Le célibat

Auteur: RuthAnn Raycroft

Croyez-moi, j’en connais long sur le célibat. Jeunes, mes amies et moi nous plaignions des difficultés du célibat, tout en croyant que cela ne durerait que quelques années. Puis, en vieillissant, j’ai souvent rencontré des célibataires qui m’ont demandé, incrédules: «Comment as-tu pu vivre en célibataire pendant si longtemps?»

Il est difficile de savoir à quel point une personne devient officiellement célibataire, mais quel que soit leur âge, toutes les célibataires ont ces points en commun:

  • Elles sont indépendantes. Personne d’autre ne videra la poubelle ou ne changera l’ampoule. Si la célibataire veut accomplir quelque chose, elle doit le faire elle-même.
  • Elles sont libres. Elles peuvent aller au cinéma n’importe quand, acheter le vêtement de leur choix, faire le ménage à leur guise. Elles ont de l’argent à dépenser pour elles-mêmes. Les personnes mariées aimeraient bien jouir de tout le temps libre dont elles disposent.
  • Elles sont seules. Elles ne sont pas la personne la plus importante dans la vie de quelqu’un. Personne ne leur achète des fleurs, ne les invite à souper ou ne partage avec elles leurs pensées et leurs désirs les plus intimes.
  • Elles manquent parfois d’engagement. S’il n’y a aucun bénéfice à tirer d’une activité, elles n’y participeront pas.
  • Elles ressentent le besoin d’appartenance. Elles veulent s’assurer qu’elles contribuent au bienfait de la société.

Ce n’est pas facile d’être célibataire.

  • Combien de fois une célibataire se fait dire: «Tu as quel âge déjà?» «Pourquoi n’es-tu pas mariée?» «Comment se fait-il qu’une belle fille comme toi ne puisse pas trouver de mari?»
  • Même les membres de sa famille ont leur mot à dire: « Eh bien, ça a tout l’air que je n’aurai jamais de gendre.» «Dis donc, ne serait-il pas temps que tu me présentes un beau-frère?»«Toutes tes cousines sont mariées avec des enfants. C’est à quand, ton tour?»
  • Que riposter? La phrase classique? « Je n’ai pas encore trouvé l’homme qui me rendra aussi heureuse que je mérite de l’être.» Parfois, comme célibataires, nous nous demandons quel rôle nous jouons dans la société. Il faut dire que de nos jours, c’est celui que nous choisissons. Selon John Naisbitt, dans son livre Megatrends: «La société d’aujourd’hui est composée d’individus et non plus de familles.»

C’est difficile d’être célibataire. La célibataire a l’impression d’être une chaussette dans une sécheuse – délaissée jusqu’à ce que sa pareille soit trouvée. Elle a l’impression qu’elle ne peut aller de l’avant que si elle trouve un conjoint. Elle croit qu’il y a un manque chez elle, que Dieu l’a soit abandonnée, soit oubliée.

Toute ma lecture de la Bible, toutes mes études bibliques me mènent à la conclusion que la célibataire est une personne à part entière aux yeux de Dieu. Dieu lui a donné des talents et des compétences uniques qu’elle peut et doit exercer. Sa vie a un but, qu’elle se marie un jour ou qu’elle demeure célibataire.

Le célibat est une situation sociale et non une sentence. La célibataire n’est pas une chaussette qui doit trouver sa pareille pour devenir utile. Plutôt qu’attendre qu’elle devienne l’épouse idéale, elle doit chercher à s’épanouir dès maintenant en devenant la personne que Dieu désire qu’elle soit.

Vivons chaque jour à son plein!

Survivre à la Saint-Valentin quand on n’est pas  en couple

Le célibat, une route vers les choses à venir

Certains attendent d’avoir des relations sexuelles…mais pourquoi donc?

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires