La joie d’aimer

Auteur : Anne-Marie Montgomery

Avez-vous noté à quel point cela nous fait du bien de faire le bien?

Si vous êtes comme moi, vous avez peut-être découvert qu’une joie intense accompagne l’acte d’aimer?

Et si cette joie pure et simple qui nous habite en de tels moments servait d’indicateur que nous agissions alors selon la volonté de Dieu?

Se peut-il que Dieu nous ait créés de telle façon que la vie la plus abondante possible soit une vie passée à aimer Dieu et les autres de tout notre être?

C’est ce que Jésus semble enseigner. En Matthieu 22, il dit ceci : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. C’est là le commandement le plus grand et le plus important. Et il y en a un second qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même

Dernièrement, je constate de nouveau qu’il y a une chose qu’il est en mon pouvoir de faire qui influence la qualité de ma vie plus que toute autre chose. Chaque jour, je peux choisir les pensées que je vais entretenir.

Ce n’est pas là un nouveau principe. Il y a près de 2000 ans, un de mes auteurs préférés, Paul, a dit ceci : « Enfin, frères, nourrissez vos pensées de tout ce qui est vrai, noble, juste, pur, digne d'amour ou d'approbation, de tout ce qui mérite respect et louange.[i] » Ailleurs, ce même auteur dit ceci : « Et nous tous qui, le visage découvert, contemplons, comme dans un miroir, la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en son image dans une gloire dont l'éclat ne cesse de grandir. C'est là l'œuvre du Seigneur, c'est-à-dire de l'Esprit.[ii] »

Existe-t-il un être plus vrai, noble, juste, pur, digne d’amour et d’approbation, digne de respect et de louange que Dieu? Pouvons-nous trouver une personne plus parfaite que Jésus à contempler?

Jésus nous dit qu’il est venu faire de nous de nouvelles personnes capables de refléter de nouveau l’image de Dieu. Ici, Paul nous dit que c’est en contemplant Jésus dans toute sa gloire que nous devenons de plus en plus comme lui, par l’œuvre de son Esprit.

Cet été, j’ai voulu apprendre à tourner mes pensées plus constamment vers Jésus.

 Pour m’aider à faire cela, j’ai consacré plus de temps à la lecture, l’étude et la méditation de sa Parole dans le but précis de fixer mes yeux sur Jésus,  en invitant l’Esprit à me parler et à me changer.

Je ne saurais vous décrire toute la joie que j’ai trouvée et que je continue à trouver à réfléchir longuement à l’amour infini de Jésus pour moi, à sa présence puissante en moi et à la destinée inouïe qui m’attend dans l’éternité grâce à lui.

Je veux continuer de me nourrir longuement de sa Parole et de son Esprit. Je veux continuer de garder les yeux fixés sur lui et de l’inviter à m’accompagner tout au long de ma journée.

Aimeriez-vous aussi le faire? Il vous attend.

Cet été, une foule de personnes se sont tenues dehors pendant des heures dans l’espoir de voir le Prince William, Kate et leur bébé, ne serait-ce que pour quelques minutes. Lorsque cela vient à notre Roi, nous n’avons pas à nous contenter de quelques instants en sa présence. Il nous invite à nous approcher avec confiance de son trône de grâce[iii], de nous asseoir avec lui dans les lieux célestes[iv] pour le connaître de plus en plus profondément, chaque jour de notre vie.

À lire aussi :

La méditation biblique

La prière, un dialogue permanent avec Dieu










. Tout ce qu’enseignent la Loi et les prophètes est contenu dans ces deux commandements. »

Ailleurs, il dit ceci : « Si vous obéissez à mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, tout comme moi-même j’ai obéi aux commandements de mon Père et je demeure dans son amour. Tout cela, je vous le dis pour que la joie qui est la mienne vous remplisse vous aussi, et qu’ainsi votre joie soit complète. » (Jean 15)

Je l’avoue : la joie intense qui accompagne l’acte d’aimer me motive beaucoup à répandre l’amour autour de moi.

Je n’ai pas besoin de regarder très loin pour découvrir de telles occasions d’aimer. Elles s’offrent constamment à moi. Parfois, il s’agit de préparer un bon repas;  parfois, c’est écouter quelqu’un partager sa peine; parfois, c’est faire le ménage pour un voisin malade; parfois, c’est participer à un groupe qui aide quelqu’un à construire sa maison, ou qui cueille des denrées pour une banque alimentaire, ou qui parraine des enfants dans les pays en voie de développement. Parfois, c’est donner des fonds pour soulager la famine ou la soif ici ou ailleurs dans le monde.

Il y a une multitude de besoins en ce monde. Toutes ces situations pénibles nous offrent de belles occasions de manifester l’amour. Certes, aucun de nous, tout seul, ne peut soulager par lui-même toute la souffrance en ce monde. Mais ensemble, nous pouvons accomplir beaucoup, beaucoup de bien en ce monde simplement en choisissant de vivre l’amour autant que possible.

Peut-être est-ce là une des raisons pour laquelle Dieu permet la souffrance en ce monde : pour que nous apprenions à aimer… et qu’en aimant, nous vivions une joie complète…

Print


Tags: , ,

Courriel Imprimer

Aucun commentaire

Afficher vos commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Invitation au dialogue

Publicité pour le livre Publicité pour des clips sur Jésus

Visitez Âme Avide sur facebook!

Sondage

Désolé, il n'y a aucun sondage pour l'instant.