Une chandelle qui s’éteint?

Auteur : Anne-Marie Montgomery

À Halloween, ma société semble mettre de côté sa réticence habituelle à songer à la mort pour plutôt exprimer ouvertement tout ce qu’elle trouve d’effrayant ou de macabre au sujet de l’au-delà.  Halloween, ce serait donc le temps idéal d’affronter notre crainte de l’inconnu pour oser nous poser une question cruciale : Qu’est-ce que notre vie?

 

Notre vie serait-elle comme une chandelle que l’on allume pour jouir quelque temps de sa lueur, avant qu’elle ne s’affaiblisse et ne s’éteigne? Ne consisterait-elle qu’en quelques brefs moments inconséquents dans la grande histoire de l’humanité? Lorsque notre corps meurt, disparaissons-nous alors à tout jamais?

Je me suis levée avant l’aube samedi dernier, alors que le monde était silencieux et sombre. J’ai descendu l’escalier sans faire de bruit pour ouvrir les rideaux du salon. À la lueur du lampadaire, je voyais la neige tomber doucement au sol. Le gratte-neige n’avais pas déblayé la route : tout était recouvert d’une douce couette blanche.

« Quelle belle journée pour une promenade! », me suis-je dit. Et c’est alors qu’une petite voix intérieure m’a chuchoté : « Pourquoi tarder? Vas-y! » Et donc, je me suis habillée chaudement pour ensuite m’aventurer dans la pénombre de l’aube.

Tranquillité

Un silence inhabituel m’a accueilli. L’air semblait si pur et frais, nouvellement nettoyé comme il l’était par la descente des flocons. Tandis que je me promenais ici et là dans le quartier, le jour s’est levé, transformant les tons bleuâtres de la neige en une douce blancheur. C’était pour moi l’un de ces moments de bien-être intense qui me remplissent d’une joie transcendante. Mon cœur semblait exploser de reconnaissance envers celui qui avait créé un monde si merveilleux. C’était comme si une nouvelle dimension de la beauté de Dieu se présentait à moi.

Avez-vous déjà vécu un tel moment de transcendance, de sorte que vous aviez l’impression d’entrevoir Dieu alors que vous contempliez sa création en vous émerveillant de sa beauté? En ce moment, avez-vous désiré voir cette conscience de Dieu se transformer en une contemplation de plus en plus profonde de sa personne?

C’est le cas pour moi, et ce, depuis ma tendre enfance.

Qu'en est-il pour vous?

À lire aussi : Éveil à la présence de Dieu

Qu’est-ce que notre vie?

La réponse à cette question influence tout. Si notre vie s’éclipse à la mort, si elle se termine dans le néant, alors, ultimement,  la façon dont nous choisissons de la vivre demeure sans importance.

Si chacun de nous ne vit que pour ensuite périr, en fin de compte, pourquoi aurions-nous vécu?

Si un jour, cette Terre se refroidit et tout ce qui y habite meurt, quelle différence cela fait-il que je vive ou que je meure aujourd’hui?

Sans vie éternelle, notre vie n’a aucun sens ultime. Tout est dérisoire : autant courir après le vent. Il n’y a aucun avantage à tout ce qu’on fait sous le soleil. (Ecclésiaste 2.11)

C’est ce que le professeur William Lane Craig avance dans son article, Quelle importance cela a-t-il?

 

Selon lui, s’il n’y a pas de vie éternelle, non seulement notre vie n’a aucun sens ultime, mais nous nous trouvons sans espoir.

Mais si Dieu existe et nous offre la vie éternelle? Alors, quelle importance cela a-t-il?

Alors, notre vie a un sens éternel : nous vivons sur cette terre pour accueillir cette destinée éternelle et pour aider le plus grand nombre possible de personnes à l’accueillir aussi.

Nous avons aussi l’espoir d’une destinée éternelle et parfaite : l’espoir de nous trouver libres de tout mal, de toute souffrance, de toute injustice, pour vivre dans la perfection la plus absolue, à tout jamais, avec le Créateur et tous ses enfants.

Seul un Dieu d’amour nous offrirait un tel sens à la vie, un tel espoir. Seul un Dieu dont l’amour est parfait s’engagerait ainsi à passer l’éternité avec nous.

Jésus a dit ceci : « Je suis la résurrection et la vie. Celui qui place toute sa confiance en moi vivra, même s’il meurt. Et tout homme qui vit et croit en moi ne mourra jamais. » (Jean 11.25-26)

Jésus le dit constamment : il est venu parmi nous pour nous offrir en cadeau un amour éternel, une destinée éternelle, un sens éternel à la vie.

Traditionnellement, Halloween met l’accent sur les horreurs de la mort sans Dieu et la crainte de l’au-delà. Mais je vous invite à célébrer plutôt l’assurance de vie éternelle que Jésus nous offre et qui nous libère de toute crainte de la mort!

Print


Tags: , , , , , , ,

Courriel Imprimer

Aucun commentaire

Afficher vos commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Invitation au dialogue

Publicité pour le livre Publicité pour des clips sur Jésus

Visitez Âme Avide sur facebook!

Sondage

Désolé, il n'y a aucun sondage pour l'instant.