Fausse Couche

Tout ce que je pouvais faire, c’était pleurer

Ce que je pensais être une nuit de travail ordinaire s’est révélé être l’une des nuits les plus traumatisantes de ma vie. Je travaille comme infirmière autorisée au service de gynécologie obstétrique d’un hôpital local. L’une de mes patientes était une jeune femme mariée âgée d’un peu moins de trente ans. Cela faisait déjà...

En vedette