L’hospitalité à la course

Auteur: Lettie J Kirkpatrick

Traduit de l’anglais par Isa Martinetto

La plupart d’entre nous sont occupés, très occupés. Nous voulons approfondir nos relations d’amitié et nous reconnaissons la valeur de prendre soin des autres en les invitant à dîner et en prenant du temps à discuter avec eux. Mais ce n’est jamais le bon moment, ni le bon endroit.

Si c’est votre cas, envisagez l’hospitalité à emporter.

1 Emportez un panier pique-nique avec des serviettes en tissu et des napperons coordonnés. Ajoutez des biscuits et des fruits, des boissons fraîches, des pâtes ou des salades du traiteur local. Allez chercher un ami qui a besoin de parler et rendez-vous au parc le plus proche. Ces simples ingrédients et cette marque d’attention peuvent être une réelle bénédiction.

À la recherche du bonheur durable? Découvrir la voie de la joie


Des questions au sujet de Dieu? Parler avec un mentor

2 Rencontrez-vous pendant la pause déjeuner. À nouveau, préparez un panier pique-nique et donnez-vous rendez-vous dans un endroit qui vous convienne. Un jour en  particulier, j’ai amené une amie dans un coin tranquille d’une église munie d’une petite cuisine. Même une heure de partage peut vous encourager et vous redonner de l’énergie mutuellement.

3. Remplissez votre panier pique-nique pour un moment précieux à partager avec des enfants d’âge préscolaire et leur maman au foyer. L’automne passé, j’ai embarqué le plus jeune de mes cinq enfants dans notre fourgonnette, je suis allée chercher une autre amie avec ses deux plus petits et nous nous sommes rendus à un verger de pommes local.

Dans ce cadre paisible, j’ai sorti mon panier, une nappe fleurie et de la délicate vaisselle jetable. J’avais prévu des déjeuners tout simples pour les garçons et pour nous une bonne salade vite préparée. Nous y avons ajouté des tartelettes aux  pommes achetées à la pâtisserie du verger. Le repas n’a pas exigé une grande préparation, et cet après-midi merveilleux a nourri nos esprits.

J’ai découvert que si vous attendez de préparer des repas de gourmet dans une maison impeccable et calme, vous n’arriverez jamais à accueillir les gens.

Demandez plutôt à Dieu de vous montrer comment nourrir vos amitiés. Peut-être que partager des muffins et du jus de fruit le matin convient le mieux à vos habitudes. L’hospitalité à emporter pourrait être la solution.

À lire aussi:

Mange, prie, aime, un peu mieux

L’amitié, le réseau des célibataires

Print


Les commentaires sont fermés.