Soumission & communication

Auteur: Lynette Hoy

J’ai des difficultés avec le mot soumission. Est-ce que vous pourriez m’expliquer comment une femme doit être soumise à son mari, sans qu’elle perde pour autant son identité et son respect? Je ne suis pas certaine de savoir où sont les limites. Chaque fois que j’ouvre la bouche, mon mari croit que je veux diviser la famille et lui retirer toute autorité.

Aujourd’hui par exemple, les enfants étaient en train de manger un hamburger dans la voiture et ils voulaient boire quelque chose. Mon mari a dit aux enfants: “Buvez l’eau de votre bouteille” (ils ont toujours une bouteille d’eau dans la voiture). Je me suis alors souvenue que j’avais une canette de soda dans mon sac à main. Alors je leur ai donné. Et mon mari a décrété que je minais son autorité! Je ne pensais pas que c’était très important, mais lui si.

Notre communication est difficile, cela est un problème et c’est en train de devenir un conflit d’importance. Comment peut-on communiquer avec son conjoint? Et puis cette question de soumission. Est-ce que vous pourriez m’expliquer brièvement (oui, je sais que cela n’est pas évident!) un petit peu sur ces deux questions? J’ai besoin d’aide!

Réponse: Il semble que vous et votre mari avez besoin de reprendre les bases de la communication et d’arriver à un accord sur la manière de discipliner et de travailler tous les deux ensemble pour faire équipe devant les enfants.

Les passages bibliques qui parlent de soumission et de position de directeur mettent l’accent sur l’importance de l’amour, de la considération et du respect entre conjoints.(Ephésiens 5 et Colossiens 3). Dans ce contexte, il est important de noter que pouvoir et contrôle ne devraient pas caractériser les relations maritales. Dans Colossiens 3:18-19, nous lisons: “Femmes, que chacune soit soumise à son mari, comme il convient dans le Seigneur. Maris, que chacun aime sa femme et ne s’aigrisse pas contre elle.” Et dans Ephésiens 5:22-29, nous lisons (en extrait): “Femme, que chacune soit soumise à son mari, comme au Seigneur; car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Eglise… (v. 25) Maris, que chacun aime sa femme, comme Christ a aimé l’Eglise et s’est livré pour elle…Le mari doit aimer sa femme comme son propre corps…” (Je vous encourage à lire le passage complet).

Voici le sermon du pasteur Ray Pritchard, intitulé Les hommes et les femmes règlent très bien cette question en appliquant les perspectives de la Bible. Cela vous fera du bien à tous les deux de lire ce sermon, d’y réfléchir et d’en discuter.

La pasteur Ray écrit que “la position de directeur attribuée à l’homme signifie que Dieu demande à l’homme de diriger son foyer, et qu’il va donc le tenir personnellement responsable de ce qui s’y passe. L’accent est mis sur le fait d’en accepter et d’en assumer les responsabilités, et non pas sur le pouvoir et l’autorité.”

Il existe des circonstances où la femme ne peut pas se soumettre, par exemple quand il s’agit de violer les standards de Dieu ou que cela signifie perdre sa sécurité dans les cas de violence domestique. Sara avait demandé à Abraham de se débarrasser d’Agar (qui était l’autre femme/la concubine) et Dieu a appuyé sa demande en disant à Abraham “Fais ce qu’elle te dit”. Abigaïl a révélé à David les plans maléfiques de son mari Nabal, en le livrant, manière de parler. David a donc fait tuer Nabal et a épousé Abigaïl. Oui, il existe des situations où des femmes ne se sont pas soumises et se sont dressées pour ce qui était bien. Et pourtant, dans  Pierre 3, il est dit que Sara a été soumise à Abraham en toutes choses.

Dans votre situation, vous et votre mari avez besoin de vous mettre d’accord que la façon d’élever et de discipliner ensemble vos enfants.

La soumission est un mot qui pourrait se décrire et se définir comme une “conciliation volontaire”. Cela veut dire que la femme devrait vouloir et non pas céder. Les femmes doivent respecter leurs maris. Les maris doivent avoir de la considération pour leur femme. Les deux partenaires devraient vouloir “mettre l’intérêt de l’autre avant le sien”, comme Philippiens 2 le décrit. La femme devrait vouloir se soumettre à son mari, mais ne pas être forcée ou agir contre son gré. Le mari devrait être un dirigeant serviable et aimant qui accepte et assume ses responsabilités envers Dieu et envers sa famille. Un directeur aimant guide et ne manipule ni ne fait pression. Une personne soumise ne cède pas.

Aquilas et Pricille sont un merveilleux modèle de la façon dont un couple peut travailler ensemble harmonieusement en faisant équipe. Dans les Actes, ils enseignent Apollos et le guide vers Christ, en offrant l’hospitalité aux croyants et en travaillant avec Paul.

Le mariage devrait être un service de l’un et de l’autre et considéré comme un ministère. Larry Crabb parle de ce principe dans le livre qu’il a écrit sur le mariage.

Je vous encourage à demander à votre mari d’aller voir ensemble un conseiller conjugal ou de parler à votre pasteur. Il semble qu’il existe des problèmes de contrôle et de pouvoir entre vous. Et ces questions sont très destructives.

Lisez ensemble de bons livres sur le mariage ou allez assister ensemble à des conférences sur le mariage, telles que Christian Prep ou Family Life.

“Les langages d’amour”, par Gary Chapman.

Si vous lisez l’anglais, voici un très bon livre  qui vous aideront à améliorer votre communication:

His Needs, Her Needs”, par Willard F. Harley (on anglais,  ainsi que son site web, Marriage Builders )

J’espère avoir pu vous aider. Il est important que votre mari et vous traitiez ensemble les questions parentales. Parlez ensemble de quelques-unes de ces questions et mettez-vous d’accord pour des choix qui vous satisferont tous les deux. Si votre mari prend tout le temps des décisions sans vous demander votre avis et sans prendre en compte votre opinion, vous allez droit aux problèmes. Dans Colossiens 3, Paul dit que le mari doit prendre en considération et respecter sa femme.

Je vous souhaite de régler vos différends dans l’amour.

Que Dieu vous Bénisse!

Résoudre les conflits dans le mariage-une étude en ligne

 

 

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires