Comment préparer et partager votre témoignage

Auteur: Stacy Wiebe et Shirley Loewen

Les histoires sont toujours investies d’un certain pouvoir. Toutes, nous aimons les histoires, particulièrement celles qui nous offrent un aperçu de la vie intérieure de quelqu’un.

En tant qu’enfant de Dieu, vous avez une histoire puissante à raconter. Partager comment vous êtes venues à Jésus et la différence qu’il a fait dans votre vie peut aider d’autres personnes à découvrir comment, elles aussi, peuvent connaître Dieu personnellement.

Mais comment réduire une vie pleine d’expériences à quelques minutes? Comment communiquer aux autres de façon compréhensible la grande portée de votre foi? Voilà le défi.

C’est aussi la raison pour laquelle nous avons créé ce canevas, accompagné de quelques suggestions, dans le but de vous aider à écrire le premier jet de votre témoignage. Ce guide va vous aider à écrire votre histoire sous forme d’un synopsis de trois minutes, de sorte que vous pourrez partager votre histoire aussi bien individuellement qu’en groupe. Un témoignage bien préparé sous la direction du Saint Esprit peut devenir un outil que vous pouvez utiliser n’importe où dans le but de partager efficacement le message de l’amour de Dieu.

Vous aimeriez être formé comme disciple?

Adressez-vous à l'un de nos mentors

Commencer

Avant de commencer à rassembler des idées, demandez à Dieu de vous guider par son Esprit pendant toute cette démarche et de vous donner la sagesse pour bien rédiger votre histoire. Pour l’instant, votre objectif est d’écrire librement, sans tenir compte de la grammaire, de la syntaxe ou de l’orthographe. Vous cherchez simplement à mettre sur papier toutes vos idées, comme elles viennent.

Le plan ci-dessous vous offre un cadre solide sur lequel vous pourrez construire votre histoire. Essayez de penser à des exemples et à des détails précis en réponse à chaque question.

1. Quelle sorte de vie aviez-vous avant d’accepter Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur?

  • Quelles étaient votre comportement, vos besoins et vos problèmes?
  • Autour de quoi tournait votre vie? Qu’est-ce qui était important pour vous?
  • Où cherchiez-vous la sécurité, la paix, l’amour et le bonheur?

2. Comment en êtes-vous arrivée à accepter Jésus-Christ et à lui remettre la direction de votre vie entière?

  • Quand avez-vous entendu parler de la Bonne Nouvelle pour la première fois? Quand avez-vous découvert  une foi chrétienne dynamique pour la première fois?
  • Qu’elles ont été vos premières réactions à Jésus-Christ?
  • Quand et pourquoi avez-vous commencé à considérer le christianisme de manière positive?
  • Quel a été le point tournant pour vous?
  • Avec quels sentiments vous débattiez-vous juste avant de prendre votre décision?

3. Après avoir choisi Jésus-Christ, qu’est-ce qui vous est arrivé?

  • Quels changements avez-vous observé dans votre vie? Dans vos actions?
  • Combien de temps vous a-t-il fallu pour vous rendre compte que des changements s’étaient effectués?
  • Maintenant, que veut dire Jésus pour vous?

Organiser autour d’un fil directeur

C’est au cours de cette seconde étape que vous allez faire la sélection des détails que vous voulez inclure. Pour chacun des trois points du plan ci-dessus, relisez vos idées et, à l’aide d’un sur-ligneur, sélectionnez les sentiments les plus importants ainsi que les exemples et les incidents les plus marquants. Prenez les points soulignés pour écrire votre histoire en vous rappelant  de bien expliquer comment était votre vie avant que vous connaissiez Jésus-Christ, comment vous l’avez rencontré et comment vous vivez maintenant. Ces lignes directrices vont vous aider à donner forme à votre histoire.

  • Commencez avec une phrase choc ou en relatant un incident.
  • Soyez positive depuis le commencement et jusqu’à la fin.
  • Soyez précis. Donnez suffisamment de détails pour éveiller l’intérêt.
  • Soyez réaliste. Ne laissez pas supposer que Jésus-Christ enlève tous les problèmes de la vie, mais dites plutôt comment il vous accompagne même pendant les temps difficiles.
  • Vous pouvez utiliser un ou deux versets bibliques à condition qu’ils aient un rapport direct avec vos expériences et qu’ils s’intègrent naturellement dans le texte de votre histoire.
  • Corrigez et ré-écrivez aussi souvent que nécessaire. Écrivez votre premier brouillon puis mettez le de côté pendant une journée afin de pouvoir y revenir avec une nouvelle optique.
  • Écrivez une conclusion qui mettra un point final à votre récit et qui rendra votre témoignage complet.

Certaines choses doivent être enlevées de votre histoire pour ne pas porter atteinte au message essentiel.

  • Ne critiquez pas une église, un organisme ou une personne quelconque.
  • Évitez de mentionner les confessions chrétiennes; le concept de différentes sortes d’églises peut être un sujet de confusion pour des non chrétiens.
  • Faites attention à ne pas présenter sous des couleurs séduisantes votre vie passée en glorifiant le péché.
  • Supprimez les termes vagues tels que joyeux, paisible, heureux ou changé à moins que vous n’expliquiez de manière concrète ce que vous voulez dire.
  • N’utilisez pas de jargon chrétien du genre sauvé, conviction, né de nouveau, péché ou repentir sans définir ces termes.

Raconter votre histoire

Cela vous semblera peut-être difficile la première ou la deuxième fois, mais plus vous raconterez votre histoire, plus cela deviendra facile. La plupart des gens vont apprécier votre désir de parler ouvertement de votre vie et personne ne peut remettre en question votre expérience personnelle.

  • Entraînez-vous à raconter votre témoignage jusqu’à ce que cela devienne naturel. Exercez-vous à le partager avec un ami chrétien ou avec un membre de votre famille.
  • Dites votre histoire avec enthousiasme, en vous fiant à la direction du Saint Esprit.
  • Souriez souvent. Demandez au Seigneur de vous donner une expression agréable.
  • Parlez clairement d’une voix naturelle et détendue. Parlez suffisamment fort pour être entendue.
  • Respectez le temps accordé. Si vous vous éterniser, vous allez perdre l’attention de votre auditoire.
  • Adaptez votre histoire selon vos interlocuteurs. Utilisez des exemples tirés de votre expérience pouvant être en rapport avec les leurs.

Mise à jour

Dans un sens, votre histoire n’est jamais finie, parce que de nouveaux chapitres de votre vie sont en train de s’écrire tout le temps. N’hésitez pas à ajouter du nouveau et à révisez votre témoignage pour le garder actuel et montrer comment Dieu continue à œuvrer dans votre vie.

Demandez à Dieu de vous donner des occasions où vous pourrez raconter votre histoire et cherchez des occasions de le faire. Les gens que vous rencontrez peuvent, par exemple, trouver qu’il y a quelque chose de différent en vous ou même vous demander pourquoi vous êtes une personne si religieuse. De telles situations sont des portes ouvertes pour pouvoir raconter votre histoire.

Outre le fait de partager votre histoire avec une personne ou en situation de groupe, envisagez la forme écrite que vous pourrez donner aux gens que vous rencontrez. Vous pouvez même la publier sur votre page d’accueil d’internet. Soyez créative! Et prenez plaisir à partager avec les autres les choses merveilleuses que Jésus, source intarissable de notre foi, a fait et continue de faire en vous!

Pourquoi ne pas nous envoyer votre témoignage afin que nous le publions dans chretiennes.com? En partageant ainsi votre expérience de l’amour et de la miséricorde de Dieu, vous aiderez  à toucher  le cœur de femmes dans le monde entier.

Print


8 réponses à “Comment préparer et partager votre témoignage”

  • Il est toujours bien de partager son histoire.

  • Rasoanarivo Faratiana says:

    c’est la première fois que j’ai découvert cette méthode de partager aux autres Jésus. Merci beaucoup!Une partie de ma vie que je vais vous partager.Tout d’abord j’ai accepté Jésus comme mon Sauveur personnelle à l’âge de 14 ans. Avant cela, il y eu un moment où Jésus m’a fait connaître sa puissance et sa protection. Quand j’étais en 5ème, il y avait un garçon qui n’arrêtait pas de me taper en me poursuivant partout pour me faire mal. Je ma sentais mal à l’aise à chaque fois que j’entrais en classe, j’avais envie de ne plus revenir et fuir, j’ai eu peur à chaque fois que j’entrais en classe. Mais un jour, je ne sais pas , j’ai prié comme ça et j’ai demandé a Jésus “Fait qu’il ne me tape plus à partir de demain”. Le lendemain matin, je suis arrivé en classe et hop il ne me tapait plus à partir de se jour.
    Jusqu’à maintenant je crois et je sais que si tu appel Jésus de tout ton cœur et que tu y crois , Il écoute et IL répond. Gloire à Jésus Amen

  • MAMISOA NANTENAINA says:

    Dès mon jeune âge, j’ai toujours eu la soif inexplicable d’appartenir à quelquechose. Avec mes camarades de village, on a souvent joué à prier et c’était moi le pasteur. Je ne me souviens plus de ce qu’on avait parlé à l’époque mais je prêchais avec conviction. Née dans une famille “chrétienne de nom”, j’avais eu une terrible peur du jugement de Dieu et ce qui pourrait m’arriver compte tenu de mes bétises d’enfant. Je savais toujours que même si je dissimule certaines choses à mes parents, Dieu contrairement en était au courant et Il me jugera. Au Lycée j’ai apporté un Nouveau Testament dans mon cartable au grand étonnement de ma collègue. A cet époque, je souffrais d’un grave sentiment de rejet qui m’amenait à collectionner des petits amis. Ma soif d’appartenir à quelquechose subsistait, bien que je faisais partie d’une chorale et ceci me plaisait, je faisais partie d’un groupe d’animation de fêtes familiales et ceci me plaisait aussi mais aucun de ses activités ne me satisfaisait.
    Au début de ma grossesse, j’ai décidé de VRAIMENT me consacrer à la religion, juste pour pouvoir bien élever mon enfant. Et ce fut le point culminant de ma quête car bien avant que Jésus ne vienne dans ma vie, je constatais déjà sa préparation avec des petits changements survenus dans ma vie. A l’époque, mon mariage traversait une énorme épreuve mais j’ai pu compter sur un Dieu que je ne connaissais pas encore pour avoir la force de résister à la tentation de l’adultère et du divorce.
    Au moment où j’ai reçu Jésus comme mon Sauveur personnel, je ne savais même pas que la vie éternelle me serait offerte avec le pardon de mes pêchés par le Sang du Christ à la Croix. Et que la grâce de Dieu me gardera d’être toujours dans ses mains et que personne ne pourrait me dérober cette Sécurité Solide et Eternelle. Cette soif qui m’a poursuivit avait disparu et maintenant je peux expliquer que c’était la soif d’une Vie avec Christ, la soif d’appartenir à la famille de Dieu. Je suis toujours humaine mais une enfant de Dieu et une des milliards de soeurs de Jésus Christ et le Temple de l’Esprit Saint.
    Que Dieu en soit loué !

  • robe says:

    besoin d’aide et personne ça va faire besoin mais merde

  • MARLENE PARNASSE says:

    bjrs a tous je vous donne mon témoignage comment j’ai rencontrer mon sauveur jésus je me suis lever un matin comme je suis une femme toujours triste je fessais ma vaisselle ;j’ai eut pensée très forte d’allumer ma télé et je suis tomber dans une émission évangéliste ;il y avais un serviteur qui parlais comment jésus peut venir à ton secours demande lui pardonne de tes pécher il vas te laver de sont sang ;en ce moment la le vêtements sale que j’avais tout est devenue blanc comme de la neige et ma tristesse est devenue en joie ;j’ai ressentir la paix de dieu dans mon cœur je peux aujourd’hui de louer le bénisse et l’adorer il a donner un centre à ma vie que le mon de jésus soit loué a jamais

  • marie says:

    Ce message s’adresse aux chrétiens évangélique du monde entier.
    Chers bien-aimés dans le Seigneur, serviteurs et servantes du Seigneur et sauveur Jésus-Christ le roi des roi. En ce lundi 5 septembre, dans plusieurs pays de l’Amérique ou d’autres continents. Le Seigneur nous fait ses recommandations: Nous unir dans la foi selon jean 17v11-22. L’unité de l’église locale, le réveil des chrétiens, proclamer que Jésus est le sauveur du monde entier.Nous devons nous lever pour crier bien haut qu’il est roi.
    Que la paix vous soit.

  • Bonne says:

    Bonjour j’aimerais témoigner mais je ne sais pas comment, je vais demander a Dieu de m’aider, Dieu vous bénisse

  • Bonne says:

    Bsr j’aimerais témoigner mais je ne sais pas comment faire sa me parrais bien compliqué, Dieu vous bénisse

Afficher vos commentaires