Le temps des Faites?

Auteur : Karen O'Connor

« J’ai hâte d’arriver aux Fêtes, mais elles me stressent en même temps », me confiait mon amie Peggy en sirotant son thé. « Les mois de novembre et de décembre passent si vite! Dans le temps de le dire, c’est le temps de se préparer pour Noël. Et voilà que tout d’un coup, c’est le Nouvel An! En revoyant ces semaines dans mes pensées, je constate que je n’ai presque aucun souvenir des événements et des sentiments liés à cette saison. »

Si c’est aussi votre cas, il se peut que le temps des Fêtes soit devenu pour vous, comme pour plusieurs, le temps des Faites. Cuisiner, courir les magasins, accueillir les invités, nettoyer la maison, organiser une multitude d’activités : toutes ces choses à faire prennent le dessus sur les choses plus importantes, telles que les disciplines personnelles et spirituelles si essentielles à la santé.

Je me rappelle une année en particulier pendant laquelle je courais sans arrêt du premier octobre au 31 décembre. En octobre, nous célébrions des anniversaires de naissance, des anniversaires de mariage et des noces. En novembre, nous avions tenu une réunion de famille chez nous qui incluait un week-end à jouer les touristes en compagnie de toute la parenté venue d’ailleurs. En décembre, mon mari, qui travaille dans un magasin, vivait le mois le plus occupé de l’année. Ajoutons à tout cela les les répétititons de chorale, les parties des Fêtes, la pièce de théâtre des enfants, les activités de l’avent et les échanges de cadeaux et de biscuits de Noël.

Le premier janvier, je me suis trouvée tout à fait épuisée. J’étais là à siroter une tasse de cidre chaud en souhaitant ardemment devenir un ours pour pouvoir hiverner tout l’hiver! C’est alors que j’ai décidé que je ne me permettrais plus de vivre les Fêtes d’une façon si effrénée. Je voulais profiter des Fêtes, et non les endurer : me réjouir, et non réagir. Et je voulais surtout prendre le temps de me reposer – même pendant les journées de célébration les plus excitantes.

C’est à cause de ce nouvel engagement que j’ai décidé de lire les Écritures pour y découvrir ce que Dieu dit au sujet du repos – ses promesses et ses commandements à cet égard. Voici ce que j’ai découvert. J’espère que cela vous servira de point de départ.

Se reposer des fardeaux

« Venez à moi, vous tous qui êtes chargés et fatigués, et je vous donnerai le repos. » (Matthieu 11.28)

Imaginez – le Seigneur lui-même nous invite à nous décharger de nos fardeaux lorsque nous nous sentons épuisés et dépassés. Y a-t-il de meilleur temps de l’année pour suivre son conseil que le temps des Fêtes? Les marchands ne veulent pas que vous vous reposiez. Ils veulent que vous achetiez leurs produits et leurs services. Les banquiers ne veulent pas que vous vous reposiez. Ils veulent vous prêter de l’argent pour qu’ils puissent vous charger de l’intérêt. Les amis ne veulent pas que vous vous reposiez. Ils veulent que vous veniez fêter avec eux ou que vous vous joigniez à leurs comités au travail ou à l’église. Et qu’en est-il de vos enfants ou de votre conjoint? Ils comprennent bien que ce temps de l’année est plus chargé que d’habitude, mais veulent-ils que vous vous reposiez? Pas vraiment. Si vous vous reposez, qui alors va préparer les repas, acheter les cadeaux, organiser les fêtes familiales, et payer toutes les factures?

Mais le Seigneur veut que vous vous reposiez. Il veut que vous veniez à lui quand vous êtes chargés et fatigués. Il veut que vous laissiez tout pour venir à lui lorsqu’il vous appelle. Le travail peut attendre. Suivez son exemple. Prenez une pause avec Dieu aujourd’hui. Trouvez un petit coin tranquille. Laissez de côté vos fardeaux. Détendez-vous, le temps de renouveler vos forces.

Se reposer du travail

« Vous travaillerez six jours, mais le septième jour, vous vous reposerez; même au temps du labour et de la moisson, vous vous reposerez. » (Exode 34.21)

Tout comme les Israélites devaient se reposer même pendant les semaines les plus occupées de l’année, nous devons nous reposer pendant les semaines  de préparation pour les Fêtes. Trop d’entre nous essaient d’en faire trop : nous travaillons, nous cuisinons, nous décorons, nous magasinons faisons des courses , nous accueillons des gens chez nous. Et nous nous demandons alors pourquoi nous souffrons de rhumes ou de grippes ou même de dépression. Nous avons besoin de repos. Nous méritons le repos.

C’est pour cela que Dieu nous commande de nous reposer une fois par semaine, même pendant la saison la plus occupée de l’année – quel que soit notre travail. Même après notre mort, ce travail sera là. D’autres le feront à notre place : d’autres laboureront le terrain, récolteront la moisson, décoreront l’arbre, prépareront la dinde, achèteront et emballeront les cadeaux. Chacun de nous doit découvrir les façons de se reposer qui lui conviennent. Pour certains, ce sera de fermer l’ordinateur; pour d’autres, ce sera de laisser le répondeur prendre les messages; pour d’autres, ce sera de refuser une invitation, de prendre une sieste, de simplifier son travail en déléguant des tâches ou en assumant moins de responsabilités.

Il y a un temps pour travailler et un temps pour se reposer. Le Seigneur nous invite à nous reposer même pendant les temps les plus occupés de l’année : ne manquons pas cette occasion par crainte de bouleverser la routine.

Se reposer de la foule

« Alors, il leur dit : Venez avec moi, dans un endroit isolé, et vous prendrez un peu de repos. Il y avait effectivement beaucoup de monde qui allait et venait et ils ne trouvaient même pas le temps de manger. » (Marc 6.31)

Mon mari est entré par la porte et a jeté son manteau et ses clés sur la chaise près de l’entrée en soupirant profondément. « J’en ai assez de la foule », a-t-il avoué, après une longue journée passée à accueillir les clients au bureau du service à la clientèle du magasin où il travaillait. « Qu’est-ce qui se passe avec tout le monde? » m’a-t-il demandé en entrant dans la salle à manger pour prendre le dîner. « On est supposé être heureux à ce temps-ci de l’année. C’est le temps des Fêtes! Mais les gens sont tellement fâchés, impatients, pressés. J’ai hâte que ça finisse. »

Un peu de musique douce, quelques moments de prière et une bonne nuit de sommeil, et mon mari était revenu à la normale. Comme Jésus, il se sentait pressé par la foule et avait besoin de se retirer d’elle pendant quelques heures.

Nous sommes tous passés par ces moments où nous ressentions le besoin de nous retrouver seuls, loin du bruit et de l’agitation de la foule. Jésus en a souvent fait l’expérience. Et alors, il se retirait, seul ou avec quelques amis, pour prier, pour écouter la voix de son Père, pour se reposer.

Combien nos vies se trouveraient transformées pour le meilleur si, comme Jésus, nous écoutions la voix de notre Père nous invitant à nous retirer du brouhaha de la foule!

Se reposer dans le Seigneur

« Celui qui s’abrite tout près du Très-Haut repose en lieu sûr, à l’ombre du Tout-Puissant. » (Psaume 91.1).

Quelle grande vérité à contempler! Ceux qui se confient en l’Éternel se trouvent sous sa protection. Le Dieu de l’univers nous dit qu’il nous protègera, nous, ses enfants; il nous promet que nous trouverons le repos à l’ombre de ses ailes. Si nous le cherchons d’abord, si nous vivons en lui et pour lui, si nous lui accordons la première place dans notre vie — bien avant la famille, le travail, l’église, nos responsabilités de citoyen, nos célébrations — nous n’aurons jamais à craindre.

Comment pourrions-nous refuser une telle invitation? Dieu est notre refuge, notre lieu de repos. Tournons-nous vers lui souvent pendant cette période si occupée. Invitons-le à renouveler nos pensées, nos forces, et notre esprit. Alors, nous pourrons participer aux Fêtes pleinement et nous pourrons partager avec joie la bonne nouvelle de Jésus-Christ. Prenons donc une pause avec Dieu dès aujourd’hui.

A  lire aussi:  La voie du repos

Moins de stress, plus de vie

La frénésie de Noël

Print


Tags: , , , , , , , , , ,

Courriel Imprimer

Aucun commentaire

Afficher vos commentaires

Invitation au dialogue

Sondage

Croyez-vous aux récits de la naissance de Jésus trouvés dans la Bible?

  • Oui (57%, 228 Votes)
  • Non (28%, 111 Votes)
  • En partie (8%, 33 Votes)
  • Je ne sais pas (7%, 28 Votes)

Total des votes: 400

Loading ... Loading ...