Ma fille est enceinte. Entre amour et déception…

Auteur: Dr. Dave Currie

amourdeceptionNotre fille, qui est adolescente, vient de nous apprendre qu’elle est enceinte. Nous avons le cœur brisé. Comment pouvons-nous lui montrer que nous l’aimons encore et que nous voulons l’aider, alors que nous sommes si déçus?

Réponse: Ce qui nous frappe d’emblée, c’est l’emphase mise sur la déception des parents. Bien qu’il soit tout à fait compréhensible que vous soyez déçus par les mauvais choix que votre fille a fait, vous devez regarder en face la nature de votre déception. Cette déception a-t-elle a voir avec vos besoins et votre image ou est-ce sincèrement à cause de sa perte? Si votre frustration tient davantage à vous, vous devez la dépasser.

Ne réprimandez pas votre fille à cause de votre frustration. Essayez de réfréner votre déception quand vous êtes avec elle. Comprenez qu’elle doit déjà être stressée, effrayée, honteuse et peut-être déprimée. Ce n’est pas le moment de lui mettre de la pression, ni d’avoir une relation tendue avec elle. Au contraire, faites l’éloge de son honnêteté envers vous, de vous avoir parlé de son problème et de n’avoir pas eu recours à l’avortement. Elle a besoin de votre sympathie et de votre amour, et cela en dépit de ses mauvais choix.

Faites face aux regrets (les siens et les vôtres), aidez-la à comprendre que Dieu l’aime et qu’elle a besoin de se repentir et d’être pardonnée, puis allez de l’avant comme une famille.

Confirmez à votre fille que rien de ce qu’elle a fait ne fera que Dieu, ou vous ses parents, cesseront de l’aimer. Ceci s’applique aussi dans le cas d’un fils qui aurait mis une fille enceinte.

Une des choses difficiles à envisager pour essayer de garder le sens des proportions, c’est que, en dépit des débuts difficiles de cet enfant, ce bébé est encore un incroyable cadeau de Dieu. Dieu a permis à ce bébé d’être conçu et de naître dans notre monde à notre époque. Ce n’est pas facile, mais il est essentiel que vous commenciez à dépasser les circonstances décevantes et que vous vous mettiez à célébrer cette nouvelle vie. En tant que mère, choisissez cette période pour vous lier davantage avec votre fille, en lui racontant comment s’est passée votre propre grossesse quand vous l’attendiez. Il est crucial que vous l’aidiez à comprendre les sentiments qu’elle va ressentir, les changements dans son corps et l’anticipation de la future maman qu’elle sera.

Il est très important de se souvenir que Dieu se sert souvent de nos mauvais choix pour en faire sortir quelque chose de beau. Dans beaucoup de cas, Dieu permet ces choses difficiles pour notre bien. Nous ne voudrions pas rater les bénédictions. Parents, ne laissez pas votre embarras vous faire perdre la joie de prendre soin de votre fille en ce moment, ou de rater une occasion que Dieu donne peut-être à votre famille.

Dieu rachète les situations difficiles. Il est le Dieu de la deuxième chance. Il est le Dieu du rétablissement. Aidez votre fille à voir que l’amour de Dieu est pour elle dans la situation présente. N’oubliez pas qu’il n’est jamais trop tard pour commencer à bien faire et à agir comme Dieu le veut. Soyez patiente avec votre fille, priez pour elle et assurez-la de votre soutien et votre amour inconditionnels.

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires