Former les jeunes femmes

Auteur: Hilary Hamblin

Je n’oublierai jamais le jour où mon mari m’a demandé en mariage. C’était un samedi glacial de décembre. Il venait juste de rentrer pour les vacances de Noël. Je n’aurais jamais pensé qu’il avait dans sa poche un diamant, une superbe bague de fiançailles. Nous étions tous les deux fous de joie de nous revoir et impatients de nous raconter les dernières nouvelles de nos familles et de nos amis.

Moins de six mois plus tard, nous proclamions notre amour réciproque à l’autel en nous engageant l’un à l’autre. Comme tant de couples avant nous, nous nous sommes engagés pour la vie. A cet instant, nous savions que nos vies avaient changé pour toujours. Nous venions juste de quitter à la fois nos parent pour nous installer dans notre propre foyer et l’université pour la vie de couple. Tout ces changements n’ont pas été faciles à accepter.

Pourquoi se faire du souci? Dieu est là!

Besoin de prière? Nous pouvons aider

En tant que jeune épouse, je ne savais pas où me tourner. La plupart de mes amies n’étaient pas encore mariées et ne pouvaient pas comprendre tout ce qui changeait chez moi. Celles qui étaient mariées étaient bien trop occupées par leurs propres difficultés d’adaptation pour m’apporter quelque conseil. Et aussi aimant que mon mari fut, il ne pouvais pas comprendre pourquoi j’étais si éperdue quand je ratais un plat, alors que je cuisinais très bien habituellement. Il ne comprenait pas non plus que je sois frustrée par une maison moins propre que celle de ma mère.

C’est au tout début de mon mariage que ma mère m’a invitée à la conférence mensuelle de Women’s Missionary Union (Association des femmes missionnaires). J’y ai trouvé la fraternité au sein d’un groupe de femmes avec lesquelles je n’aurais jamais pensé trouver de points communs. Car la majorité d’entre elles étaient grands mères et autour de leurs noces d’or. C’est en lisant la bible que j’ai trouvé que ce réconfort était non seulement normal, mais tout à fait biblique. Dans l’Epître à Tite, nous lisons que “les femmes âgées […] doivent donner de bonnes instructions, dans le but d’apprendre aux jeunes femmes à aimer leur mari et leurs enfants, à être retenues, chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises à leur mari, afin que la parole de Dieu ne soit pas calomniée.”

Beaucoup de femmes concernées par ce passage instructif ne savent pas à quel point elles influencent les jeunes. Voici quelques idées pour les femmes d’expérience qui désirent aider les jeunes:

  1. Invitez la jeune femme pour une étude biblique ou une réunion de femmes ayant lieu dans votre église. La plupart d’entre elles, particulièrement celles qui viennent d’une autre église, pensent que ces groupes sont plutôt pour leurs mères. Vous pouvez à la fois vous assurer qu’elle vienne et la mettre à l’aise en lui proposant de passer la prendre. En effet il est souvent intimidant d’arriver seule dans un nouveau groupe, même si on y connaît quelqu’un.
  2. N’ayez pas peur de lui demander de participer à la réunion. J’ai été flattée la première fois qu’une dame m’a demandé d’apporter quelque chose pour le repas qui suivait la réunion. Beaucoup de jeunes femmes travaillent et non pas le temps de préparer un plat, mais elles peuvent apporter une boisson, des chips ou des biscuits. Toutes celles qui doivent apporter quelque chose se sentent toujours plus impliquées dans le groupe et mieux valorisées.
  3. Invitez des jeunes femmes aux démonstrations de produits qui ont lieu chez vous. Bien qu’elles ne pourront pas beaucoup acheter, elles pourront beaucoup apprendre sur l’hospitalité. Beaucoup de jeunes femmes veulent montrer leur intérieur et peuvent ainsi apprendre énormément, pour devenir une hôtesse aussi gracieuse que vous l’êtes. Si vous vous sentez particulièrement proche de l’une d’entre elles, demandez-lui de vous aider à préparer la réunion.
  4. Racontez-lui des souvenirs des débuts de votre mariage. Les groupes de femmes de nos églises sont composés principalement de grand-mères. J’aime écouter les histoires de leurs aventures de jeunes femmes. Une vieille dame racontait en riant comment elle avait obtenu une augmentation du budget nourriture. Elle avait acheté une poule avec son dernier argent et l’avait cuisinée pour qu’elle dure une semaine. Au troisième repas, son mari lui a posé des questions. Une autre épouse de longue date nous racontait que sa mère lui apportait chaque semaine du pain acheté en solde à la boulangerie. Ce n’est que maintenant qu’elle admet que sa mère n’était pas à sa place de s’assurer ainsi que sa fille et son nouveau gendre aient suffisamment de pain à manger. Alors que mes désirs de budget ou mes faux pas culinaire sont trop jeunes pour en rire, je me sens moins coupable des poissons panés ou des steaks hachés que ma mère met occasionnellement dans notre congélateur.
  5. Restez en contact. Alors qu’une jeune femme qui travaille n’a que peu de temps à vos consacrer, vous pouvez prendre l’habitude de lui envoyer des courriers électroniques. C’est une manière non envahissante de lui faire savoir que vous pensez à elle et que vous serez ravie de la revoir à la prochaine réunion.
  6. Ne limitez pas vos efforts auprès des femmes mariées. Beaucoup de jeunes femmes dans la vie active ne se sentent plus en connexion avec les jeunes ou les étudiantes. Il est si facile pour une femme seule de trouver des raisons de ne pas aller à l’église. Quand elles quittent leurs parents, les célibataires font l’expérience des mêmes problèmes que les jeunes mariées. Rester en contact avec elles va leur montrer que vous reconnaissez leur valeur et qu’elles contribuent au royaume de Dieu. Ne vous laissez pas aller à vous sentir désolée pour elles ou à trouver qu’elles ont moins de valeur simplement parce qu’elles sont célibataires. En tant que chrétienne célibataire, ma sœur s’est impliqué dans l’église bien plus que n’importe qui d’autre. Sa vie de femme de Dieu est un témoignage pour les adolescentes de l’église. Souvenez-vous que Dieu a un plan pour chacune de nous, que nous ayons un mari ou pas.

En avançant dans votre vie d’épouse et de mère, n’oubliez pas les joies et les difficultés que vous avez traversé dans votre jeunesse. Et quand vous voyez une jeune femme dans votre église ou votre communauté, faites le premier pas et allez lui parler. Votre relation avec elle pourrait bien être le rappel qu’une jeune femme a besoin de rester en contact avec Dieu, particulièrement pendant les changements de sa vie. Et peut-être que son histoire va vous rappeler un vieux souvenir et vous inciter à renouveler et à rafraîchir votre vie de couple.

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires