réconcilier avec Dieu et de vivre désormais pour lui, nous avons fait l’expérience de la liberté que ce pardon nous accorde. Mais tôt ou tard, nous avons succombé à la tentation et sommes retournés à nos vieilles habitudes et à nos anciens péchés. Nous avons découvert que même si nous étions désormais enfants du Roi, de nouvelles créatures appelées à être saintes comme il est saint, nous ne réussissions pas toujours à vivre selon notre nouvelle identité.

En fait, aucun de nous n’est sans péché : nous continuerons à lutter contre le péché jusqu’à notre dernier souffle, parce que la tendance à faire le mal nous habite tous. C’est pour cela que Dieu nous dit que nous avons besoin de confesser notre péché en nous fiant au pardon et à la purification qu’il nous promet :

« Je t’ai avoué ma faute, je n’ai plus caché mes torts, j’ai dit : “Je reconnaîtrai devant l’Éternel les péchés que j’ai commis.” Alors, tu m’as déchargé du poids de ma faute. » (Psaume 32.5)

« Confessez vos péchés les uns aux autres et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. Quand un juste prie, sa prière a une grande efficacité. » (Jacques 5.6)

« Si nous reconnaissons nos péchés, il est fidèle et juste et, par conséquent, il nous pardonnera nos péchés et nous purifiera de tout le mal que nous avons commis.» (1 Jean 1.9)

« Maintenant donc, il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont unis à Jésus-Christ. » (Romains 8.1)

Ces versets nous rappellent les faits suivants :

Nous continuons à pécher en tant que chrétiens.

Bien que Dieu nous commande de ne pas pécher, il nous assure que le pardon nous attend si nous confessons notre péché.

Mais qu’est-ce que la confession?

C’est le moyen que Dieu a pourvu pour restaurer notre communion avec lui. Comme le disent les versets cités ci-dessus, c’est :

  • Reconnaître notre péché, devant Dieu et devant les autres.
  • Prier les uns pour les autres ou demander à quelqu’un de prier pour nous.
  • Nous détourner de ce péché en demandant à Dieu de nous transformer et de nous délivrer de ce péché par la puissance de son Esprit en nous.
  • Se fier aux promesses de Dieu : il nous pardonne pleinement, grâce à la mort de Jésus sur la croix, et il ne nous condamne point.

Notre nouvelle identité

Parfois, par orgueil, nous refusons de reconnaître nos torts ou de nous pardonner nous-mêmes lorsque nous commettons des péchés. Lorsque c’est le cas, nous avons besoin de nous rappeler cette vérité fondamentale : nous sommes des pécheurs pardonnés et sauvés par pure grâce. Nous avons besoin de nous appuyer sur ce pardon et cette grâce constamment. Il ne faut pas laisser notre orgueil faire obstacle à notre expérience de l’amour et du pardon de Dieu. Il faut plutôt continuer à accueillir humblement cette grâce par la foi, tout au long de notre vie.

Nous pouvons vivre selon la grâce de Dieu et accueillir son pardon parfait et complet pour tout péché qui nous maîtrise présentement, ainsi que pour tous nos péchés passés. En tant que chrétiens, nous avons constamment besoin d’avouer notre péché et de le confesser en nous appuyant sur le pardon parfait que Jésus a procuré pour nous en payant une fois pour toutes la pénalité entière pour tous nos péchés sur la croix, il y a environ 2000 ans.

Immergeons-nous dans le pardon du Christ! Il n’y a aucune condamnation pour ceux qui sont unis à Jésus-Christ. Nous sommes pardonnés! Nous sommes ses enfants. Chaque fois que nous péchons, nous pouvons recommencer à zéro : il suffit de confesser notre péché et d’inviter Dieu à nous délivrer de ce péché par la puissance de son Esprit. En Philippiens 4.13, nous lisons : « Je peux tout par celui qui me fortifie! »

Si nous succombons à répétition à une tentation tenace, telle que la pornographie, le mensonge, l’amertume, la toxicomanie, l’alcoolisme ou la médisance, nous pouvons en parler avec un pasteur, un mentor ou un thérapeute pour leur demander de nous guider, de nous tenir redevables, de prier pour nous et de nous offrir des conseils pratiques qui nous aideront à fuir ces tentations et à réparer nos torts.

Nous pouvons aussi apprendre par cœur les versets ci-dessous pour nous libérer de toute pensée et de tout sentiment condamnateurs et les remplacer par l’assurance du pardon que Dieu nous offre librement en Jésus-Christ.

« Et c’est en raison de cette volonté de Dieu que nous sommes purifiés du péché, grâce au sacrifice que Jésus-Christ a offert de son propre corps une fois pour toutes. Tout prêtre juif se présente chaque jour pour accomplir son service et offrir souvent les mêmes sacrifices qui, cependant, ne peuvent jamais ôter les péchés.  Le Christ, lui, a offert un sacrifice unique pour les péchés, valable pour toujours, et il siège à la droite de Dieu où il attend désormais que Dieu mette ses ennemis comme un escabeau sous ses pieds. Par une offrande unique, en effet, il a rendu parfaits pour toujours ceux qu’il purifie du péché. » (Hébreux 10.10-14)

« En Christ, parce qu’il s’est offert en sacrifice, nous avons été délivrés et nous avons reçu le pardon de nos fautes. Dieu a ainsi manifesté sa grâce dans toute sa richesse. » (Éphésiens 1.7)

« Il ne nous traite pas selon le mal que nous avons commis, il ne nous punit pas comme le méritent nos fautes. Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant l’amour de Dieu dépasse tous ceux qui le révèrent. Autant l’Orient est loin de l’Occident, autant il éloigne de nous nos mauvaises actions. »

N’oubliez jamais que l’amour de Dieu couvre une multitude de péchés (1 Pierre 4.8). Nous ne nous comprenons pas nous-mêmes, mais Dieu nous comprend parfaitement, et son pardon est parfait et éternel, parce qu’il se fonde sur le sacrifice de Jésus, qui a payé non seulement la pénalité de notre péché, mais la pénalité du péché du monde entier (1 Jean 2.1-2A)

Aller plus loin Culpabilité et pardon, une série d’articles  sur l’amour et le pardon de Dieu

Et une étude interactive en ligneExpérimenter l’amour et le pardon de Dieu

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires