Le salut de mon mari

Auteur: Lynette Hoy

Nous sommes mariés depuis très longtemps. Depuis une dizaine d’années, j’ai vraiment grandi dans ma foi, au contraire de mon mari qui, lui, en est toujours au même point qu’il y a dix ans. Il pense et espère qu’il y a un Dieu, mais il ne désire pas réellement avoir une relation personnelle avec Jésus-Christ. Il se considère comme étant une « bonne personne » (et il l’est) et espère aller au paradis à cause de cela. J’ai essayé de m’asseoir et de lui expliquer la signification du salut, mais il ne m’écoute même pas.

Je prie pour lui depuis des années. Mais quand il m’accompagne à l’église, je suis contrariée par son comportement. J’ai bien envie de lui dire de rester à la maison s’il n’a pas vraiment envie de venir. Cela creuse un fossé entre nous, alors que pour le reste notre relation est bonne. J’espère toujours et je pris qu’un de ces dimanches à l’église quelque chose se passe et qu’un déclic se fasse dans sa tête. C’est pourquoi j’essaie de l’y « entraîner » environ une fois par mois, quand je le peux. Mais c’est dur. Je vous serais reconnaissante du moindre de vos conseils.

Réponse : Vous devez arrêter d’essayer de le convaincre. Il est mieux de remettre votre mari à Dieu. Dieu peut et va travailler dans sa vie lorsqu’il sera prêt. Aucun de nous ne peut changer quelqu’un ou même le rendre prêt au changement. Votre mari a besoin de se rendre compte de son besoin et de rechercher Dieu lui-même. La prière est votre arme la plus efficace. Vous êtes en colère parce qu’il n’atteint pas vos attentes. Vous devez abandonner vos attentes et lui témoigner de l’amour inconditionnel, de l’amour qui pardonne. Cela n’est pas facile parce que vous désirez être un couple uni dans la foi. Vous voulez aussi qu’il expérimente la profondeur de la relation que vous avez avec Jésus-Christ. Mais ce n’est pas le cas et plus vous essayerez de le pousser dans cette voie, plus il résistera.

Tout d’abord, vous êtes triste et déçue, ce qui est parfaitement acceptable. Cependant, ne soyez pas en colère. Soyez compréhensive. S’il croit qu’il va aller au paradis par ses bonnes œuvres, cela veut dire qu’il n’est pas chrétien. Cela veut dire aussi qu’il est perdu. Vous devez l’aimer à la manière dont Jésus-Christ vous a aimé. À la manière dont Jésus-Christ a aimé l’enfant prodigue. Il a laissé ce dernier faire comme il le désirait et l’a laissé assumer les conséquences de ses choix. Mais il l’a fêté quand il est revenu à la maison (la repentance).

Comme vous le savez bien, votre mari a besoin de Jésus-Christ. Mais il a besoin de votre amour inconditionnel, qui le dirigera vers Jésus-Christ. Puisqu’il ne croit pas, vous devez le voir comme Dieu le voit. Il ne comprend pas votre vécu et ne peut s’y identifier. Aimez votre homme perdu avec l’amour surnaturel de Jésus-Christ.

Passez du temps avec lui, participez aux activités qu’il aime et investissez dans votre relation. Laissez-vous aller à pleurer quand vous priez pour lui. Continuez à grandir en Christ et prenez conscience que Jésus l’aime et va, en son temps, exaucer vos prières.

Ce n’est pas par hasard que vous l’avez épousé et que vous avez à cœur de le gagner à Christ. Dans 1 Pierre 3.1-8, nous sommes encouragées à manifester une attitude de respect et de confiance envers notre mari, ainsi que la pureté (caractère), la révérence (louer Dieu) et un esprit doux et paisible. Dieu aime exaucer les prières de l’homme et de la femme justes (Jacques 5.16). Tenez bon ! Et continuez à demander le soutien de la prière à des amis chrétiens qui s’en soucient réellement.

Les gens ne viennent pas au Seigneur quand « nous le désirons ». Ils se confient à lui quand ils sont attirés par le Saint-Esprit et quand ils cherchent Dieu de tout leur cœur. Accrochez-vous au chapitre 13 de la lettre aux Corinthiens. Votre mari est votre plus grand ministère et nécessite votre amour et vos prières, même s’il résiste à Dieu et agit comme s’il n’en avait pas besoin.

Que Dieu vous bénisse dans votre démarche ! Il a de grands plans pour vous et pour votre famille.

 

Print


Une réponse à “Le salut de mon mari”

  • lea says:

    Salut! Je prends ces conseils à coeur, moi qui aujourd’hui ai un mari retrograde. En effet, seduit par les richesses de ce monde, il a abandonné le Seigneur.Il a cessé d’assister au culte les dimanches, lui qui aimait enseigner la parole aux autres. Influencé par ses nouveaux amis, il est allé jusqu’a avoir une liaison avec son ex. En effet, la prière est importante et il faut de la perséverance. Et comme vous le recommandez il ne faut pas se mettre en colère. Que le Seigneur m’aide à tenir ferme jusqu’au bout même si celà est difficile par moments car j’ai l’assurance qu’en son temps, il le ramenera à lui. Merci pour vos conseils!

Afficher vos commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.