Le retour à mon premier amour

Auteur: Anne-Marie Montgomery

Le 6 décembre 1986, mon mari et moi avons échangé nos vœux de mariage. Chaque année, nous soulignons notre anniversaire d’une façon différente. Il y a 2 ans et demi, en préparant notre anniversaire, j’ai préparé un diaporama de nos noces comme économiseur d’écran sur mon ordi pour me rappeler ce jour où j’avais promis de l’aimer, de le chérir et de l’honorer pour la vie.

Comme c’était facile de l’aimer de cette façon dans ces premiers mois de notre connaissance, quand le seul fait de le voir faisait battre mon cœur à la folie!

La première fois qu’il m’avait proposé de sortir ensemble, j’étais si excitée que j’ai passé une nuit blanche à y penser. Je suis allée magasiner parce qu’il me semblait que je n’avais vraiment rien d’assez beau à porter. Chaque instant de cette première soirée est gravé sur ma mémoire.

Aimer comme Jésus : Est-ce possible?

Vous voulez changer? Parlez-nous-en!

Est-ce ainsi que l’amour a commencé pour vous, avec un cœur qui se débat, une imagination qui déborde d’anticipation, une planification détaillée des moindres détails ? Cet homme est-il devenu pour vous le centre de votre univers ? Avez-vous ajusté votre horaire pour passer plus de temps avec lui ? Est-ce que d’autres priorités ont chuté en importance ?  Désiriez-vous tout connaître à son sujet ? Espériez-vous qu’il s’intéresserait autant à vous ? Comptiez-vous les heures qui vous séparaient l’un de l’autre ? Espériez-vous de tout cœur que cette fois, ce serait le vrai amour ?

C’était ainsi pour moi. Et, voilà que finalement, par un beau soir d’été, il m’a demandé en mariage… Je ne pensais jamais connaître une pareille joie !

Tôt après nos noces, nous avons pris un week-end pour participer à une conférence pour couples. Au cours de la conférence, nous avions appris que tout mariage débute par une étape de lune de miel. L’amour vient de soi, et tout paraît beau ! C’était un peu ce que nous vivions toujours à cette époque.

Mais, nous a-t-on expliqué, il était inévitable que les choses changent et que nous devenions plus réalistes avec le temps.

  • Nous voyons les défauts que l’amour nous avait cachés.
  • Nous vivons des différents face aux décisions complexes de la vie.
  • Avec le temps, les grossesses, nos responsabilités de parent, la maladie, l’âge, viennent tout changer.
  • Les demandes de la vie croissent, et nous commençons à nous dévouer moins l’un à l’autre.
  • D’autres priorités exigent notre temps et nos énergies.
  • La carrière demande plus de temps.
  • Les enfants ne cessent d’exiger notre temps et notre attention.
  • Les tâches ménagères deviennent plus nombreuses.
  • La fatigue s’installe.
  • L’égoïsme se fait sentir.

Bientôt, nous constatons que nous nous sommes éloignés l’un de l’autre. Nous passons moins de temps romantique ensemble. Souvent, nous allons au lit trop épuisés pour faire l’amour. Et nous commençons à nous demander si nous nous aimons toujours…

Au cours de nos 23 ans ensemble, mon mari et moi avons passé par de tels moments creux. Heureusement, cette conférence nous avait avertis que de tels moments seraient inévitables et que nous pourrions choisir une de deux voies : faire comme beaucoup le font et abandonner la partie en s’isolant même plus pour en arriver au divorce, ou choisir de mettre en pratique certains principes qui serviraient à approfondir notre relation.

Voici donc 4 principes qu’on nous a suggérés et que je désire mettre en pratique de façon plus constante :

1. Noter rapidement tout refroidissement de mon amour envers mon mari et agir pour corriger cet état de choses.

Lorsque mon amour pour mon mari refroidit, j’ai un choix à prendre. Je puis continuer à ne rien faire et voir mon amour diminuer de plus en plus, ou je puis mettre tous mes efforts à améliorer ma relation avec lui afin de l’aimer de tout cœur de nouveau.

2. Me rappeler ce qu’était notre relation au début.

En regardant les photos de nos premiers mois ensemble, je me rappelle à quel point nous nous amusions. Je me rappelle combien nous prenions du temps ensemble pour exprimer tout notre amour, pour nous écouter, nous amuser, nous découvrir. Je me rappelle la décision que nous avions prise d’éviter la télé pour prendre plus de temps ensemble. De tels souvenirs m’encouragent à revivre de tels moments.

3. Faire comme au début.

Lui téléphoner simplement pour dire : «Je t’aime.»

Planifier une soirée ou un week-end en amoureux, plutôt qu’attendre qu’il le fasse.

Écouter attentivement lorsqu’il me parle.

Risquer la transparence en partageant ouvertement ce que je vis au quotidien.

Lui écrire des lettres, des poèmes et même des chants pour lui exprimer ma reconnaissance, mon admiration et mon amour, et choisir de mettre l’accent sur tout ce qu’il fait, plutôt que sur ce qu’il oublie de faire.

Prendre soin de mon corps et me rendre aussi attrayante que possible.

Chercher à être plus créative lorsque nous faisons l’amour.

Prier plus fidèlement pour lui.

Cuire un repas spécial juste pour lui.

Assumer ses tâches ménagères lorsqu’il se sent dépassé par son travail.

Lui pardonner de tout cœur lorsqu’il me blesse.

Chercher de nouvelles façons de lui montrer mon amour.

4. Aimer Jésus de tout cœur et lui faire confiance pour un amour croissant pour mon mari.

Ce dernier principe, aimer Dieu de tout cœur pour mieux puiser en Lui tout son amour pour mon mari, est au cœur de tout. Au fil des ans, j’ai découvert que plus j’ai le cœur rempli d’amour pour Jésus, plus mon cœur déborde aussi d’amour pour mon mari, mes enfants et les autres. Au contraire, lorsque mon amour pour Jésus refroidit, je deviens égoïste et mécontente en très peu de temps. Donc, pour vraiment aimer mon mari, ma priorité, chaque jour, est de demeurer dans l’amour de Dieu.

Ces derniers mois, j’ai manqué à cet appel de temps à l’autre. J’ai laissé la vie, avec toutes ses préoccupations, me distraire de nouveau. Mais, tôt ou tard, je m’en suis rendue compte, avec l’aide de Jésus. Alors, je me suis rappelée ces principes pour prendre de nouveau la décision de mettre mon mari en premier, car rien n’est plus important que l’amour. Peut-être qu’un jour, je n’aurai plus besoin de ces rappels, mais je ne suis pas encore rendue là. Heureusement, Jésus est là pour m’aider!

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires