Dans la tempête: faire face à une crise familiale

Auteur: Christie Rayburn

crisefamilleC’était le 4 juillet et comme chaque année, nous le fêtions par un barbecue avec ma famille en Californie. En fait, je me prélassais dans la piscine pendant que les enfants nageaient et que Marc faisait un tour en moto avec les autres hommes. Notre cousin voulait qu’ils fassent quelque chose de spécial. Il avait donc prévu des motos pour chacun et une ballade dans les collines de Stockton.

Au summum de la relaxation, j’étais un peu déçue lorsque mon oncle s’est approché de moi et s’est mis à me parler doucement : « Christie, Marc va bien, mais il a eu un terrible accident de moto. Ils l’ont emmené en hélicoptère à l’hôpital. Il a la jambe cassée. » J’ai d’abord pensé qu’il plaisantait mais il a répété calmement ce qu’il venait de me dire jusqu’à ce que je réalise que c’était sérieux. D’un bond je suis sortie de la piscine. Je cherchais mes clefs de voiture et changeais de vêtements lorsque ma tante m’informait qu’elle allait m’emmener.

Es-tu humble? Qu'en dit ton conjoint?

Besoin d'en parler? Écrire à un mentor

En arrivant aux urgences, je me suis rapidement rendue compte qu’il ne s’agissait pas d’une cassure ordinaire ! Marc avait quatre fractures complexes et cinq plaies ouvertes là où les os avaient percé la peau. Il allait avoir besoin d’une opération pour placer une tige dans son menton, recevoir des greffes d’os, des soins pour ses blessures et beaucoup de rééducation. Le temps de sa guérison était estimé à une année.

Ce soir-là, les enfants sont venus à l’hôpital rendre visite à leur père et il était difficile de cacher les atroces douleurs qu’il ressentait. Lorsqu’ils l’entendirent crier pendant un soin, les larmes commencèrent à couler. « Pourquoi est-ce arrivé ? Est-ce que Papa va aller mieux ? Sera-t-il comme avant ? »

Souhaitant leur donner du courage et de l’espoir, je les ai regardés dans les yeux et leur ai dit : « Vous souvenez-vous lorsque nous avons parlé de Dieu, assis sur son trône, ce qui veut dire qu’il a le contrôle sur toute chose ? Lorsque Papa a pris le tournant et qu’il a perdu le contrôle de sa moto, pensez-vous que Dieu s’est levé de son trône sans savoir ce qui se passait ? » Chacun de nos enfants a calmement répondu « non ». J’ai continué : « C’est bien ça. Dieu savait ce qui allait arriver à Papa et à notre famille. Alors, nous allons nous épauler dans cette épreuve et apprendre, en famille, à mieux connaître Dieu ! »

Les douze mois de convalescence ont vite donné suite à vingt-deux mois d’incapacité ! Nous sommes passés du fauteuil roulant au déambulateur et de vivre dans le salon à ramper jusqu’à l’étage, puis aux béquilles et finalement réussir à marcher. J’étais une épouse et une mère, je suis devenue une infirmière à plein temps et un chauffeur. Notre famille, qui était proche, est devenue une équipe très soudée !

Des temps difficiles ? Oui, sans aucun doute ! Des pleurs ? Assurément. Vous vous demandez comment nous avons payé les factures avec la moitié d’un salaire ? Nous avions parfois peur, comme lorsque nous avons dû faire deux emprunts, mais émerveillés de voir chacun d’entre eux remboursés. Des questions ? Quelques-unes. Mais Marc et moi savions depuis l’accident que ce moment avait été mis à part pour notre famille, simplement, nous ne savions pas pourquoi.

Rendus humbles ? Tout à fait car nous avons vu les gens qui nous sont chers et nos amis aller au-delà du devoir : construisant des rampes d’accès pour le fauteuil roulant, nous amenant des repas, nous rendant visite sans interruption, gardant les enfant, permettant à notre business de continuer à fonctionner, amenant des cadeaux d’encouragements, priant sans interruption etc.

Tout le monde, un jour, rencontre un tsunami qui vient de nulle part et nous déstabilise. Nous ne le voyons jamais venir et nous n’arrivons pas à retrouver notre équilibre ou trouver quelque chose à quoi s’accrocher. Nous essayons simplement de ne pas couler ! Que ce soit une difficulté financière, un licenciement, une incapacité ou des problèmes de santé, un déménagement imprévu, ou toute autre chose qui nous laisser emportés par les vagues. Comment s’en sortir ? A quoi se raccrocher ? Comment sortir de l’eau et se tenir sur la terre ferme ? Voici quelques leçons que notre famille a apprises

Constituez une équipe avec un capitaine

La toute première vérité à connaître est que Dieu ne quitte jamais son trône. Il ne se laisse pas surprendre. Sachez qu’Il peut utiliser toute situation de crise afin de rapprocher votre famille et pour vous rapprocher de Lui. Commencez à croire cela.

Soyez une Equipe qui respecte la liberté de chacun

En tant que parents, vous devez constamment vous poser la question : « Sommes-nous une famille soudée ou décomposée ? » Continuez à parler, continuez à poser des questions, continuez à offrir votre aide et à partager – mais faites-le en famille. En même temps, permettez à chacun des membres de la famille de faire son deuil, de progresser à son propre rythme et à sa façon. Vous ne serez pas tous à la même page en même temps et ce n’est pas un problème.

Soyez une équipe qui s’encourage les uns les autres

Des mots comme « Je crois en toi », « Je suis fière de toi », « Tu peux le faire’ et ‘accroche toi » doivent souvent être dit. La persévérance est une route qui paraît moins longue si elle est balisée par des encouragements. Ne sous-estimez jamais le pouvoir des mots lorsque vous encouragez quelqu’un. Les parents doivent donner l’exemple à leurs enfants dans ce domaine.

Soyez une équipe avec un objectif

L’objectif est de grandir ! Lorsque vous traversez une crise, elle est inévitablement accompagnée par la souffrance. La question est de savoir si vous voulez que la souffrance vous fasse grandir ou si vous allez vous laisser submerger par elle. Choisissez de grandir et faites-en l’objectif de votre famille. Comment pouvons-nous nous rapprocher de Dieu par cette épreuve ?  Qu’ignorons-nous de Lui que nous pouvons apprendre ? Quelles leçons recevoir les uns des autres ? Comment pouvons-nous nous améliorer par ce qui nous arrive ?

Soyez une équipe appartenant à une équipe plus grande

Acceptez d’être aidé. Lorsque d’autres personnes veulent apporter un repas, ou emmener les enfants ou prendre le relais auprès d’un parent – acceptez ! Vous avez besoin de vous soustraire au stress pour de petites périodes afin de vous  protéger et de reprendre sur de meilleures bases. Vous devez laisser les autres vous témoigner leur inquiétude et leur sollicitude. Vous n’êtes pas fait pour affronter la tempête seul(e) et Dieu aime envoyer des bouées de secours en envoyant des gens à notre porte.

Soyez une équipe qui prie

C’est crucial ! Demandez des forces. Suppliez pour que Dieu vous guide. Plaidez pour grandir. Priez ensemble et priez pour l’un l’autre. Bénissez le Seigneur à chaque étape et remerciez-le pour chaque prière à laquelle Il répond, et pour chaque nouvelle étape. Ne pensez pas savoir comment prier pour chaque membre de votre famille, demandez-leur ce dont ils ont besoin ! Dieu a une oreille qui est toujours prête à écouter et Il désire toujours intercéder pour nous. Il désire que votre famille se tourne vers Lui pour toute chose et pour Lui demander n’importe quoi.

Soyez une équipe qui regarde en arrière et qui se souvient

En repensant à ces vingt-deux mois, nous ne voulons pas oublier ce que Dieu nous a appris ou l’endroit où Il nous a conduit. Nous ne sommes plus les mêmes personnes. Nous avions besoin de ce temps pour nous concentrer sur notre famille et sur les priorités de notre ministère. Nous avions besoin de cette période pour devenir une équipe et pour consolider notre soutien à chacun de nos enfants. Nous avions besoin de cela pour passer du freelance à un ministère plein-temps.

Vu de l’extérieur, Marc semblait avoir besoin de ces vingt-deux mois pour que sa jambe se remette des deux opérations, mais la vraie raison était plus importante encore.

Comme la famille de Marc Rayburn, nous voulons témoigner que nous reconnaissons Dieu comme étant le Maître et le Commandant à bord du navire de notre famille. Les eaux sont parfois agitées, les vagues peuvent passer par-dessus bord et nous effrayer, notre cap peut changer… mais notre Capitaine sait où nous allons et nous pouvons Lui faire confiance pour nous y conduire en toute sécurité.

Dieu désire être la force de changement de notre vie. Il veut nous aider à nous sentir mieux à propos de nous-même, plus optimiste face au futur, plus reconnaissante pour nos êtres chers et plus enthousiaste dans notre foi.

Si vous recherchez une solution au chaos de la vie, demandez à Dieu d’être la force dont vous avez besoin pour être plus confiante en vous-même, en meilleure harmonie avec ceux qui vous sont chers et plus efficace dans votre travail. Pourquoi ne pas faire cette simple prière et, par la foi, inviter Dieu à vous remplir de Son Esprit?

Cher Père, j’ai besoin de toi. Je reconnais que j’ai péché contre toi en dirigeant ma vie comme je l’entends. Je te remercie d’avoir pardonné mes péchés par la mort de Christ sur la croix. J’invite maintenant Christ à reprendre sa place sur le trône de ma vie. Par la foi, je te demande de me remplir de ton Esprit Saint selon ton commandement et ta promesse qui se trouvent dans ta Parole. Je prie ceci dans le nom de Jésus. Comme expression de ma confiance, je te remercie d’avoir repris la direction de ma vie et de me remplir du Saint-Esprit. Amen.

Si vous avez fait cette prière, nous aimerions être informés de votre décision! Cliquez sur le bouton suivant, et nous vous enverrons de l’information par courriel pour vous aider à croître dans votre vie spirituelle. Il nous fera plaisir de répondre à toute question que vous pourriez avoir.

L’équipe de chretiennes.com attend vos commentaires avec impatience!

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires