Violence

La violence physique à l'école

Embarras. Honte. Dégoût. Ces mots horribles ne donnent pas la moindre idée de l’horreur que l’on ressent lorsque l’on est âgé de 14 ans et que l’on se fait taper dessus à l’école. Je me souviens encore de mes camarades qui se rassemblaient et qui acclamaient ceux qui me donnaient ces coups puissants. Alors que les coups continuaient...

En vedette