Stephen Macdonald

Briser le cercle vicieux de la violence. Pourquoi j'ai pardonné à mon assaillant.

Je suis officier dans la police de New-York. Le 12 juillet 1986, pendant que je patrouillais dans Central Park, je me suis arrêté pour interroger trois adolescents. J'étais en train de parler avec eux, quand le plus grand, un garçon de 15 ans, a sorti un pistolet et m'a tiré dessus. Il m'a touché à la tête et au cou. Dieu merci, mes deux...

En vedette